Hubert Yencesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hubert Yencesse

Naissance 1900
Paris
Décès 1987
Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Activités Sculpture
Maîtres François Pompon
Aristide Maillol

Hubert Yencesse né à Paris en 1900 et décédé en 1987 est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1919, il entre à l'école des Beaux Arts de Dijon, où enseigne son père, le médailleur Ovide Yencesse. Celui-ci lui fait rencontrer François Pompon, dont il devient l'élève.

Il expose pour la première fois au salon d'automne en 1921 et reçoit en 1934 le Prix Blumenthal. La bourse associée au prix lui permet de s'installer dans son atelier parisien. Il rencontre Aristide Maillol dont il devient le disciple et le collaborateur jusqu'en 1936. Comme Maillol, Yencesse s'est tout entier consacré à la représentation du corps féminin. Il expose au Petit Palais en 1935, au Salon des Tuileries et participe aux expositions de la sculpture française d'Amsterdam et de Bruxelles etc. Il obtient aussi de nombreuses commandes officielles (ex : Palais de Chaillot en 1937 à Paris, Université de Dijon en 1957...).

Il enseigne aux Beaux-Art de Paris de 1950 à 1970 (César lui succède). Durant ces années, il fréquente assidument, fusain en main, les studios de danse. Il trouve à renouveler son art à cette influence : « L’étude de la danse, écrit-il, éloigne le sculpteur des recherches plastiques conventionnelles et souvent usées ; il découvre qu’un volume partant de l’intérieur, éclatant dans l’espace, possède une valeur plastique totale. »[1]

En 1972, le musée Rodin lui consacre une rétrospective.

Il est reçu membre de l'Institut le 20 mars 1974, au siège de Henri Navarre dans la section de sculpture de l'Académie des beaux-arts.

Il est le père de la sculptrice Dodie Yencesse, et le frère du sculpteur Jacques Yencesse[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. H. Yencesse, "De la sculpture à la danse", in Yencesse, La Danse, catalogue ArtFrance, 1990
  2. Discours pour la réception M. Gérard Lanvin à l'académie des beaux arts

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Jean-Claude Pallas Histoire et architecture du Palais des Nations, 1924-2001: l'art déco au service des relations internationales, 2001, éditeur United Nations Publications, 431 pages. (voir page 228)