Aérostat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le dirigeable Giffard (1852)
Préparation avant le départ d'un concours de ballon libre, en Allemagne, en mai 1929, lors du grand printemps des ballons, en préparation du prochain concours Gordon-Bennett-Wettfliegen de Los Angeles.
L'USS Akron (ZRS-4) en vol (1931)

Un aérostat est un aéronef « plus léger que l'air », dont la sustentation est assurée par la poussée d'Archimède, contrairement à un aérodyne.

Principes[modifier | modifier le code]

Le principe de base est de rendre un objet plus léger que l'air (avec de l'air chaud, ou avec un gaz plus léger que l'air, de l'hydrogène par exemple).

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de l'aérostation.

Ce principe était probablement connu des chinois (inventeurs présumés du papier) : l'envol de petits ballons de papier gonflés à l'air chaud était pratiqué par eux. De nombreux précurseurs (entre autres Bartolomeu de Gusmão) ont illustré ce principe. Les premières applications pratiques d'envol d'engins plus importants ont été réalisées par les Français Joseph et Étienne de Montgolfier, et le physicien Jacques Charles.

  • En 1782, les frères Montgolfier expérimentent des ballons de toile recouverte de papier, maintenus gonflés par un feu de paille et de laine entretenu sous l'orifice et vont jusqu'à envoyer des animaux dans les airs.
  • Le 15 octobre 1783, Jean-François Pilâtre de Rozier s'élève à 84 mètres avec un engin captif.
  • le 21 novembre 1783, « Pilâtre de Rosier et le Marquis François-Laurent d'Arlandes s'envolent à partir des jardins de la Muette, traversent la Seine à Passy et se posent - dix minutes plus tard - à la Butte-aux-Cailles après avoir atteint 1 000 mètres d'altitude[1]. »
  • le 26 juin 1794, la bataille de Fleurus voit la première utilisation militaire d'un ballon d'observation.

Typologie[modifier | modifier le code]

Dirigeable souple Santos-Dumont en 1901.

Il existe différents types d'aérostats :

Les ballons : « libres » ou « captifs » (reliés au sol par un câble).

Les dirigeables : ballons munis d'au moins un moteur et de gouvernes leur permettant de se diriger.

Pilotage[modifier | modifier le code]

Le pilote d'un aérostat est un aéronaute. Le terme « aérostier », souvent employé à tort, désigne un aéronaute militaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire des Inventions, Berger Levrault Ed. 1982
  2. Photo du Clément-Bayard sur Nogent-sur-Marne Aero-mondo.fr

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]