Elizabeth Banks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Elizabeth Banks

Description de cette image, également commentée ci-après

Elizabeth Banks lors de la première du film Ce qui vous attend si vous attendez un enfant, à New York, en mai 2012.

Nom de naissance Elizabeth Irene Mitchell
Naissance 10 février 1974 (40 ans)
Pittsfield, États-Unis
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine
Profession actrice, productrice, réalisatrice
Films notables Spider-Man (1re série de films)
40 ans, toujours puceau
W. : L'Improbable Président
Hunger Games (série de films)
Ce qui vous attend si vous attendez un enfant
Séries notables Scrubs
30 Rock
Site internet (en) Elizabeth Banks.com

Elizabeth Irene Mitchell[1],[2] plus connue sous le nom de scène Elizabeth Banks, née le 10 février 1974 à Pittsfield, dans le Massachusetts, aux États-Unis, est une actrice, productrice et réalisatrice américaine, principalement connue pour avoir incarné au cinéma Betty Brant dans la série de films Spider-Man, Beth dans 40 ans, toujours puceau, Laura Bush dans W. : L'Improbable Président et récemment Effie Trinket dans Hunger Games. À la télévision, elle est connue pour avoir incarné les personnages récurrents du docteur Kim Briggs dans Scrubs et Avery Jessup dans 30 Rock.

Elle est également productrice et réalisatrice.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille de Mark, ouvrier dans une usine de General Electric et d'Ann Mitchell, employée de banque[3],[4], Elizabeth est l'aînée de quatre enfants. Enfant, elle fut candidate au jeu télévisé Finders Keepers, diffusé sur Nickelodeon. En 1992, elle est diplômée du lycée de Pittsfield, où elle fut membre de la Massachusetts Junior Classical League[5]. Par la suite, elle fait des études secondaires à l'université de Pennsylvanie, faisant partie des Delta Delta Delta (elle y décroche un baccalauréat ès arts magna cum laude en 1996). Elle suit des études de théâtre à l'American Conservatory Theater's Advanced Trainig Program, à San Francisco, d'où elle ressort diplômée en 1998. Après l'obtention de son diplôme, elle s'installe à New York.

Carrière[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Banks lors de la première de Spider-Man 3, en 2007.

En 1998, elle débute sa carrière d'actrice au cinéma avec le film indépendant Surrender Dorothy, suivi d'une apparition dans la série New York 911, où elle incarne la fille du capitaine d'une brigade de la police new-yorkaise. En 2000, elle apparaît dans Shaft, incarnant une amie d'une victime de crime, et dans un épisode de Sex and the City. Elle change de nom pour éviter la confusion avec l'actrice Elizabeth Mitchell (Juliet dans Lost : Les Disparus) et prend pour nom d'artiste Elizabeth Banks[6]. La suite de sa carrière se résume à la comédie Wet Hot American Summer, partageant pour la première fois la vedette avec Paul Rudd, et le drame Ordinary Sinner, restés inédits en France, suivis d'une apparition dans un épisode de la série télévisée FBI : Portés disparus.

La consécration[modifier | modifier le code]

C'est à partir de 2002 qu'elle va se faire connaître du grand public, obtenant ses premiers succès avec Spider-Man, dans lequel elle est Betty Brant, rôle mineur qu'elle reprendra dans les deux opus suivants, suivi de Pur Sang, la légende de Seabiscuit (Seabiscuit), de Gary Ross, l'année suivante, qui rencontre un succès public[7]. La carrière cinématographique de la jeune femme est dorénavant lancée. Entre-temps, elle apparaît aux côtés de Madonna dans À la dérive, de Guy Ritchie, et fait une apparition en employée de banque dans Arrête-moi si tu peux, de Steven Spielberg.

En 2005, elle apparaît dans quatre films restés inédits en France : Heights, Sexual Life, The Sisters et The Baxter ; mais ce n'est qu'avec la comédie 40 ans, toujours puceau, dans lequel elle incarne une employée de librairie nymphomane, et le film d'horreur Horribilis, qu'elle va être rapidement révélée au grand public avec des rôles plus importants. Les accueils critiques sont favorables[8],[9].

Toujours en 2005, elle participe en tant que guest star dans la série Stella (US TV series) (en), puis en 2006, obtient un rôle récurrent dans la série Scrubs, dans laquelle elle incarne le docteur Kim Briggs durant 15 épisodes jusqu'en 2009. C'est durant cette période de début de succès qu'elle joue dans la pièce de théâtre Bus Stop (play) (en), de William Inge, dans laquelle elle incarne Cherie, séduisante blonde qui aspire à devenir chanteuse de cabaret[10].

En 2006, elle change de registre en tournant dans le film biographique avec Invincible, où elle est la petite amie de Mark Wahlberg, puis retourne à la comédie avec Meet Bill, dans lequel elle a le premier rôle féminin aux côtés d'Aaron Eckhart et Jessica Alba, et un petit rôle dans Frère Noël.

L'année 2008 est chargée puisqu'elle est à l'affiche de cinq films, notamment la comédie de science-fiction Appelez-moi Dave et les comédies sentimentales Un jour, peut-être (elle y incarne l'une des trois petites amies de Ryan Reynolds) et Zack et Miri font un porno, réalisé par Kevin Smith, dans lequel elle incarne le personnage féminin éponyme au côté de Seth Rogen. Ces deux films obtiennent un succès public[7] et critique[8],[9], lui permettant de continuer sur sa lancée. Elle est également à l'affiche d'un autre contre-emploi en prêtant ses traits à Laura Bush dans W. : L'Improbable Président, biopic d'Oliver Stone[11].

En 2009, elle continue à changer de registre en incarnant une infirmière et belle-mère intrusive dans le thriller Les Intrus, remake du film d'horreur coréen Deux Sœurs[12], puis fait ses débuts comme productrice aux côtés de son époux Max Handelman avec le film Clones, avec Bruce Willis. La même année, elle participe en tant que guest star à la série Modern Family, puis tient en 2010 le rôle récurrent d'Avery Jessup dans la série 30 Rock[13] durant neuf épisodes de la quatrième et cinquième saison. Sa prestation lui vaut d'être nommé à l'Emmy Award de la meilleure actrice invitée dans une série télévisée comique en 2012.

Elle fait son retour au cinéma avec le thriller Les Trois Prochains Jours, réalisé par Paul Haggis et sorti en salles en novembre 2010. Dans ce remake du film français Pour elle, dans lequel elle reprend le rôle de Diane Kruger, elle interprète la femme de Russell Crowe accusée de meurtre et que son époux veut faire évader de prison. Elle a également tourné The Details, avec Tobey Maguire. En 2010, elle fait ses débuts comme réalisatrice avec un court-métrage, puis avec la comédie à sketches My Movie Project (Movie 43), dans laquelle elle tient également un rôle, puis remplace au pied levé Amy Adams pour deux films : le thriller Dos au mur, prêtant ses traits à une psychologue de la ville de New York, qui est confrontée à la tentative de suicide d'un ancien policier, tandis que le frère de ce dernier commet un braquage, et le drame People Like Us, où elle interprète la sœur alcoolique de Chris Pine et également mère d'un petit garçon[14].

En 2012, elle est à l'affiche de Hunger Games, adaptation du roman éponyme de Suzanne Collins, où elle prête ses traits à Effie Trinket, hôtesse des tributs du District 12. Dès sa sortie en salles, le film est encensé par la critique[15],[16] et triomphe au box-office avec plus de 686 millions de dollars de recettes mondiales[7], demeurant son plus grand succès commercial à ce jour[7]. Elle reprendra le rôle d'Effie pour la suite, Hunger Games : L'Embrasement, qui rencontre un accueil critique similaire[17], ainsi qu'un succès commercial supérieur au premier volet[7].

Parallèlement, elle incarne à nouveau le personnage de Sal dans un épisode de la quatrième saison de Modern Family[18],[19],[20]. Elle double également un personnage du film d'animation La Grande Aventure Lego.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Depuis le 5 juillet 2003, elle est mariée avec Max Handelman, un ami de l'université qu'elle a rencontré le 6 septembre 1992[21]. Elle s'est convertie au judaïsme lors de son mariage.

Après plusieurs tentatives infructueuses pour tomber enceinte, elle et son mari ont eu recours au service d'une mère porteuse. Fin mars 2011, naît grâce à ce procédé un garçon nommé Felix[22],[23],[24],[25].

En novembre 2012, elle annonce sur son blog qu'elle vient d'avoir un second enfant, également né via une mère porteuse, nommé Magnus[26],[27].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme actrice[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Comme productrice[modifier | modifier le code]

Comme réalisatrice[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Marie-Eugénie Maréchal est la voix française régulière d'Elizabeth Banks.

Au Québec, Viviane Pacal est la voix française régulière de l'actrice.

En France[modifier | modifier le code]

et aussi

Au Québec[modifier | modifier le code]

Note : La liste indique les titres québécois.
et aussi

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Pour ce film, elle est créditée Elizabeth Casey.
  2. a, b et c Pour ce film, elle fut créditée Elizabeth Maresal Mitchell, son nom de naissance, au générique.
  3. Présenté dans des festivals de 2008 à 2009, il connaît une sortie officielle en 2010.
  4. Partagé avec Steven Brill, Steve Carr, Rusty Cundieff, James Duffy, Griffin Dunne, Peter Farrelly, Patrik Forsberg, Will Graham et James Gunn.
  5. Nommée avec Michael Rooker.
  6. Nommé avec Mark Wahlberg
  7. Nommée avec Liam Hemsworth, Woody Harrelson, Lenny Kravitz, Josh Hutcherson et Jennifer Lawrence

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Adam B. Vary, « Elizabeth Banks Fall's First Lady Elizabeth Banks Movie Spotlight Movies Entertainment Weekly 2 », Entertainment Weekly,‎ 20 octobre 2008 (consulté le 1 novembre 2008)
  2. http://familytreemaker.genealogy.com/users/t/o/n/Jennifer-M-Tondel/WEBSITE-0001/UHP-0095.html
  3. (en) Jessica Willis, « From Pittsfield to the big screen », The Berkshire Eagle,‎ October 21, 2008
  4. (en) James Mottram, « Elizabeth Banks: from the top-shelf to First Lady in W. », The Times, London,‎ 8 novembre 2008 (consulté le 7 novembre 2008)
  5. http://teamcoco.com/video/highlight-elizabeth-banks-latin-clubber
  6. (en) Bob Strauss, « From first lady to Porno star actress: Elizabeth Banks dishes the dirt », The Seattle Times,‎ 27 oct. 2008 (lire en ligne)
  7. a, b, c, d et e (en) « Résultats au box-office de l'actrice », sur Box-office mojo.com (consulté le 17 décembre 2012).
  8. a et b (en) « Elizabeth Banks », sur Rotten Tomatoes (consulté le 30 mai 2014)
  9. a et b (en) « Elizabeth Banks », sur Metacritic (consulté le 30 mai 2014)
  10. Sommer, Elyse. 2005, Curtain Up.
  11. (en) Elizabeth Banks is Oliver Stone's Laura Bush « Elizabeth Banks is Oliver Stone's Laura Bush - ComingSoon.net », ComingSoon.net,‎ 26 mars 2008 (consulté le 1 novembre 2008)
  12. Elizabeth Banks to Head Out into the Dark Fields?
  13. (en) Joyce Eng, « Elizabeth Banks to Guest-Star on 30 Rock », sur TVGuide.com,‎ 8 décembre 2009 (consulté le 29 juillet 2012)
  14. (fr) Elizabeth Banks pourrait donner la réplique à Chris Pine dans « Welcome to People »
  15. (en) « The Hunger Games », Rotten Tomatoes.
  16. (en) « The Hunger Games », Metacritic.
  17. « The Hunger Games: Catching Fire », sur Rotten Tomatoes (consulté le 13 juin 2014).
  18. (en) « Elizabeth Banks returning to Modern Family », 3 News NZ,‎ December 6, 2012 (lire en ligne)
  19. « Elizabeth Banks de retour dans "Modern Family" », sur Allociné,‎ 8 décembre 2012 (consulté le 16 mars 2013).
  20. « Modern Family », saison 4 : Elizabeth Banks revient rendre une petite visite à son couple préféré, sur Première (consulté le 16 mars 2013).
  21. (en) Caroline Tiger, « How to Succeed in Business by Really, Really Trying », sur The Pennsylvania Gazette,‎ 2009 (consulté le 14 juin 2014).
  22. (en) Elizabeth Banks Names 'Miracle' Baby Felix sur People.com. Consulté le 3 avril 2011.
  23. (en) Blog du site officiel d'Elizabeth Banks. Consulté le 3 avril 2011.
  24. Elizabeth Banks est maman par mère porteuse sur ActuCiné.com. Consulté le 3 avril 2011.
  25. « Elizabeth Banks est maintenant maman », sur Canoé,‎ 31 mars 2011 (consulté le 14 juin 2014).
  26. http://elizabethbanks.com/blog/post/elizabeth-banks-new-baby-boy-magnus
  27. « Elizabeth Banks maman pour la deuxième fois grâce à une mère porteuse », sur Première.fr. (consulté le 17 décembre 2012).
  28. « Elizabeth Banks dans le drame familial "Welcome to People" », sur Commeaucinema (consulté le 16 avril 2013).
  29. a, b et c (fr) « Comédiennes ayant doublé Elizabeth Banks en France », sur Buffy.free.fr (consulté le 7 janvier 2013)
  30. (fr) « Fiche du doublage français du film Dos au mur (2012) », sur Voxofilm.free.fr (consulté le 17 décembre 2012)
  31. « Fiche du doublage français du film My Movie Project », sur AlloDoublage (consulté le 16 juin 2013)
  32. a, b et c (fr) « Comédiennes ayant doublé Elizabeth Banks en France », sur RS Doublage.com (consulté le 17 décembre 2012)
  33. (fr) « Doublages effectués par Caroline Bourg », sur Carolinebourg.fr (consulté le 17 décembre 2012).
  34. « Fiche du doublage français du film » sur AlloDoublage, consulté le 19 février 2014
  35. a, b, c, d et e « Comédiennes ayant doublé Elizabeth Banks au Québec », sur Doublage qc.ca (consulté le 17 décembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]