Oziorsk (oblast de Tcheliabinsk)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oziorsk
Озёрск
Blason de Oziorsk
Héraldique
Rue de la vieille ville d'Oziorsk.
Rue de la vieille ville d'Oziorsk.
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Oural
District fédéral Oural
Sujet fédéral Drapeau de l'Oblast de Tcheliabinsk Oblast de Tcheliabinsk
Code OKATO 75 543
Indicatif (+7) 35130
Démographie
Population 81 023 hab. (2013)
Densité 120 hab./km2
Géographie
Coordonnées 55° 45′ N 60° 43′ E / 55.75, 60.717 ()55° 45′ Nord 60° 43′ Est / 55.75, 60.717 ()  
Superficie 67 671 ha = 676,71 km2
Fuseau horaire UTC+06:00 (YEKT)
Heure de Iekaterinbourg
Divers
Fondation 1945
Statut Ville depuis 1954
Ancien(s) nom(s) Tcheliabinsk-65
Tcheliabinsk-40
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir sur la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Oziorsk

Géolocalisation sur la carte : Oblast de Tcheliabinsk

Voir sur la carte administrative de l'Oblast de Tcheliabinsk
City locator 14.svg
Oziorsk

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte administrative de Russie européenne
City locator 14.svg
Oziorsk

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

Voir la carte topographique de Russie européenne
City locator 14.svg
Oziorsk
Liens
Site web www.ozersk.ru
Sources
Liste des villes de Russie

Oziorsk, Ozyorsk[1] ou Ozersk (en russe : Озёрск) est une ville fermée de l'oblast de Tcheliabinsk, en Russie. Sa population s'élevait à 81 023 habitants en 2013.

Géographie[modifier | modifier le code]

Oziorsk est située dans une région qui compte de nombreux lacs. Elle est ainsi entourée au nord par le lac Irtiach, au sud-ouest par le lac Bol'chaïa Nnoga et au sud-est par le lac Kyzyltach, qui sépare la ville du complexe nucléaire Maïak. Oziorsk se trouve à une dizaine de kilomètres au nord-est de la ville de Kychtym et à 80 km au nord-ouest de Tcheliabinsk.

Histoire[modifier | modifier le code]

Créée en 1945, la ville est connue jusqu'en 1994 sous les noms de Tcheliabinsk-65 puis à partir de 1966 de Tcheliabinsk-40, pour maintenir son existence secrète. Comme pour les autres villes secrètes de l'Union soviétique, les chiffres sont ceux d'un code postal qui est accolé au nom de la grande ville la plus proche. Cette ville est renommée Oziorsk en 1994.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[2]

Évolution démographique
1996 2002* 2010* 2012 2013
89 200 91 760 82 164 81 521 81 023


Un important complexe nucléaire[modifier | modifier le code]

De nos jours (2007) cette ville est toujours une ville fermée en raison de l'existence du site de Maïak qui a été l'un des principaux sites de fabrication du plutonium durant la guerre froide. C'est toujours aujourd'hui une usine importante pour le traitement des déchets nucléaires civils et militaires.

On y trouve aussi un centre d'étude des effets biologiques provoqués par les radiations[1], où plus de 120000 animaux ont été bombardés par des rayons(alpha, bêta et gamma), désaffecté suite à la dissolution de l'URSS. En février 2007, Soile Tapio biologiste et spécialiste des radiations au centre Helmholtz de Munich en Allemagne, et après six mois de formalités administratives, y retrouve des echantillons de tissus utiles à ces recherches[1].

La catastrophe nucléaire de Kychtym est un très grave accident nucléaire survenu sur le site le 29 septembre 1957. Classé au niveau 6 de l'échelle INES, il s'agit de l'accident nucléaire le plus grave qui se soit produit en Union soviétique avant la catastrophe de Tchernobyl.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :