Aéroport de Saint-Étienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Étienne - Loire
Extérieur du terminal de l’aéroport.
Extérieur du terminal de l’aéroport.
Localisation
Pays Drapeau de la France France
région Rhône-Alpes
Ville Saint-Étienne
Date d'ouverture 1962
Coordonnées 45° 32′ 02″ N 4° 17′ 50″ E / 45.533889, 4.297222 ()45° 32′ 02″ Nord 4° 17′ 50″ Est / 45.533889, 4.297222 ()  
Superficie 130 (ha)
Altitude 403 m (1 322 ft)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Saint-Étienne - Loire
Pistes
Direction Longueur Surface
18/36 2 300 m (7 546 ft) enrobé bitumineux
Informations aéronautiques
Code AITA EBU
Code OACI LFMH
Nom cartographique ST ETIENNE
Type d'aéroport civil
Gestionnaire Syndicat mixte aéroport Saint-Etienne Loire (conseil général de la Loire, communauté d'agglomération Saint-Étienne Métropole, communauté d'agglomération Loire Forez…)
Site web gestionnaire Consulter
Site web aéroport Consulter
Cartes SIA VAC - IAC - ARR/DEP


L'aéroport de Saint-Étienne - Loire est un aéroport du département de la Loire situé à quinze minutes du centre de Saint-Étienne et à une heure de Lyon. Il est géré depuis avril 2013 par un syndicat mixte constitué de collectivités (conseil général de la Loire, communauté d'agglomération Loire Forez...) après avoir été géré depuis son origine, avec des co-financements publics, par la Chambre de commerce et d'industrie de Saint-Étienne / Montbrison. Il dessert une zone de chalandise de près de quatre millions de personnes (entre Lyon et Clermont-Ferrand). Il possède un accès au réseau autoroutier A72.

Cet aéroport est ouvert au trafic national et international commercial, régulier ou non, aux avions privés, aux IFR et aux VFR.

Historique[modifier | modifier le code]

L'aéroport est créé en 1962 sur le site de l'ancien aérodrome de Bouthéon. En 1978, une nouvelle aérogare est créée pour accueillir les passagers[1].

Jusqu'en 2005, deux compagnies aériennes se partagent le trafic de 100 000 voyageurs par an : 90 000 pour Ryanair et le reste pour Twin Jet, implantée depuis l'automne 2005.

Stratégie de rupture et de croissance[modifier | modifier le code]

Intérieur du terminal de l'aéroport.

En 2006, la compagnie aérienne à bas prix irlandaise Ryanair décide de reporter sa liaison sur l'aéroport de Grenoble-Isère. Ryanair a avancé que le département de la Loire représentait un attrait touristique moindre face à celui plus important des Alpes (les trois quarts des liaisons de Ryanair sur la plateforme grenobloise s'effectuent lors de la saison hivernale). En juin 2007 et l'arrêt de l'exploitation de la ligne par la compagnie Twin Jet, aucune compagnie aérienne régulière ne desservait plus cet aéroport[2]. En 2007, la CCI au travers de son président décide de nommer un nouveau directeur et modifie radicalement la stratégie. Ceci se concrétise par un accord avec l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry pour deux ans, une stratégie commerciale intense centrée sur plusieurs marchés inexploités (charters et loisirs) et sur la conquête de compagnies. La destination Paris n'est plus une priorité et les ressources sont dégagées pour aller sur de nouveaux marchés.

En 2009, Ryanair revient avec jusqu'à quatre vols à bas coûts par semaine à destination de Porto.

En 2010, l'aéroport retrouve une activité qu'il n'avait plus depuis cinq ans. En juin, une deuxième compagnie à bas prix, Pegasus Airlines propose quatre vols par semaine pour Istamboul.

2011 est une très bonne années en nombre de passagers et mouvements d'avions. Celle ci démontre la pertinence des choix fait par le gestionnaire.

En avril 2013, la structure de l'aéroport est revendue par la CCI de Saint-Étienne à un syndicat mixte, officiellement constitué le 4 avril 2013 composé de Saint-Étienne Métropole, la communauté d'agglomération Loire Forez, la communauté de communes du Pays de Saint-Galmier, le conseil général de la Loire et la Chambre de commerce et d'industrie de Saint-Étienne / Montbrison. La première décision prise par ce syndicat est le changement de nom de l'aéroport qui passe de « Saint-Étienne - Bouthéon » à « Saint-Étienne - Loire »[3].

Croissance continue de l’aéroport sur les trois dernières années[modifier | modifier le code]

Tarmac de l'aéroport.

À la suite de la définition d'une nouvelle stratégie de devenir un aéroport pour les vols charters et à bas coûts, avec le partenariat de l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry, les premiers résultats se confirment. Ainsi, le 30 octobre 2007, l'aéroport de Saint-Étienne lance des nouveaux vols avec des compagnies charter en direction de : Djerba, Jordanie, Égypte, Bastia, Marrakech, Venise, Prague, Corse, Amsterdam, Agadir, îles Canaries, Barcelone, Sicile, Saint-Pétersbourg, Crète, Malte, Grèce, Lisbonne.

  • En 2008, le nombre de vols commerciaux (vacances et réguliers en été) est doublé. Malgré le désengagement de l'aéroport de Lyon en 2009, le trafic continue d'augmenter.
  • En 2009 : le voyagiste Ailleurs[4] ouvre deux lignes pour Bastia et Monastir (Tunisie) en période estivale tous les samedis. Le programme sera reconduit en 2010.
  • Septembre 2009 : retour de Ryanair sur l'aéroport en proposant deux vols par semaine pour Porto[5].
  • Mars 2010 : implantation de la société Sud Est Hélicoptère leader français du baptême de l’air en hélicoptère.
  • Avril 2010 : l'aéroport débute un important programme de vols pour les vacanciers. D'avril à octobre près de cent vols sont programmés avec des voyagistes [6].
  • Juin 2010 : arrivée de Pegasus Airlines proposant quatre vols par semaine pour Istamboul[7].
  • Entre juin et août 2010, l'aéroport traite plus de passagers que sur toute l'année 2007 [réf. nécessaire]. Ryanair met en place dès novembre une nouvelle fréquence sur Porto (trois vols par semaine au total).
  • Juillet à novembre 2011 : ouverture d'un vol hebdomadaire sur la Tunisie (Tunis / Djerba) avec Voyamar - Aerosun[8].
  • Dés 1er trimestre 2012 : ouverture d'un vol hebdomadaire sur la Tunisie (Tunis / Djerba) avec Voyamar - Aerosun[8].
  • À partir du 18 juin 2012, trois vols hebdomadaires sont assurés par Pegasus Airlines en direction de Tel Aviv[9].
  • En janvier 2013, la compagnie à bas prix Ryanair annonce l'ouverture le 24 avril 2013 d'une deuxième ligne depuis Saint-Étienne : Fès (Maroc)[10] à raison de deux vols par semaine.
  • Le 5 juillet 2013, la compagnie algérienne Tassili Airlines annonce l'ouverture d'une ligne depuis Béjaia vers Saint-Étienne.
  • Le 21 juin 2014, ouverture de la ligne Saint-Etienne - Bastia, des vols tous les samedis par la compagnie Air Corsica.
  • A partir du 26 juin ouverture d'une ligne SETIF - SAINT ÉTIENNE et d´une ligne ALGER - SAINT ÉTIENNE Avec Tassili Airlines.

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Évolution de la fréquentation de l'aéroport[11]
Année 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005
Fréquentation 195 330 167 185 130 060 126 968 112 300 115 185 96 696 102 956
Variation en augmentation89,6 % en diminution-14,4 % en diminution-22,2 % en diminution-2,4 % en diminution-11,6 % en augmentation2,6 % en diminution-16,1 % en augmentation6,5 %
Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Fréquentation 4 640 8 012 9 605 11 659 70 125 107 678 115 000 133 807
Variation en diminution-95,5 % en augmentation72,7 % en augmentation19,9 % en augmentation21,4 % en augmentation501,5 % en augmentation+56 % en augmentation+6,4 % en augmentation+21,1 %

Destinations[modifier | modifier le code]

Compagnies aériennes Destinations desservies
Drapeau de l'Irlande Irlande Ryanair Porto (trois vols A/R par semaine les mercredi, vendredi, dimanche; vol de 2h), Fès (deux vols A/R par semaine les mercredi et samedi; vol de 2h35).
Drapeau de la Turquie Turquie Pegasus Airlines Istambul (trois vols A/R par semaine les lundi, jeudi, samedi; vol de 2h20), et en correspondance à Istambul Tel Aviv (trois vols A/R par semaine les lundi, jeudi, samedi ; trajet total de dix heures) et Dubaï (deux aller les lundi et jeudis et trois retours les lundi, jeudi et samedi; trajet total de onze heures) [12].
Drapeau de l'Algérie Algérie Tassili Airlines Béjaïa, Setif et Alger(un vol A/R par semaine le vendredi )[13]
Drapeau de la France France Air Corsica Bastia (un vol A/R par semaine le samedi)[14]
Drapeau de l’Union européenne Europe charter Tunisie, Corse, Maroc, Andalousie, Sicile, Madère, Chypre [15]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.forez-info.com/encyclopedie/histoire/3027-une-petite-histoire-de-la-cci-de-saint-etienne-montbrison.html
  2. http://ps-st-etienne.fr/spip.php?article275
  3. http://www.leprogres.fr/loire/2013/04/04/l-aeroport-de-saint-etienne-boutheon-rebaptise-saint-etienne-loire
  4. http://www.ailleurs.com
  5. http://www.saint-etienne.aeroport.fr/fr/low-cost/13-Les-vols-low-cost/
  6. http://www.saint-etienne.aeroport.fr/fr/news/8-Nouvelles-destinations/
  7. http://www.saint-etienne.aeroport.fr/fr/news/21-Saint-etienne---istanbul/
  8. a et b http://www.voyamar-vacances.com
  9. http://www.saint-etienne.aeroport.fr/fr/low-cost/36-Low-Cost-Tel-aviv/
  10. http://www.saint-etienne.aeroport.fr/fr/low-cost/40-Low-Cost-Fes/
  11. Statistiques de l'Aéroport Saint-Étienne Bouthéon , Les Aéroports Français
  12. http://www.saint-etienne.aeroport.fr/fr/low-cost/39-Low-Cost-Dubai/
  13. http://www.saint-etienne.aeroport.fr/fr/news/42-Lalgerie-et-bejaia-tout-lete-au-depart-de-laeroport-de-saint-etienne/
  14. http://www.saint-etienne.aeroport.fr/fr/low-cost/44-Low-Cost-Bastia/
  15. http://www.saint-etienne.aeroport.fr/fr/sejours/

Lien externe[modifier | modifier le code]