Judd Apatow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Judd Apatow

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Judd Apatow lors de la fête de Vanity Fair au Festival de Tribeca, le 17 avril 2012.

Naissance 6 décembre 1967 (46 ans)
Syosset, État de New York
Nationalité Drapeau des États-Unis américain
Profession producteur, réalisateur, scénariste
Films notables 40 ans, toujours puceau
En cloque, mode d'emploi
Funny People
40 ans : Mode d'emploi
Site internet Site officiel

Judd Apatow est un réalisateur, scénariste et producteur américain né le 6 décembre 1967 à Syosset dans l'État de New York aux États-Unis.

Celui qui a débuté comme humoriste s'est fait connaître en devenant scénariste et producteur, d'une part à la télévision avec The Ben Stiller Show, Freaks and Geeks et Les Années campus, qui bien qu'ils n'aient pas été des succès d'audience, furent acclamés par la critique, ensuite au cinéma où il obtient des grands succès publics, ainsi que critiques, avec des films tels que Présentateur vedette: la légende de Ron Burgundy, Ricky Bobby : roi du circuit, SuperGrave, Sans Sarah rien ne va, Délire Express et plus récemment Mes meilleures amies.

Il s'est mis à la réalisation avec succès avec 40 ans, toujours puceau, En cloque, mode d'emploi et Funny People, qui ont rapporté au total plus de 463 millions de dollars de recettes mondiales.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille juive de l'État de New York, Judd Apatow, fils d'un développeur immobilier et d'une employée d'un club de comédie de Southampton, est un fan des Marx Brothers depuis l'âge de dix ans[1] et ayant pour idole Steve Martin. Son sens de l'humour donne accès à des amis tout en grandissant. Il a un frère aîné, Robert, et une sœur cadette, Mia. Ses parents ont divorcé quand il avait douze ans, son frère Robert est allé vivre avec leurs grands-parents tandis que sa sœur a emménagé avec leur mère. Apatow est allé vivre avec son père, rendant visite à sa mère le week-end. Judd s’oriente très vite vers une carrière de comique. Encore lycéen au Syosset High School, il se lance à la radio et interviewe Steve Allen, Howard Stern, John Candy, ou encore Jay Leno, Jerry Seinfeld et Garry Shandling, notamment grâce à l'appui de sa mère avec ses contacts au Comedy Club. Durant son année de terminale, qu'il abandonne et va vivre dans un appartement en colocation avec Adam Sandler, rencontré au club The Improv, il interprète ses propres sketches jusqu'en 1992. Constater qu'il n'avait que peu de succès, malgré sa participation à l'émission Young Comedians diffusée sur HBO, le pousse à se consacrer à l'écriture.

Carrière[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Judd Apatow lors du Hollywood Life Magazine’s 7th Annual Breakthrough Awards, le 9 décembre 2007.

Ses talents d'auteur lui valent notamment d'être le cocréateur et le producteur exécutif du Ben Stiller Show, de 1992 à 1993. Malgré l'interruption du show après une saison à l'antenne, l'émission permet au jeune homme de remporter l'Emmy Award de la meilleure série de variété. Après l'arrêt du Ben Stiller Show, il rejoint la série The Larry Sanders Show avec Garry Shandling, qui lui permet d'être nommé pour l'Emmy et le Writers Guild Award du meilleur scénario, mais aussi l’Emmy et le Câble ACE awards de la catégorie meilleure série comique. Il y tiendra les casquettes de scénariste, producteur consultant, puis coproducteur exécutif pour la dernière saison. Il devient aussi producteur consultant à la série animée Profession : critique (The Critic), d'après les producteurs des Simpson.

En 1999, il devient le producteur exécutif de la série Freaks and Geeks, réalisant et écrivant de nombreux épisodes. Malgré le peu de succès à la télévision (elle sera supprimée au bout d'une saison), la série bénéficie d'un large succès critique et acquiert le statut de série culte. Cette aventure lui permet de rencontrer Seth Rogen, qui sera l'un de ses acteurs fétiches et de ses plus proches collaborateurs. Puis deux ans plus tard, il crée Les Années campus, série pour laquelle il est producteur exécutif. La série, avec Seth Rogen au générique, ne connaît pas le succès escompté du côté des audiences mais elle est sélectionnée par le Time comme l’une des dix meilleures séries de l'année 2001.

Le 16 septembre 2014, Netflix annonce l’arrivée d’une nouvelle série comédie, Love, créée et coproduite par Judd Apatow[2]. Avec au casting Gillian Jacobs (Community) et Paul Rust (Parks and Recreation).

Cinéma[modifier | modifier le code]

Bien que ses débuts comme producteur au cinéma se soient faits au début des années 1990 avec Crossing the Bridge, suivi de La Colo des Gourmands et d'À la gloire des Celtics, pour lesquels il participe à l'écriture du scénario, ce n'est qu'en 1996 qu'il produit son premier film important : Disjoncté, réalisé par Ben Stiller. Mettant en vedette Jim Carrey et Matthew Broderick, le film n'a pas rencontré le succès espéré aux États-Unis. Mais il lui a permis de rencontrer, durant le tournage, l'actrice Leslie Mann (elle incarne l'ex de Broderick) et qui deviendra sa femme. Après un projet avorté de film avec Owen Wilson, il collabore en 1998, de façon non crédité, au scénario de Wedding Singer [3], avec Adam Sandler et Drew Barrymore en vedette.

Ce n'est qu'en 2004 que tout va changer pour Apatow, puisqu'il obtient son premier succès commercial aux États-Unis comme producteur avec Présentateur vedette: la légende de Ron Burgundy, avec Will Ferrell dans le rôle-titre. C'est durant ce tournage qu'il rencontre Steve Carell, alors méconnu du grand public mis à part pour ses prestations au Daily Show et dans le film Bruce tout-puissant. Avec comme point de départ une idée de Carell, il écrit le scénario, avec ce dernier, de ce qui va devenir la première réalisation du producteur.

En 2005, Apatow signe son premier long-métrage comme réalisateur avec 40 ans, toujours puceau, avec Steve Carell comme acteur vedette. Au générique, on peut retrouver des familiers du réalisateur débutant : Seth Rogen, Paul Rudd et Leslie Mann. Sorti durant l'été aux États-Unis, le long-métrage obtient un énorme succès commercial (177 millions de dollars de recettes mondiales, dont 109 millions aux États-Unis, pour un budget de 26 millions) et lance véritablement la carrière cinématographique de Carell et celle de Seth Rogen. L'année suivante, il produit Ricky Bobby : roi du circuit, avec Will Ferrell, qui est aussi un succès, suivi de Walk Hard - L'histoire de Dewey Cox', comédie qu'il écrit, parodiant le style en vogue des biopics, qui lui est un échec public, malgré des critiques positives.

En 2007, il réalise son deuxième long-métrage En cloque, mode d'emploi, avec Seth Rogen, Katherine Heigl, Leslie Mann et Paul Rudd comme acteurs principaux, qui obtient un succès public (148 millions de dollars de recettes sur le territoire américain et 219 millions dans le monde, pour un budget de 30 millions) et critique.

Après En cloque, mode d'emploi, il enchaîne les succès comme producteur avec SuperGrave, qui révèle au grand public Jonah Hill et Michael Cera, Délire Express, comédie d'action avec Seth Rogen et James Franco, la comédie sentimentale Sans Sarah rien ne va et les comédies déjantées Rien que pour vos cheveux, avec Adam Sandler et Frangins malgré eux, retrouvant Will Ferrell.

Leslie Mann, Adam Sandler et Judd Apatow, lors de la première de Funny People à Berlin, le 26 août 2009.

L'année 2009 sera moins couronnée de succès avec d'une part l'échec public et les critiques négatives de L'An 1 : Des débuts difficiles, en tant que producteur. Il signe la même année sa troisième réalisation, Funny People, sur un ton plus dramatique que les précédents, avec Adam Sandler, Seth Rogen et Leslie Mann. Bien que Funny People obtient de bonnes critiques, le résultat commercial (71,88 millions de dollars de recettes au box-office mondial dont 51,85 millions de dollars aux États-Unis, pour un budget de 75 millions de dollars[4]) n'est pas à la hauteur des espérances.

L'année 2010 sera marquée par le film American Trip qu'il produit, avec Jonah Hill et Russell Brand en vedette. Succès critique, le film parvient à récolter seulement 91 millions de dollars de recettes mondiales pour un budget de 40 millions de dollars, soit inférieures aux précédents scores habituels d'Apatow.

Ce n'est que l'année suivante qu'il retrouve enfin un énorme succès public avec Mes meilleures amies, mettant en vedette Kristen Wiig (scénariste du film). Il prête sa voix à un personnage du film The Zookeeper, sorti en salles en 2011.

En 2012, il écrit et réalise 40 ans : Mode d'emploi, film dérivé du film En cloque, mode d'emploi de 2007, avec dans les mêmes rôles Paul Rudd, Leslie Mann, Jason Segel et Charlyne Yi.

Collaborateurs récurrents[modifier | modifier le code]

Depuis ses débuts, que ce soit comme producteur ou réalisateur, Judd Apatow a collaboré plusieurs fois avec un grand nombre d'acteurs, qui sont devenus pour la plupart ses acteurs fétiches. L'acteur ayant le plus apparu dans les productions Apatow est Seth Rogen, complice de toujours, qui a participé à 11 projets, que ce soit des séries (Freaks & Geeks et Les Années campus) ou des films (40 ans, toujours puceau, En cloque, mode d'emploi, SuperGrave, Délire Express, Funny People…).

Suivi de Paul Rudd et Jonah Hill, qui ont joué dans sept films, Leslie Mann, qui est l'épouse d'Apatow, est apparue dans cinq films de son mari et fit une apparition dans la série Freaks and Geeks[5], tout comme Will Ferrell. Jason Segel, quant à lui est apparu dans quatre films.

Controverse[modifier | modifier le code]

Il est accusé par Mark Brazill, l'un des producteurs de That '70s Show et ancien ami, de lui avoir volé des idées de scénario ; il affirme lui avoir parlé d'une idée de scénario avant qu'Apatow la récupère deux semaines après à son compte ; il l'accuse de procéder ainsi de manière générale avec d'autres personnes.

Leslie Mann et Judd Apatow, le 9 mai 2010 au Time 100, à Manhattan.

Tout ceci figure dans un échange de courrier électronique très tendu entre les deux hommes qui fut publié par le mensuel américain Harper's Magazine, on peut consulter l'intégralité de cet échange en ligne en anglais (voir Liens externes)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Filmographie de Judd Apatow.

Au cours de sa carrière commencée en 1991, Judd Apatow a produit quarante films, téléfilms ou séries télévisées tout confondus, réalisé quatre longs-métrages : 40 ans : Mode d'emploi, 40 ans, toujours puceau, En cloque, mode d'emploi et Funny People et six épisodes de séries télévisées dont ceux de Freaks and Geeks et Les Années campus, écrit le scénario de plus d'une vingtaine de projets confondus (films, séries, téléfilms) et a joué des rôles secondaires dans des émissions, séries populaires comme Infos FM et films, notamment une figuration dans sa production Présentateur vedette : La Légende de Ron Burgundy.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Judd Apatow. Comédie, mode d'emploi, Entretien avec Emmanuel Burdeau, Paris, Éditions Capricci, 2010

Distinctions[modifier | modifier le code]

CableACE Awards
Emmy Awards
Golden Globes
Grammy Awards
Las Vegas Film Critics Society Awards
Festival de comédie de Montréal Just for Laughs
  • Récompensé - Just For Laughs Award de la personne comique de l'année
Online Film Critics Society Awards
Writers Guild of America

Box-office[modifier | modifier le code]

Voici la liste des films notables produits ou réalisés par Judd Apatow, depuis 1992 au box-office américain, français et mondial.

Aux États-Unis, les films réalisés par Apatow ont rapporté un total de 310 millions de dollars[6]. Les films qu'il produisit rapportèrent 1,3 milliard de dollars[7] et ceux qu'il scénarisa rapportèrent 716, 1 millions de dollars[8]. Son plus grand succès sur le territoire américain toutes catégories confondues reste à ce jour Mes meilleures amies.

En France, le succès public de ses productions reste confidentiel, avec plus de 667 300 entrées pour ses trois réalisations et plus de 2 millions d'entrées cumulées pour les films qu'il a produit, seul Mes meilleures amies (comme producteur), Braqueurs amateurs (comme scénariste) ont dépassé les 500 000 entrées.

Comme réalisateur
Films Budget Box-office
Drapeau des États-Unis États-Unis [9] Drapeau de la France France [10] Alt=Image de la Terre Mondial
40 ans, toujours puceau 26 000 000 $ 109 449 237 $[11] 407 693 entrées[12] 177 378 645 $[11]
En cloque, mode d'emploi 30 000 000 $ 148 768 917 $[13] 211 297 entrées[14] 219 041 826 $[13]
Funny People 75 000 000 $ 51 855 045 $[15] 48 375 entrées[16] 71 585 235 $[15]
Comme producteur
Films Budget Box-office
Drapeau des États-Unis États-Unis [17] Drapeau de la France France [18] Alt=Image de la Terre Mondial
Crossing the Bridge - 479 676 $[19] - 479 676 $[19]
La Colo des gourmands - 17 689 177 $[20] - -
À la gloire des Celtics - 9 255 027 $[21] - -
Disjoncté 47 000 000 $[22] 60 240 295 $[22] 207 709 entrées[23] 102 825 796 $[22]
Présentateur vedette:
La légende de Ron Burgundy
26 000 000 $[24] 85 288 303 $[24] 2 808 entrées[25] 90 574 188 $[24]
Match en famille 45 000 000 $[26] 52 842 724 $[26] - 55 603 239 $
40 ans, toujours puceau 26 000 000 $[11] 109 449 237 $[11] 407 693 entrées[12] 177 378 645 $[11]
Ricky Bobby : Roi du circuit 72 500 000 $[27] 148 213 377 $[27] - 162 966 177 $[27]
Walk Hard 35 000 000 $[28] 18 317 151 $[28] - 20 575 243 $[28]
En cloque, mode d'emploi 30 000 000 $[13] 148 768 917 $[13] 211 297 entrées[14] 219 041 826 $[13]
SuperGrave 20 000 000 $[29] 121 463 226 $[29] 326 338 entrées[30] 169 871 719 $[29]
Drillbit Taylor, garde du corps 40 000 000 $[31] 32 862 104 $[32] 653 entrées[33] 49 690 625 $[32]
Sans Sarah rien ne va 30 000 000 $[34] 63 172 463 $[34] 86 415 entrées[35] 105 173 115 $[34]
Frangins malgré eux 65 000 000 $[36] 100 468 793 $[36] 26 331 entrées[37] 128 107 642 $[36]
Délire Express 27 000 000 $[38] 87 341 380 $[38] 8 235 entrées[39] 101 624 843 $[38]
L'An 1 : Des débuts difficiles 60 000 000 $[40] 43 337 279 $[40] 31 306 entrées[41] 62 357 900 $[40]
Funny People 75 000 000 $[15] 51 855 045 $[15] 48 375 entrées[16] 71 585 235 $[15]
American Trip 40 000 000 $[42] 60 974 475 $[42] 32 728 entrées [43] 91 390 982 $[42]
Mes meilleures amies 32 500 000 $[44] 169 106 725 $[44] 557 712 entrées[45] 288 383 523 $[44]
Peace, Love et plus si affinités 35 000 000 $[46] 17 450 535 $[47] 7 405 entrées[48] 21 612 733 $[47]
5 ans de réflexion 30 000 000 $[49] 28 835 528 $ [49] 26 279 entrées [50] 53 909 751 $[49]
Légendes Vivantes 50 000 000 $[51] 127 352 707 $[51] N/A 173 649 015 $[51]
Comme scénariste
Films Budget Box-office
Drapeau des États-Unis États-Unis[52] Drapeau de la France France Alt=Image de la Terre Mondial
La Colo des gourmands - 17 689 177 $[20] - -
À la gloire des Celtics - 9 255 027 $[21] - -
40 ans, toujours puceau 26 000 000 $[11] 109 449 237 $[11] 407 693 entrées[12] 177 378 645 $[11]
Braqueurs amateurs 100 000 000 $ [53] 110 332 737 $[53] 554 364 entrées[54] 202 026 112 $[53]
En cloque, mode d'emploi 30 000 000 $ 148 768 917 $[13] 211 297 entrées[14] 219 041 826 $[13]
Walk Hard 35 000 000 $[28] 18 317 151 $[28] - 20 575 243 $[28]
Rien que pour vos cheveux 90 000 000 $ [55] 100 018 837 $[55] 214 244 entrées[56] 199 936 011 $[55]
Délire express 27 000 000 $[38] 87 341 380 $[38] 8 235 entrées[39] 101 624 843 $[38]
Funny People 75 000 000 $[15] 51 855 045 $[15] 48 375 entrées[16] 71 585 235 $[15]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Judd Apatow - « Je suis obsédé par la comédie » sur Métro. Consulté le 22 avril 2010.
  2. (fr) « Netflix annonce l’arrivée d’une nouvelle comédie créée par Judd Apatow », Antoine Boyet, Ijsberg Magazine, 17 septembre 2014
  3. The Wedding Singer - Trivia sur IMDb.
  4. 'Funny People[archive], sur The Numbers. Consulté le 5 février 2013.
  5. (fr) Dans la famille Apatow... - Leslie Mann sur Allociné. Consulté le 17 septembre 2010.
  6. http://boxofficemojo.com/people/chart/?view=Director&id=juddapatow.htm
  7. http://boxofficemojo.com/people/chart/?view=Producer&id=juddapatow.htm
  8. http://boxofficemojo.com/people/chart/?view=Writer&id=juddapatow.htm
  9. (en) Box-office américain des films réalisé par Judd Apatow sur Box Office Mojo. Consulté le 12 août 2010.
  10. (fr) Box-office français des films réalisés par Judd Apatow sur JP Box-office. Consulté le 12 août 2010.
  11. a, b, c, d, e, f, g et h The 40 Year-Old Virgin sur Box-Office Mojo. Consulté le 26 mai 2010.
  12. a, b et c 40 ans, toujours puceau sur JP Box-Office. Consulté le 26 mai 2010.
  13. a, b, c, d, e, f et g Knocked Up sur Box-Office Mojo. Consulté le 26 mai 2010.
  14. a, b et c En cloque, mode d'emploi sur JP Box-Office. Consulté le 26 mai 2010.
  15. a, b, c, d, e, f, g et h Funny People sur Box-Office Mojo. Consulté le 26 mai 2010.
  16. a, b et c Funny People sur Base de données Lumière. Consulté le 10 novembre 2010.
  17. (en) Box-office américain des films produits par Judd Apatow sur Box Office Mojo. Consulté le 12 août 2010.
  18. (fr) Box-office français des films produits par Judd Apatow sur JP Box-office. Consulté le 12 août 2010.
  19. a et b (en) Crossing the Bridge sur Box Office Mojo. Consulté le 12 août 2010.
  20. a et b Heavyweights sur Box-Office Mojo. Consulté le 26 mai 2010.
  21. a et b Celtic Pride sur Box-Office Mojo. Consulté le 26 mai 2010.
  22. a, b et c The Cable Guy sur Box-office Mojo. Consulté le 26 mai 2010.
  23. Disjoncté sur JP Box-Office. Consulté le 26 mai 2010.
  24. a, b et c Anchorman: The Legend of Ron Burgundy sur Box-office Mojo. Consulté le 26 mai 2010.
  25. Fiche technique du film sur Allociné. Consulté le 26 mai 2010.
  26. a et b Kicking and Screaming sur Box-Office Mojo. Consulté le 26 mai 2010.
  27. a, b et c Talladega Nights : The Ballad of Ricky Bobby sur Box-Office Mojo. Consulté le 26 mai 2010.
  28. a, b, c, d, e et f Walk Hard : The Dewey Cox Story sur Box Office Mojo. Consulté le 26 mai 2010.
  29. a, b et c Superbad sur Box office Mojo. Consulté le 26 mai 2010.
  30. SuperGrave sur JP Box-Office. Consulté le 26 mai 2010.
  31. Drillbit Taylor (2008) - Box-office/Business sur IMDb. Consulté le 7 juillet 2010.
  32. a et b Drillbit Taylor sur Box-Office Mojo. Consulté le 26 mai 2010.
  33. Drillbit Taylor, garde du corps sur Base de données Lumière. Consulté le 10 novembre 2010.
  34. a, b et c Forgetting Sarah Marshall sur Box Office Mojo. Consulté le 26 mai 2010.
  35. Sans Sarah rien ne va sur Base de données Lumière. Consulté le 10 novembre 2010.
  36. a, b et c Step Brothers sur Box Office Mojo. Consulté le 26 mai 2010.
  37. Frangins malgré eux sur Jp Box-Office. Consulté le 26 mai 2010.
  38. a, b, c, d, e et f Pineapple Express sur Box-Office Mojo. Consulté le 26 mai 2010.
  39. a et b Délire Express sur JP Box-Office. Consulté le 26 mai 2010.
  40. a, b et c Year One sur Box-Office Mojo. Consulté le 26 mai 2010.
  41. L'An 01 : des débuts difficiles sur Base de données Lumière. Consulté le 10 novembre 2010.
  42. a, b et c Get Him to The Greek (2010) sur Box Office Mojo. Consulté le 6 juillet 2010.
  43. (fr) American Trip sur JP Box-Office. Consulté le 3 septembre 2010.
  44. a, b et c (en) « Bridesmaids - Box-office US et mondial », sur Box Office Mojo,‎ 16 mai 2011.
  45. http://www.jpbox-office.com/fichfilm.php?id=12169&affich=france&deplier=yes
  46. (en) « Movie Projector: 'Act of Valor' to gun down box-office rivals - latimes.com », Latimesblogs.latimes.com,‎ February 23, 2012 (consulté le 2012-02-26)
  47. a et b http://www.boxofficemojo.com/movies/?id=wanderlust.htm
  48. http://www.jpbox-office.com/fichfilm.php?id=12571&affich=france
  49. a, b et c http://www.boxofficemojo.com/movies/?id=fiveyearengagement.htm
  50. http://www.jpbox-office.com/fichfilm.php?id=12779&affich=france
  51. a, b et c http://www.boxofficemojo.com/movies/?id=anchorman2.htm
  52. http://www.boxofficemojo.com/people/chart/?view=Writer&id=juddapatow.htm
  53. a, b et c http://www.boxofficemojo.com/movies/?id=funwithdickandjane.htm
  54. http://lumiere.obs.coe.int/web/film_info/?id=24484&market=FR
  55. a, b et c http://www.boxofficemojo.com/movies/?id=youdontmesswiththezohan.htm
  56. http://www.allocine.fr/article/dossiers/stars/dossier-18591443/?page=10&tab=0