Jeleznogorsk (krai de Krasnoïarsk)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jeleznogorsk.
Jeleznogorsk
Железногорск
Blason de Jeleznogorsk
Héraldique
Drapeau de Jeleznogorsk
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Région économique Sibérie de l'Est
District fédéral Sibérien
Sujet fédéral KrasnoyarskKray-Flag.svg Kraï de Krasnoïarsk
Maire Guennadi Bakhovtsev
Code postal 662970–662978
Code OKATO 04 535
Indicatif (+7) 39197
Démographie
Population 84 943 hab. (2013)
Géographie
Coordonnées 56° 15′ N 93° 32′ E / 56.25, 93.533 ()56° 15′ Nord 93° 32′ Est / 56.25, 93.533 ()  
Fuseau horaire UTC+08:00 (KRAT)
Heure de Krasnoïarsk
Divers
Fondation 1950
Statut Ville depuis 1954
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Kraï de Krasnoïarsk

Voir sur la carte administrative du Kraï de Krasnoïarsk
City locator 14.svg
Jeleznogorsk

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir la carte administrative de Russie
City locator 14.svg
Jeleznogorsk

Géolocalisation sur la carte : Russie

Voir la carte topographique de Russie
City locator 14.svg
Jeleznogorsk
Liens
Site web www.adm.k26.ru
Sources
Liste des villes de Russie

Jeleznogorsk (en russe : Железногорск ; en anglais : Zheleznogorsk) est une ville fermée du kraï de Krasnoïarsk, en Russie. Sa population s'élevait à 84 943 habitants en 2013.

Géographie[modifier | modifier le code]

Jeleznogorsk est située dans le sud de la Sibérie, à 37 km au nord-est de Krasnoïarsk.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1950, la construction de la ville secrète de Jeleznogorsk (sous l'appellation Krasnoïarsk-26) est réalisée pour abriter les activités de fabrication des têtes nucléaires des missiles intercontinentaux. La construction de la ville va mobiliser 65 000 prisonniers du Goulag. Les usines et laboratoires se trouvent dans des installations souterraines à l'abri des attaques nucléaires. Trois réacteurs fournissent le plutonium.

La ville n'est plus secrète depuis 1992.

Au début du XXIe siècle, il ne reste plus qu'un réacteur en fonctionnement. Le Combinat minier et chimique de Krasnoïarsk (en russe : Красноярский горно-химический комбинат, Krasnoïarski gorno-khimitcheski kombinat) traite les déchets nucléaires de toutes les centrales russes. Un deuxième complexe industriel fabrique la majorité des satellites russes.

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[1]

Évolution démographique
1979* 1992 2002* 2010* 2012 2013
86 200 97 500 93 875 84 795 84 686 84 943


Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]