Emily Mortimer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mortimer.

Emily Mortimer

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Emily Mortimer lors du Festival international du film de Toronto en septembre 2009.

Nom de naissance Emily Kathleen A. Mortimer
Naissance 1er décembre 1971 (42 ans)
Finsbury Park, Londres, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Drapeau des États-Unis américaine
Profession Actrice
Films notables Match Point
La Panthère rose et sa suite
Harry Brown
Shutter Island
Hugo Cabret

Emily Mortimer, née Emily Kathleen A. Mortimer[1] le 1er décembre 1971 à Finsbury Park, à Londres, est une actrice anglaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et scolarité[modifier | modifier le code]

Emily Mortimer est née à Finsbury Park, à Londres[2]. Elle est la fille de l'avocat et écrivain John Mortimer, auteur de la série de romans policiers Rumpole, et de sa seconde épouse, Penelope (née Gollop)[3]. Elle a une sœur cadette, Rosie, et un demi-frère et une demi-sœur plus âgés, Sally Silverman et Jeremy, issus du premier mariage de son père à l'auteur Penelope Fletcher. Elle a également un autre demi-frère, Ross Bentley, né de la liaison de son père avec l'actrice Wendy Craig[4].

Elle a étudié à la St Paul's Girls' School, dans l'ouest de Londres, faisant sa scolarité dans cette école en même temps que Rachel Weisz[5], où elle est apparue dans plusieurs productions scolaires. Emily Mortimer étudie la langue russe au Lincoln College, un des collèges de l'université d'Oxford[6]. Elle reçoit son diplôme en 1994, avant d’étudier l'art dramatique au Moscow Arts Theatre School[7].

Carrière[modifier | modifier le code]

Emily Mortimer lors de la première de The Girl in the Park, le 9 septembre 2007 à Toronto.

Avant de devenir actrice, Mortimer a écrit une chronique pour le Daily Telegraph et a été également scénariste pour l'adaptation des mémoires de Lorna Sage, Bad Blood[8],[9].

Elle joua dans plusieurs pièces de théâtre tout en étudiant à l'université d'Oxford, et en participant à une production étudiante, elle est repérée par un producteur qui l'engagera plus tard pour un rôle dans l'adaptation télévisée de The Glass Virgin, de Catherine Cookson (en), en 1995[10]. Par la suite, elle participe à d'autres productions télévisées, tels que Sharpe's Sword et La Dynastie des Carey-Lewis. Elle apparaît également dans plusieurs productions théâtrales bien accueillies, comme The Lights au Royal Court Theatre et Le Marchand de Venise au Lyceum Theatre d'Édimbourg. Elle s’est également distinguée au sein de l’équipe de comédiens de Bright Young Things[11].

En 1996, elle fait ses débuts au cinéma en incarnant l'épouse de Val Kilmer dans le film d'aventure L'Ombre et la proie, réalisé par Stephen Hopkins. Par la suite, elle participe à plusieurs films comme Le Saint, où elle côtoie de nouveau Val Kilmer, Elizabeth, Coup de foudre à Notting Hill et fait même ses débuts aux États-Unis dans le film d'horreur Scream 3 et la comédie familiale Sale Môme, où elle partage la vedette avec Bruce Willis dans ce qui est son plus grand rôle dans un film américain. Elle a tourné sous la direction de Kenneth Branagh dans Peines d'amour perdues, durant lequel elle rencontre celui qui deviendra son époux, Alessandro Nivola.

Ce n'est pourtant qu'en 2001 qu'elle décroche un premier grand rôle dans la comédie Lovely & Amazing, saluée par la critique[12] et qui a obtenu un succès au Festival de Toronto, où sa prestation lui vaut d'obtenir l'Independent Spirit Award de la meilleure actrice dans un second rôle[13]. Partageant sa vie entre les États-Unis et le Royaume-Uni, elle enchaîne les films, notamment en incarnant une criminelle dans Le 51e État, en étant la partenaire d'Ewan McGregor dans Young Adam et en devenant la mère d'un enfant d'un enfant muet dans Dear Frankie.

La consécration venant du public viendra en 2005 avec Match Point, de Woody Allen, où elle incarne la petite amie trompée de Jonathan Rhys-Meyers. Le film obtient un énorme succès en salles et les éloges de la critique.

Elle alterne grosses productions, comme La Panthère Rose et La Panthère rose 2 et films d'auteur ou film à distribution limité comme Paris, je t'aime, Transsibérien et Une fiancée pas comme les autres, où elle devient la belle-sœur de Ryan Gosling, qui lui vaut d'être nommée au Satellite Award de la meilleure actrice dans un rôle secondaire, tout en continuant à tourner pour la télévision, notamment trois épisodes de la série humoristique 30 Rock.

Récemment, elle a participé à deux thrillers, étant tour à tour un inspecteur de police dans Harry Brown et une patiente d'un hôpital psychiatrique dans Shutter Island, de Martin Scorsese. En 2012, elle incarne le rôle de Mackenzie MacHale, productrice d'une émission TV, dans la série d'Aaron Sorkin The Newsroom. En 2013, elle créée et joue dans la série comique Doll & Em, avec son amie de longue date, lactrice et humoriste Dolly Wells[14],[15].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est mariée depuis 2003 à l'acteur américain Alessandro Nivola, rencontré sur le tournage de Peines d'amour perdues, avec lequel elle a eu deux enfants (Samuel John, né en septembre 2003 et May Rose, née en janvier 2010).

Depuis 2010, elle est naturalisée américaine afin d'éviter de payer des droits de succession dans le cas où quelque chose arrive à son mari[16]. Mortimer est athée[16].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Emily Mortimer est doublée en français par les actrices suivantes :

En France[modifier | modifier le code]

Au Québec[modifier | modifier le code]

Note : la liste indique les titres québécois[28]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Births, Marriages & Deaths Index of England & Wales, 1916–2005.
  2. « The Tonight Show with Jay Leno », Interview with Jay Leno (consulté le 17 mars 2008)
  3. (en) « Rumpole creator Sir John Mortimer dies, aged 85 », sur Daily Mail,‎ 16 janvier 2009
  4. (en) Tim Walker, Richard Eden, « Mortimer's joy at son with Wendy Craig », sur Daily Telegraph,‎ 13 septembre 2004 (consulté le 23 mai 2009)
  5. (en) « Emily Mortimer », sur Famous Birthdays (consulté le 1er avril 2014)
  6. (en) Stephanie Merritt, « Woman on the verge », sur The Guardian/The Observer,‎ 2 décembre 2001 (consulté le 1er avril 2014)
  7. (en) « Emily Mortimer », sur Tribute.ca (consulté le 1er avril 2014).
  8. (en) « Emily Mortimer Net Worth », sur The Richest (consulté le 1er avril 2014)
  9. (en) « Mortimer », sur Smokingsides (consulté le 1er avril 2014)
  10. (en) « The Glass Virgin (1995) », sur IMDb (consulté le 1er avril 2014)
  11. « Fiche de l'actrice », sur Première (consulté le 1er avril 2014)
  12. (en) « Lovely & Amazing », sur Rotten Tomatoes (consulté le 1er avril 2014).
  13. « Récompenses et nominations de l'actrice », sur IMDb (consulté le 1er avril 2014)
  14. Stuart Kemp, « Emily Mortimer to Write and Star in 'Doll & Em' for Sky Living », The Hollywood Reporter,‎ 2013-01-23
  15. Sarah Jane Griffiths, « Doll and Em: Friendship, family and film stars », BBC News,‎ 18 février 2014 (consulté le 18 février 2014)
  16. a et b (en) « Emily Mortimer: Secrets are a part of all of our lives », The Guardian, Londres,‎ 8 juillet 2010 (lire en ligne)
  17. a, b, c et d « Comédiennes ayant doublé Emily Mortimer en France », sur RS Doublage (consulté le 21 mars 2014)
  18. La Panthère Rose - Fiche de doublage sur Voxofilm, consulté le 22 août 2010
  19. L'Ombre et la Proie - Fiche de doublage sur Voxofilm, consulté le 22 août 2010
  20. Sale môme - Fiche de doublage sur Voxofilm, consulté le 22 août 2010
  21. Le 51e État - Fiche de doublage sur Voxofilm, consulté le 22 août 2010
  22. « Interview d'Ingrid Donnadieu » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2014-03-26 sur S, consulté le 22 août 2010
  23. (fr) Fiche d'Ingrid Donnadieu sur Doublage Séries Database, consulté le 22 août 2010
  24. (fr) Ingrid Donnadieu sur Monbookpro.com, consulté le 22 août 2010
  25. « Fiche de doublage VF de 30 Rock », sur Doublage séries database (consulté le 1er avril 2014)
  26. « Fiche de doublage VF du film » sur Alterego75.fr, consulté le 14 juin 2013
  27. « Fiche de doublage V.F. de « Shutter Island » », sur AlloDoublage (consulté le 21 mars 2014)
  28. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k « Comédiennes ayant doublés Emily Mortimer au Québec », sur Doublage Québec (consulté le 21 mars 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :