Georges Gardet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gardet.
Tombe de Joseph et Georges Gardet au Petit Montparnasse

Georges Gardet est un sculpteur animalier français, né le à Paris VIe[1] et mort en 1939 à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de sculpteur[2] et frère de Joseph-Antoine Gardet (également sculpteur), il suit les cours de l'École des beaux-arts de Paris dans les ateliers d'Aimé Millet et d'Emmanuel Frémiet.

Son épouse, Madeleine, est la sœur du peintre et décorateur, Jean Francis Auburtin (1866-1930) qui participa avec lui à l'Exposition universelle de 1900.

Son talent lui attire de nombreuses commandes d'amateurs qui souhaitent conserver des effigies de leurs animaux familiers ou orner les jardins et parcs de leurs demeures.

Il est élevé au grade d'officier de la Légion d'honneur en 1900. Il est membre de l'Académie des beaux-arts et de la Société des artistes français.

Il a eu pour élève Jane Le Soudier et Louis-Albert Carvin.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Lion, St. Mark's School à Southborough, Massachusetts
  • Tigre attaquant une tortue, musée des sciences du jardin de la Perrine à Laval en Mayenne
  • Bison assailli par un jaguar, musée des sciences du jardin de la Perrine à Laval en Mayenne
  • Le combat des cerfs, bronze à patine verte[7], 36 cm x 26,5 cm, collection privée[8]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Le Combat des cerfs
  1. Archives de l’état civil de Paris en ligne, acte de naissance no 6/2422/1863. Fils de Joseph Gardet, sculpteur, et de Cécile Bouchaton.
  2. Georges Belleiche, Statues de Paris, Paris, Massin,‎ 2006 (ISBN 2-7072-0528-1)
  3. « Notice no IM92000519 », base Palissy, ministère français de la Culture
  4. « Notice no IM94000726 », base Palissy, ministère français de la Culture
  5. [1]
  6. Pierre Jahan et Jean Cocteau, La Mort et les Statues, Les éditions de l'Amateur,‎ 2008 (ISBN 9782859174897)
  7. Inscrit F.Barbedienne fondeur (Paris)
  8. Ancienne collection de la baronne Eugène de Rothschild, vente Sotheby's, Paris, 31 mars 2004, catalogue, p.107


Sur les autres projets Wikimedia :