Dos au mur (film, 2012)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dos au mur (série télévisée).

Dos au mur

Description de cette image, également commentée ci-après

Photo du Roosevelt Hotel (en), où une partie de l'action se déroule.

Titre québécois Le Temps d'un vol
Titre original Man on a Ledge
Réalisation Asger Leth (de)
Scénario Pablo F. Fenjves (en)
Chris Gorak (en)
Erich Hoeber
Jon Hoeber
Acteurs principaux
Sociétés de production Di Bonaventura Pictures
Summit Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Action, Thriller
Durée 102 minutes
Sortie 2012

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Dos au mur ou Le Temps d'un vol au Québec (Man on a Ledge) est un film américain réalisé par Asger Leth (de), sorti en 2012.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À New York, une négociatrice de la police de la ville tente de convaincre un ancien policier, accusé d'un vol dont il se dit innocent, de ne pas se suicider. Mais plus la négociation avance, plus la jeune femme prend conscience que l'ex-flic pourrait bien avoir un autre objectif…

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

À New York, Nick Cassidy s'installe dans une chambre situé au vingt-et-unième étage au Roosevelt Hotel sous le nom de Walker avant de monter sur la corniche de la fenêtre, apparemment prêt à se suicider. Une foule de personnes en bas du bâtiment le remarque et appelle aussitôt la police. Les forces de l'ordre arrivent sur les lieux, contrôlées par l'inspecteur Dante Marcus pour maintenir la foule, tandis que son collègue, l'inspecteur Jack Dougherty, tente de parler avec Cassidy, qui veut parler uniquement qu'à Lydia Mercer, négociatrice de la police new-yorkaise en congé après avoir échoué à sauver un policier dépressif du suicide.

Mercer arrive sur les lieux et prend contact avec Nick. Grâce à un subterfuge, elle lui offre une cigarette qu'ils partagent, elle récupère les empreintes digitales afin de les faire analyser. Elle découvre la vérité au sujet de Nick : il s'agit d'un ancien policier, arrêté pour le vol d'un diamant d'une valeur de 40 millions de dollars, appartenant à l'homme d'affaires David Englander, dont il se dit innocent. Condamné à une peine de 25 ans à la prison de Sing Sing, il parvient à s'évader un mois auparavant après avoir été autorisé à assister aux obsèques de son père. Il révèle qu'Englander employait des policiers pour protéger son entreprise et que, chargé de le protéger et le diamant, il avait été assommé par deux hommes cagoulés et avait repris conscience ultérieurement. À son réveil, Nick comprend qu'Englander, qui avait perdu une forte somme d'argent lors de la crise immobilière, avait organisé le soi-disant vol pour obtenir un dédommagement de l'assurance.

Parallèlement, à l'insu de tous, Joey, le frère cadet de Nick, accompagné de sa petite amie, Angie, font irruption dans la chambre forte d'Englander, dans un bâtiment situé à quelques mètres de l'hôtel, afin de voler le diamant et de prouver l'innocence de Nick.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légendes : Version française (V. F.) sur AlloDoublage, Version québécoise (V. Q.) sur Doublage.qc.ca

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Alt=Image de la Terre Mondial[2] 46 221 189 $ 15 juillet 2012 25
Drapeau des États-Unis États-Unis[2] 18 620 000 $ 1er mars 2012 5
Drapeau de la France France[10] 223 897 entrées 14 mars 2012 4

Distribué aux États-Unis dans 2 998 écrans par salles pour son premier week-end d'exploitation en salles, Dos au mur ne parvient qu'à se classer en cinquième position du box-office et un total de 8 001 932 $ pour une moyenne de 2 669 $ par écran[2]. Pour sa première semaine à l'affiche, toujours en cinquième place, il ne totalise que 10 264 774 $, soit une moyenne de 3 424 $ par écran[2]. Le week-end suivant, toujours avec la même combinaison, le long-métrage perd 45,6 % de bénéfices par rapport au week-end précédent avec 14 615 810 $, pour une moyenne de 1 451 $ par écran[2]. La chute des recettes se fait également, quasiment de façon similaire, en deuxième semaine au box-office, avec une perte de 42 % des bénéfices par rapport à la première semaine, soit un total de 16 170 210 $, dont 5 905 436 $ et une moyenne de 1 970 $. Le film continue de sombrer dans le classement, finissant avec une forte baisse de bénéfices, et un total de 18 620 000 $ dans sa cinquième et dernière semaine, où il fut diffusé dans 76 salles[2]. Dos au mur est donc un échec commercial puisque les recettes américaines n'ont pas compensé le budget de production, estimé à 42 millions de dollars[2].

Les recettes internationales de Dos au mur atteignent les 27 millions de dollars de recettes[2], la meilleure recette du film à l'étranger revenant au Royaume-Uni (soit 3,9 millions de dollars)[2], pour faire un total de 46 221 189 $ au box-office mondial[2].

En France, Dos au mur passe totalement inaperçu lors de sa sortie, puisque, malgré une combinaison maximale de 254 salles, il ne prend que la dixième position du box-office pour sa première semaine, avec 156 939 entrées [10], puis fait une véritable chute dans le classement, perdant dix places, pour se retrouver à la vingtième position et 53 321 entrées, pour un cumul de 210 260 entrées[10], pour finir son exploitation après quatre semaines à l'affiche, avec un total de 223 897 entrées[10].

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

La genèse du film est au départ un scénario original écrit Pablo F. Fenjves que le producteur Lorenzo Di Bonaventura souhaitait acquérir lorsqu’il était président de Warner[11]. Par la suite, il réussit à en acheter les droits avec sa propre société, Di Bonaventura Pictures. Son partenaire de production, Mark Vahradian, explique que le scénario est longtemps resté dans les tiroirs des studios de la MGM avant qu'il ne soit cédé à Paramount Vantage, qui, trois mois après cette acquisition, cessa son activité, bloquant à nouveau le projet[11]. Les deux producteurs refusant d'abdiquer, proposèrent le scénario de Dos au mur à la société de production[11] après avoir achevé la production de Red, via Summit Entertainment. Ayant « adoré », Summit en achète les droits. En même temps, Sam Worthington s'est également intéressé au projet[11]. Amy Adams fut initialement pressentie pour incarner le rôle principal féminin, finalement tenue par Elizabeth Banks[12]. Le 3 septembre 2010, Jamie Bell est confirmé au casting[13], tout comme Ed Harris et Titus Welliver le 1er novembre 2011[14],[15].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage du film a débuté le 30 octobre 2010[16] à New York[17]. Lors de la fameuse scène où Sam Worthington se retrouve perché sur une corniche a été réalisée sur une véritable façade d'immeuble new-yorkais à plus de 70 mètres de hauteur. Afin d'éviter tout accident, l'acteur fut relié à un harnais de sécurité[11].

Campagne promotionnelle[modifier | modifier le code]

La première affiche et bande-annonce du film ont été dévoilés le 22 septembre 2011[18].

Accueil[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

Dans l'ensemble des pays anglophones, Dos au mur a rencontré un accueil critique mitigé, voire négatif, obtenant 32 % d'avis favorables sur le site Rotten Tomatoes, basé sur 147 commentaires collectés, une note moyenne de 4,8/10 [19] et un score moyen de 40/100 sur le site Metacritic, basé sur 32 commentaires collectés[20]. En France, le long-métrage connaît un accueil critique mitigé, obtenant une note moyenne de 2,3/5 sur le site Allociné, à partir des appréciations de dix-sept titres de presse[21], dont huit avec une note de 3/5[21].

Toutefois, la réaction du public vis-à-vis du film est assez favorable, que ce soit sur le site Internet Movie Database, où il obtient une note moyenne de 6,6/10, basé sur 110 077 utilisateurs ayant attribué cette note[22], dont 23,9 % ont attribué la note maximale[22]. La majorité des notes proviennent des utilisateurs non-américains, soit 84 940 votes et une moyenne de 6,6/10, tandis que la moyenne des utilisateurs américains, soit 14 920 votes, est de 6,5/10[22]. Sur le site Metacritic, le film obtient une note moyenne de 6,2/10, basé sur 118 votants[20] et sur le site Rotten Tomatoes, Dos au mur obtient un pourcentage de 52 % qui ont apprécié le film, basé sur 40 508 votants[19]. Sur le site Allociné, il obtient la note moyenne de 3,5/5 de la part des spectateurs, dont un pourcentage de 38 % qui lui ont attribué une note maximale de 3/5, pour 188 commentaires[23].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Dos au mur sur StudioCanal »
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k (en) « Man on a Ledge », sur Box Office Mojo.com (consulté le 18 décembre 2012).
  3. « Date de sortie du film aux États-Unis » sur IMDb, consulté le 5 novembre 2011
  4. « Titre FR et date de sortie du film en France » sur AlloCiné, consulté le 21 juin 2011
  5. « Fiche oeuvre : Dos Au Mur - Visa & Classification », sur cnc.fr, CNC (consulté le 24 mars 2015)
  6. a et b (en) « Elizabeth Banks and Sam Worthington to Star in Man on a Ledge » sur BuzzSugar.com, consulté le 1er août 2011
  7. (en) « Jamie Bell joins thriller Man on a Ledge » article par Mike Fleming, écrit le 2 septembre 2010, sur Deadline.com, consulté le 1er août 2011
  8. (en) « Ed Harris joins summit's Man on a Ledge » article par écrit le 29 octobre 2010, sur AllVoices.com, consulté le 1er août 2011
  9. (en) « Kyra Sedgwick joins Sam Worthington thriller Man on a Ledge » article par Adam Chitwood, écrit le 5 novembre 2010, sur Collider.com, consulté le 1er août 2011
  10. a, b, c et d (fr) « Dos au mur », sur Jp's Box-office.com (consulté le 18 décembre 2012).
  11. a, b, c, d et e Secrets de tournage
  12. (en) « Elizabeth Banks a eu le rôle principal féminin »
  13. Fleming, Mike (2010-09-02). "Jamie Bell Joins Thriller 'Man On A Ledge'". Deadline.com. Retrieved 2011-08-01.
  14. "‘Man On A Ledge’ Adds Ed Harris And Titus Welliver". Deadline.com. Retrieved 2011-05-07.
  15. (2010-10-29). "Ed Harris joins Summit's 'Man on a Ledge'". AllVoices.com. Retrieved 2011-08-01.
  16. « Date de tournage »
  17. « Lieux de tournage »
  18. « La première affiche et bande-annonce en VOSTFR du film »
  19. a et b (en) « Man On A Ledge », sur Rotten Tomatoes.com (consulté le 18 décembre 2012).
  20. a et b (en) « Man on a Ledge », sur Metacritic.com (consulté le 18 décembre 2012).
  21. a et b (fr) « Dos au mur : Critiques presse », sur Allociné.fr (consulté le 18 décembre 2012).
  22. a, b et c http://www.imdb.fr/title/tt1568338/ratings
  23. http://www.allocine.fr/film/fichefilm-185293/critiques/spectateurs/recentes/

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]