Boxe aux Jeux olympiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Boxe aux Jeux olympiques

Description de l'image  Boxing pictogram.svg.
Description de l'image  Olympic rings.svg.
Généralités
1re apparition Saint-Louis, 1904
Organisateur(s) CIO
Éditions 24e en 2012
Périodicité Tous les 4 ans
Épreuves 10 masculin + 3 féminin en 2012
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la dernière compétition voir :
Boxe aux Jeux olympiques d'été de 2012

La boxe anglaise est sport olympique depuis les Jeux olympiques d'été de 1904 à Saint-Louis, jouissant d'une très grande popularité aux États-Unis. Son entrée aux Jeux olympiques fut retardée car elle était jugée trop dangereuse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Règles[modifier | modifier le code]

Les participants sont désignés par tirage au sort sans tenir compte du classement des boxeurs. Ils se retrouvent dans un tableau débutant généralement au stade des 1/16e de finale. Chaque rencontre disputée est à élimination directe.

Le combat se déroule en trois "rounds" de 3 minutes avec une pause d'une minute entre chaque round. Le boxeur marque un point lorsqu'il touche son adversaire sur le devant de la tête ou du corps, au-dessus de la ceinture. Toutefois, il faut que 3 des 5 juges accordent le point en même temps en appuyant simultanément sur un bouton. À la fin du 3e round, est désigné vainqueur le boxeur qui aura totalisé le plus grand nombre de points.

Épreuves au programme[modifier | modifier le code]

Les compétitions de boxe aux Jeux olympiques sont organisés par tournoi en fonction de la catégorie de poids des boxeurs. Depuis son entrée aux jeux en 1904, le nombre d'épreuves a évolué ainsi que la définition de chaque catégorie de poids.

Jusqu'en 1936 à Berlin, l'unité de mesure du poids était la livre. Depuis les Jeux de 1948, les catégories de poids en boxe sont calculées en kilogrammes.

Les femmes ont pour la première fois fait leur entrée dans la compétition à compter des Jeux de Londres en 2012[1]. En effet, seuls les boxeurs hommes participent à cet évènement depuis l'apparition de ce sport aux jeux.

Les différentes catégories de poids au fil des Jeux olympiques sont indiquées sur le tableau ci-dessous. En 2012 à Londres, le nombre d'épreuves est fixé à 10 pour les hommes et 3 pour les femmes.

1904 1908 1920-1936 1948  1952-1964   1968-1980   1984-2000  2004-2008 2012
Lourds
+158 lb
(+71.7 kg)
Lourds
+175 lb
(+79.4 kg)
Lourds
+80 kg
Lourds
+81 kg
Super-lourds
+91 kg
Lourds
81-91 kg
Mi-lourds
75-81 kg
Mi-lourds
73-80 kg
Mi-lourds
160-175 lb
(72.6-79.4 kg)
Moyens
71-75 kg
Moyens
69-75 kg
Moyens
67-73 kg
Moyens
147-160 lb
(66.7-72.6 kg)
Moyens
145-158 lb
(65.8-71.7 kg)
Moyens
140-158 lb
(63.5-71.7 kg)
Super-mi-moyens
67-71 kg
Mi-moyens
64-69 kg
Mi-moyens
62-67 kg
Mi-moyens
63.5-67 kg
Mi-moyens
135-147 lb
(61.2-66.7 kg)
Mi-moyens
135-145 lb
(61.2-65.8 kg)
Super-légers
60-64 kg
Légers
126-140 lb
(57.2-63.5 kg)
Super-légers
60-63.5 kg
Légers
58-62 kg
Légers
125-135 lb
(56.7-61.2 kg)
Légers
126-135 lb
(57.2-61.2 kg)
Légers
57-60 kg
Légers
56-60 kg
Plumes
54-58 kg
Plumes
116-126 lb
(52.6-57.2 kg)
Plumes
118-126 lb
(53.5-57.2 kg)
Plumes
54-57 kg
Plumes
115-125 lb
(52.2-56.7 kg)
Coqs
52-56 kg
Coqs
51-54 kg
Coqs
112-118lb
(50.8-53.5 kg)
Coqs
-116 lb
(-52.6 kg)
Coqs
105-115 lb
(47.6-52.2 kg)
Mouches
49-52 kg
Mouches
-51 kg
Mouches
48-51 kg
Mouches
-112 lb
(-50.8 kg)
Mi-mouches
-49 kg
Mi-mouches
-48 kg
Mouches
-105 lb
(-47.6 kg)
7 5 8 8 10 11 12 11 10

Boxeurs de légende[modifier | modifier le code]

Légendes[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

  • Le plus jeune champion : Jackie Fields (USA) en 1924 (poids plumes) à l’âge de 16 ans et 162 jours.
  • Le champion le plus âgé : Richard Gunn (Royaume-Uni) en 1908 (poids plumes) à l’âge de 37 ans. L’âge limite de participation aux Jeux olympiques a ensuite été fixé à 34 ans.
  • Le premier doublé : Harry Mallin (Royaume-Uni) en 1924 et 1928 en poids moyens.
  • Le dernier doublé : Vasyl Lomachenko (Ukraine) en 2008 (poids plumes) et 2004 (poids légers).
  • Le premier triplé : László Papp (Hongrie) en 1948 (poids moyens) et en 1952 et 1956 (super-welters).
  • Le deuxième triplé : Teófilo Stevenson (Cuba) en catégorie poids lourds en 1972, 1976 et 1980.
  • Le dernier triplé : Félix Savón (Cuba) en catégorie poids lourds en 1992, 1996 et 2000.

Tableau des médailles[modifier | modifier le code]

Bilan des médailles de 1904 à 2012

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1 Drapeau des États-Unis États-Unis 49 23 38 110
2 Drapeau de Cuba Cuba 34 19 14 67
3 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 17 12 24 53
4 Drapeau de l'Italie Italie 15 15 17 47
5 Drapeau de l’URSS Union soviétique 14 19 18 51
6 Drapeau de la Hongrie Hongrie 10 2 8 20
7 Drapeau de la Russie Russie 9 5 12 26
8 Drapeau de la Pologne Pologne 8 9 26 43
9 Drapeau de l’Argentine Argentine 7 7 10 24
10 Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan 6 5 6 17
11 Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud 6 4 9 19
12 Drapeau de l'Allemagne de l'Est Allemagne de l'Est 5 2 6 13
13 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 4 9 9 22
14 Drapeau de la France France 4 7 8 19
15 Drapeau de la Bulgarie Bulgarie 4 5 9 18
16 Drapeau de Thaïlande Thaïlande 4 4 6 14
17 Ukraine Ukraine 4 3 7 14
18 Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud 3 7 10 20
19 Drapeau du Canada Canada 3 7 7 17
20 Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie 3 2 6 11
21 Drapeau de la République populaire de Chine Chine 3 2 3 8
22 Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 3 1 2 6
23 Drapeau de l'Irlande Irlande 2 5 9 16
24 Drapeau du Mexique Mexique 2 3 7 12
25 Drapeau de la Corée du Nord Corée du Nord 2 3 3 8
26 Drapeau de la Finlande Finlande 2 1 11 14
27 Drapeau du Japon Japon 2 0 3 5
28 Roumanie Roumanie 1 9 15 25
29 Drapeau du Danemark Danemark 1 5 6 12
30 Drapeau de l'Allemagne Équipe unifiée d’Allemagne 1 3 2 6
31 Drapeau de la Mongolie Mongolie 1 2 2 5
Drapeau de la Norvège Norvège 1 2 2 5
Drapeau du Venezuela Venezuela 1 2 2 5
34 Drapeau du Kenya Kenya 1 1 5 7
35 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 1 1 4 6
36 Drapeau de la Belgique Belgique 1 1 2 4
37 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 1 1 1 3
38 Drapeau de l'Ouzbékistan Ouzbékistan 1 0 6 7
39 Drapeau de l'Algérie Algérie 1 0 5 6
Allemagne de l'Ouest Allemagne de l’Ouest 1 0 5 6
41 Drapeau de la République dominicaine République dominicaine 1 0 1 2
42 Drapeau de la Suède Suède 0 5 6 11
43 Drapeau du Nigeria Nigeria 0 3 3 6
44 Drapeau de l'Ouganda Ouganda 0 3 1 4
45 Drapeau des Philippines Philippines 0 2 3 5
Drapeau de la Turquie Turquie 0 2 3 5
47 Drapeau de l'Espagne Espagne 0 2 2 4
48 Drapeau de la Biélorussie Biélorussie 0 2 0 2
49 Drapeau de Porto Rico Porto Rico 0 1 5 6
50 Drapeau de l'Australie Australie 0 2 3 5
51 Drapeau du Brésil Brésil 0 1 3 4
Drapeau de l'Égypte Égypte 0 1 3 4
53 Drapeau du Chili Chili 0 1 2 3
Drapeau du Ghana Ghana 0 1 2 3
55 Drapeau du Cameroun Cameroun 0 1 1 2
Équipe unifiée Équipe unifiée de l’ex-URSS 0 1 1 2
57 Flag of Australasian team for Olympic games.svg Australasie 0 1 0 1
Drapeau de la République tchèque République tchèque 0 1 0 1
Drapeau de l'Estonie Estonie 0 1 0 1
Drapeau des Îles Tonga Tonga 0 1 0 1
61 Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan 0 0 6 6
62 Drapeau de la Colombie Colombie 0 0 3 3
Drapeau du Maroc Maroc 0 0 3 3
64 Drapeau de l'Inde Inde 0 0 2 2
Drapeau de la Moldavie Moldavie 0 0 2 2
Tunisie Tunisie 0 0 2 2
67 Drapeau de l'Arménie Arménie 0 0 1 1
Drapeau des Bermudes Bermudes 0 0 1 1
Drapeau de la Géorgie Géorgie 0 0 1 1
Drapeau du Guyana Guyana 0 0 1 1
Drapeau de la Lituanie Lituanie 0 0 1 1
Drapeau de Maurice Maurice 0 0 1 1
Drapeau du Niger Niger 0 0 1 1
Drapeau du Pakistan Pakistan 0 0 1 1
Syrie Syrie 0 0 1 1
Drapeau du Tadjikistan Tadjikistan 0 0 1 1
Drapeau de l'Uruguay Uruguay 0 0 1 1
Zambie Zambie 0 0 1 1
Total 239 239 415 893

Problèmes liés au dopage[modifier | modifier le code]

Un seul cas de dopage avéré a été constaté pour un boxeur à l'occasion des Jeux olympiques. Il s'agit du Kenyan David Munyasia en 2004 à Athènes (contrôlé positif à la caféine).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les femmes combattront sur le ring olympique », sur swissolympic.ch,‎ 4 février 2011 (consulté le 18 janvier 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]