Patinage de vitesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Patinage de vitesse

Description de l'image  Speed skating pictogram.svg.
Fédération internationale UIP (fondée en 1892)
Sport olympique depuis 1924
Champion(ne)(s) du monde en titre masculin Shani Davis Drapeau des États-Unis États-Unis
féminin Wang Beixing Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Description de cette image, également commentée ci-après

Choi Jae-bong en Coupe du monde

Un patineur dans sa combinaison
Jaap Eden, patineur de vitesse dans les années 1920

Le patinage de vitesse longue piste est une forme de patinage où les pratiquants tentent de parcourir une distance le plus rapidement possible avec des patins. Il existe une discipline très proche de ce sport : le patinage de vitesse sur piste courte (ou short track en France).

Histoire du patinage de vitesse[modifier | modifier le code]

Ce sport fut fondé par l'Union internationale de patinage. Il est un sport olympique depuis la mise en place des Jeux olympiques d'hiver en 1924 à Chamonix (France). Il subit une révolution dans les années 1990 avec l'introduction d'un nouveau système à ressorts, les klaps. Très populaire aux Pays-Bas, il y existe une pratique professionnelle permettant aux patineurs les plus doués de contracter d'importants contrats de commandite.

La discipline peut être pratiquée sur des patinoires couvertes ou non, souvent sur des surfaces de glace artificielles, mais lors des épreuves olympiques, la règle veut que de nos jours les pistes soient couvertes sur des pistes ovales. Selon les règles établies par l'ISU, une piste standard doit mesurer soit 400 mètres soit 333,33 mètres de longueur, en général c'est le premier format qui est retenu pour les grandes compétitions, mais pour l'entraînement et des compétitions de gala, certaines pistes peuvent disposer d'une distance de 200-250 mètres.

Chaque course est le départ de deux concurrents partant chacun de son côté où deux lignes sont tracées sur la glace pour parcourir la même distance, le but n'étant pas de battre son opposant mais de parcourir la distance le plus rapidement possible. Chaque ligne possède une couleur, et pour éviter au patineur de se tromper et pour la visibilité de ce sport aux spectateurs, un brassard de cette même couleur est porté par celui-ci (une couleur blanche pour celui dont le départ est à l'intérieur, rouge pour celui de l'extérieur).

Il arrive parfois (mais rarement) qu'il y ait quatre coureurs partant en même temps, avec deux coureurs sur chaque ligne, dans ce cas là, les deux coureurs ajoutés portent un brassard jaune et l'autre vert.

Enfin, quand des épreuves par équipes ont lieu, chaque équipe est composée de trois patineurs, et dans le cas d'une épreuve de marathon c'est un départ en masse (départ groupé sur la même ligne) qui se tient.

Matériel[modifier | modifier le code]

Il existe deux sortes de patins, les patins traditionnels et les klaps, ces derniers étant généralement privilégiés dans les compétitions. Introduits dans le patinage en 1996 ils ont permis de gagner près d'une seconde à chaque passage d'un tour, en permettant à la lame de se décoller au niveau des talons lors d'une poussée (ainsi elle est plus longue) et qui permet donc un meilleur apport de vitesse.

La longueur des patins est comprise entre 33 et 45 centimètres selon le poids du patineur et ses préférences personnelles.

Beaucoup d'attention est donné à la pénétration dans l'air. Ainsi une recherche intensive a lieu sur la combinaison pour permettre de gagner du temps (comme en natation ou en cyclisme) et leur aérodynamisme.

Types d'épreuves[modifier | modifier le code]

Distances simples[modifier | modifier le code]

La forme la plus simple de patinage de vitesse consiste à patiner sur une distance une unique fois, ce format est retenu pour les championnats du monde, la coupe du monde et les Jeux olympiques. Les distances habituelles sont le 500 m, 1 000 m, 1 500 m, 3 000 m (pour les femmes seulement), 5 000 et 10 000 m , mais il existe parfois d'autres distances retenues comme le 100 m ou le mille.

Le 500 m est la seule épreuve où le patineur court à deux reprises, et ce sera le temps global qui déterminera le temps final, pour toutes les autres épreuves, seule une course sera courue.

Combiné (allround)[modifier | modifier le code]

Il s'agit de l'un des formats les plus anciens. Les patineurs courent quatre distances et leur rang est compté sur les temps parcourus sur des différentes distances. La méthode de calcul est la même pour toutes les courses, tous les temps sont calculés sur les 500 derniers mètres. Par exemple, si le coureur fait 40 secondes à l'épreuve de 500 m, il obtient 40 points, de même s'il fait 2 minutes (120 secondes) à l'épreuve du 1 500 mètres (3 x 500 mètres), il obtiendra de nouveau 40 points. Les points sont calculés jusqu'à la troisième décimale. C'est le coureur qui obtient le moins de points qui remporte l'épreuve générale. Ce système est appelé Samalog.

La poursuite par équipes[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la seule épreuve collective en patinage de vitesse où chaque équipe dispose de trois compétiteurs. Chaque équipe part d'un côté de la piste, seule la ligne intérieure est utilisée, pour les hommes la distance est de 8 tours complets, 6 chez les femmes.

Il existe plusieurs formats de courses. Aux Jeux olympiques, le format y est inhabituel, car contrairement aux championnats du monde et à la coupe du monde où chaque équipe essaie de parcourir la distance le plus rapidement possible sur une tentative, le système par élimination directe en format de coupe (quart de finale, puis demi-finale et finale) est retenu.

Cette épreuve est la plus récente, l'ISU ne la considérera officielle qu'à partir de 2004 et le CIO ne l'intégrera à son programme qu'en 2006.

Marathon[modifier | modifier le code]

Les patineurs partent en même temps sur la même ligne sur de grandes distance pouvant être compris entre 40 km (en général c'est cette distance qui est retenue dans les patinoires couvertes) et 200 km (à l'extérieur). Les plus célèbres courses sont l'Elfstedentocht qui se concourent tous les 6/7 ans aux Pays-Bas et l'International Big Rideau Lake Speed Skating Marathon en Ontario au Canada qui se tient annuellement.

Compétitions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]