Château de Courson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Courson
Image illustrative de l'article Château de Courson
La façade côté parc.
Période ou style Renaissance
Type Palais
Architecte ?
Début construction 1550
Fin construction ?
Propriétaire initial Gilles Le Maître
Destination initiale Habitation
Propriétaire actuel famille Nervaux-Loys
Destination actuelle Habitation
Protection Logo monument classe.svg Monument historique (1944)
Site web www.coursondom.com
Coordonnées 48° 36′ 00″ N 2° 08′ 49″ E / 48.6001115, 2.146818648° 36′ 00″ Nord 2° 08′ 49″ Est / 48.6001115, 2.1468186  
Pays Drapeau de la France France
Région historique Hurepoix
Région Île-de-France
Département Essonne
Commune Courson-Monteloup

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Courson

Le château de Courson est un château français situé dans à Courson-Monteloup.

Situation[modifier | modifier le code]

Localisation du château de Courson dans l'Essonne.
Château de Courson
Voir l’image vierge
Localisation du château de Courson dans l'Essonne.

Le château de Courson est situé dans la commune française de Courson-Monteloup, dans l'ancienne province de Hurepoix, aujourd'hui département de l'Essonne et la région Île-de-France, à trente-deux kilomètres au sud-ouest de Paris.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'origine maison de la famille Lamoignon, le château est resté dans la même famille depuis le XVIIIe siècle. Son parc historique a été dessiné dans le style formel par un élève de Le Nôtre au XVIIIe siècle[réf. nécessaire]. Lors du XIXe siècle, les jardins ont été redessinés deux fois, une première fois vers 1820 pour le duc de Padoue par le paysagiste Louis-Martin Berthault et une nouvelle fois vers 1860 par les frères Denis et Eugène Bühler.

Propriétaires successifs[modifier | modifier le code]

  • 1468: un acte mentionne la seigneurie de Cincehours (qu'on écrit parfois Saint-Cehours).

Le Maître[modifier | modifier le code]

  • 1515: Geoffroy Le Maître ( - 1545) est seigneur des lieux ; il épouse Catherine Frameri ( - 1515).
  • 1534: Gilles ( - 1562), fils du précédent, avocat général et futur premier président du Parlement de Paris, achète le fief ; en 1550, il fait construire un manoir au milieu de terres agricoles.
  • 1637: Jehan est cité dans un acte ; la famille conserve le fief jusqu'en 1639.

du Tronchet[modifier | modifier le code]

  • 1639: Charles et François du Tronchet sont propriétaires.

Méalet de Fargues[modifier | modifier le code]

  • 1655: Le domaine est acquis par Balthazar de Méalet de Fargues ( - 1665), capitaine major de régiment de Bellebrune, gouverneur de Hesdin; il avait épousé Marie Madeleine de La Rivière ; il réalise l'unification des fiefs de Cincehours, Monteloup et Launay-Courson ; ayant pris le parti du prince de Condé, sa demeure est confisquée en 1661 et il est condamné par Mazarin à être pendu.

Lamoignon de Basville[modifier | modifier le code]

Dupleix de Bacquencourt[modifier | modifier le code]

Montesquiou-Fezensac[modifier | modifier le code]

Arrighi de Casanova[modifier | modifier le code]

Riquet de Caraman[modifier | modifier le code]

Nervaux-Loys[modifier | modifier le code]

  • 1974: Roland Marie Raoul Henri de Nervaux-Loys (1913 - 1980) avait épousé en 1943 Béatrice Marie Hélène (1918 - 2003), fille des précédents.
  • Leurs deux enfants se partagent actuellement la propriété; Hélène (née en 1943) a épousé Patrick Fustier, dont postérité, et Olivier Maurice (né en 1946), ingénieur civil des mines, a épousé Patricia Bertin, dont postérité.

Le domaine de Courson est labellisé « Jardin remarquable »[1].

Depuis 1982, la Journée des Plantes de Courson s'y tient le 3e week-end d'octobre, et, depuis 1987, le 3e week-end de mai.

Le château abrite de nombreux objets et tableaux datant du Premier et du Second Empire.

Architecture[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Cusset et Joël Jacquet, « L'Essonne des châteaux », C2M information à Gravigny (27), juillet 1996

Sources[modifier | modifier le code]