Don (fleuve)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

54° 01′ 15″ N 38° 16′ 36″ E / 54.0208, 38.2767

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Don et Tanaïs.
Don
Le Don dans l'oblast de Voronej.
Le Don dans l'oblast de Voronej.
Le bassin du Don.
Le bassin du Don.
Caractéristiques
Longueur 1 950 km
Bassin 425 600 km2
Bassin collecteur Don
Débit moyen 900 m3/s (Rostov-sur-le-Don)
Régime nival de plaine
Cours
Source au sud-est de Moscou
· Localisation Toula
· Altitude ~180 m
· Coordonnées 54° 01′ 15″ N 38° 16′ 36″ E / 54.0208, 38.2767 (Source - Don)  
Embouchure la mer d'Azov
Géographie
Pays traversés Drapeau de la Russie Russie

Le Don (en russe : Дон, « rivière » en langue des Scythes[1]), autrefois appelé Tanaïs (Τάναϊς en grec ancien), est un des principaux fleuves de Russie. Il prend sa source près de Toula au sud de Moscou et parcourt un peu moins de 2 000 km avant de se jeter dans la Mer d'Azov.

Géographie[modifier | modifier le code]

Il prend sa source près de Toula, au sud-est de Moscou, à une altitude de 180 mètres environ et parcourt une distance d'environ 1 950 km avant de se jeter dans la mer d'Azov en donnant naissance à un delta d'une superficie de 540 km2.

Le Don possède toutes les caractéristiques d'un fleuve de plaine. Sa pente moyenne varie peu depuis sa source jusqu'à son embouchure avec une valeur faible égale à 0,1 ‰. Le fleuve s'écoule dans de vastes plaines d'inondation sur la totalité de son parcours excepté au voisinage de Kalatch-sur-le-Don ou sa vallée se rétrécit fortement.

La vallée du Don, à l'instar des autres cours d'eau de la région, présente un aspect asymétrique. Les berges de la rive droite du fleuve sont hautes et pentues tandis que celles de la rive gauche sont basses et planes.

Depuis sa source, le fleuve passe à Voronej et s'écoule d'abord en direction du sud-est vers Volgograd où, alors qu'il se trouve à 50 km de la Volga, il fait un coude à 90° vers le sud-ouest jusqu'à son embouchure.

Villes traversées[modifier | modifier le code]

La principale ville sur le fleuve est Rostov-sur-le-Don.

Affluents[modifier | modifier le code]

Cours supérieur :

Cours moyen :

Cours inférieur :

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Don était connu en Grèce antique et dans l'Empire romain sous le nom de Tanais (en grec ancien Τάναϊς), nom également donné à une cité sarmate, Tana-Azaq, située sur son embouchure méridionale. Le fleuve était considéré comme la frontière entre l'Europe et l'Asie[2]. On racontait[réf. nécessaire] que son cours était si rapide qu'il ne gelait jamais. Selon Plutarque et Eustathe de Thessalonique, le nom grec dérivait du scythe don ou dan.

Le Don était considéré comme la frontière entre l'Europe et l'Asie, depuis l'Antiquité jusqu'au règne de Pierre le Grand. Le politique de réorientation de l'empire russe vers l'Europe menée par Pierre Le Grand a conduit au déplacement de cette dernière vers l'Est, au niveau du massif de l'Oural et du fleuve Oural.[réf. souhaitée]

Aménagement[modifier | modifier le code]

Au point le plus oriental de son cheminement, le Don s'approche de la Volga. À ce niveau, on a édifié le barrage-réservoir de Tsimliansk qui forme une retenue de 2 700 km2 sur le fleuve.

Construit au départ de cette retenue, le canal Volga-Don (105 km de long) reliant les deux fleuves est une importante voie de navigation.

Le Don près de Ielets dans l'oblast de Lipetsk.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le Don possède un régime nival de plaine. Le fleuve commence à geler fin novembre-début décembre. Il est pris dans la glace 140 jours par an dans la partie supérieure de son cours contre 30 à 90 jours dans la partie inférieure.

Le débit du fleuve a été observé pendant 94 ans (1891-1984) à Razdorskaïa, localité située à quelque 90 kilomètres en amont de Rostov-sur-le-Don, donc à 125 kilomètres du débouché du Don dans la mer d'Azov[3].

À Razdorskaïa, le débit annuel moyen ou module observé sur cette période était de 790 m3/s pour une surface de drainage de plus ou moins 378 000 km2, soit 88,8 % de la totalité du bassin versant du fleuve. La lame d'eau d'écoulement annuel dans le bassin se montait de ce fait à 66 millimètres, ce qui est assez médiocre, en relation avec la faiblesse des précipitations enregistrées en général dans son bassin.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Razdorskaïa
(Données calculées de 1891 à 1984)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom du fleuve viendrait de la racine indo-iranienne *dānu- qui a donné don (rivière) en ossète et dand (ډنډ - lac, étang) en pachtou.
  2. Dictionnaire latin-français Gaffiot, article « Tanais », p.  1567
  3. GRDC - Le Don à Razdorskaïa

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :