Jules Cavelier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cavelier.

Jules Cavelier

Description de cette image, également commentée ci-après

Jules Cavelier
(Le Magasin pittoresque, 1894)
Nom de naissance Pierre-Jules Cavelier
Naissance
Paris
Décès
Paris
Nationalité français
Activités sculpteur
Maîtres David d'Angers
Paul Delaroche
Récompenses Prix de Rome

Pierre-Jules Cavelier, dit Jules Cavelier, né à Paris le , mort dans la même ville le , âgé de 80 ans, est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cavelier est l'élève du sculpteur David d'Angers et du peintre Paul Delaroche. Il obtient le prix de Rome de sculpture en 1842 pour une statue en plâtre figurant Diomède enlevant le Palladium. Il est pensionnaire de la Villa Médicis de 1843 à 1847. Il collabore avec André Vauthier-Galle[1].

Nommé en 1864 professeur à l'école des beaux-arts de Paris, il y forme nombre d'élèves, et poursuit par ailleurs une prolifique carrière de sculpteur.

Il est élevé au grade d'officier de la Légion d'honneur.

Cavelier est inhumé dans la 8e division du cimetière du Père-Lachaise.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Œuvres[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

Dessins, aquarelles[modifier | modifier le code]

Sculptures[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Prix, récompenses[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Qui a obtenu le prix de Rome de sculpture et gravure en médaille en 1839.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Simone Hoog, Musée national de Versailles. Les sculptures. I. Le Musée, Réunion des musées nationaux, Paris, 1993
  • Emmanuel Schwartz, Les Sculptures de l'École des Beaux-Arts de Paris. Histoire, doctrines, catalogue, École nationale supérieure des Beaux-Arts, Paris, 2003
  • J. Le Fustec, « La statue de Montyon » [nécrologie de Jules Cavelier], Le Magasin pittoresque, 1894, p. 65-67

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :