Hurepoix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hurepoix
Subdivision administrative Île-de-France
Subdivision administrative Essonne, Hauts-de-Seine,
Val-de-Marne, Yvelines
Ville(s) principale(s) Arpajon, Dourdan,
Limours, Montlhéry
Superficie approximative 900 km2
Géologie Sable, Meulière, Grès,
Gypse, Calcaire
Relief Vallées et plateaux
Production(s) Haricots d'Arpajon, Fraise,
Pomme de Terre, Miel
Région(s) naturelle(s)
voisine(s)
Beauce, Gâtinais français,
Brie française, Pays d'Yveline,
Mantois-Plaine de Versailles

Image illustrative de l'article Hurepoix
Localisation

Le Hurepoix est un ancien pays de France (le pagus Heripensis) devenu une petite région naturelle française, situé dans le sud-ouest de l'Île-de-France, principalement dans le département de l'Essonne. La capitale historique en est Dourdan, mais le principal centre urbain est Évry, préfecture du département.

Géographie[modifier | modifier le code]

Outre l'Essonne, le Hurepoix inclut une partie du territoire des Yvelines, des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne.

Il est délimité au nord par Paris, à l'ouest par la forêt de Rambouillet dans le Mantois, à l'est par la Seine, les forêts de Fontainebleau dans le Gâtinais et de Sénart dans la Brie, au sud par les plaines de la Beauce. Le sol du Hurepoix est principalement marneux, sablonneux et argileux permettant l'extraction de meulière. Résidus des recouvrements par la mer du bassin parisien, certains plateaux sont couverts de Lœss.

Principaux cours d'eau :

Principales forêts :

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'origine du nom Hurepoix viendrait de la réunion de herr, seigneur en allemand et pic, symbolisant les sommets et les plateaux du Hurepoix séparant les plaines de Beauce et Brie[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

D’après le dictionnaire de Trévoux de 1771, le Hurepoix est une contrée du gouvernement de l’Île-de-France, Heripensis pagus. Elle est située entre la Brie dont la Seine la sépare au levant et la Beauce au couchant. On ne connaît pas bien ses limites. Trévoux rapporte ensuite les propos d’un certain Fauchet qui prétend que ce nom a été donné à ce pays parce qu’il était extrêmement froid ou parce qu’il était hérissé de bois et de forêts (horrebat frigore ou sylvis arboribus) ou peut-être parce que ses habitants avaient le poil hérissé (quibus pili horridi).

Région agricole dans sa partie sud avec des cultures céréalières et betteravières, l'urbanisation s'intensifie dans le nord de la région, à cause de la proximité de Paris. Depuis 1946, le Hurepoix a officiellement donné son nom à une petite région agricole interdépartementale que se partagent les départements des Yvelines (no 78/055) et de l’Essonne (no 91/055).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes du Hurepoix

Les armes du Hurepoix se blasonnent ainsi :
D'or, à la croix de gueules, cantonnée de quatre alérions d'azur.

Ce sont les armes anciennes des Montmorency, premiers barons de France et depuis 991 seigneurs de Montlhéry, que ceux-là ont chargées d'alérions symbolisant les impériaux vaincus (montés à seize après Bouvines).

Organisation administrative[modifier | modifier le code]

Structures intercommunales[modifier | modifier le code]

Une partie des communes du Hurepoix se sont regroupées en communautés d'agglomération ou de communes :

En Essonne :

Dans les Hauts-de-Seine :

Dans le Val-de-Marne :

Dans les Yvelines :

Économie[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux 
Patrimoine des châteaux 
Principales villes 

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Seignolle, Le Folklore du Hurepoix : Traditions populaires de l'Île-de-France, ancienne Seine et Seine-et-Oise, Maisonneuve Larose,‎ janvier 1978 (ISBN 9782706806612)
  • Pierre Marly, Le Hurepoix : Arpajon et son canton. Avrainville, Bruyères-le-Châtel, Cheptainville, Égly, Guibeville, Leuville-sur-Orge, La Norville, Ollainville, Saint-Germain-lès-Arpajon, t. II, J.-P. Bourgeron,‎ janvier 1979 (ISBN 9782903097011)
  • Jean-Pierre Bourgeron et Élisabeth Grunberg, Le Hurepoix : Évry, Ris-Orangis. Bondoufle, Courcouronnes, Lisses, t. III, J.-P. Bourgeron,‎ janvier 1980 (ISBN 9782903097035)
  • Jean-Pierre Bourgeron, Le Hurepoix : Corbeil-Essonnes, Saint-Germain-lès-Corbeil, Villabé, t. IV, J.-P. Bourgeron,‎ janvier 1981 (ISBN 9782903097042)
  • J.-J. Reynier, L'Hurepoix, Book Rider,‎ 12 juin 2003 (ISBN 9782849290033)
  • Frédéric Zégierman, "Le Guide des pays de France", tome Nord, Fayard, 1999.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Toponymie des lieux d'Île-de-France.