Aéroport de Rodez-Aveyron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rodez - Aveyron
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Ville Rodez
Coordonnées 44° 24′ 29″ N 2° 28′ 59″ E / 44.407972, 2.482996 ()44° 24′ 29″ Nord 2° 28′ 59″ Est / 44.407972, 2.482996 ()  
Altitude 582 m (1 910 ft)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Rodez - Aveyron
Pistes
Direction Longueur Surface
13/31 2 100 m (6 890 ft) béton bitumineux
13/31 800 m (2 625 ft) gazon
Informations aéronautiques
Code AITA RDZ
Code OACI LFCR
Nom cartographique RODEZ
Type d'aéroport Civil
Gestionnaire Syndicat Mixte
Cartes SIA VAC - IAC - ARR/DEP

L’aéroport international Rodez-Aveyron est un aéroport français situé sur la commune de Salles-la-Source, à 12 km au nord-ouest de Rodez, dans le département de l'Aveyron et en Midi-Pyrénées. Troisième plate-forme de la région après Toulouse-Blagnac et Tarbes-Lourdes Pyrénées, Rodez-Aveyron est la principale plate forme aéroportuaire du sud-Massif central, située en 2013 au 37e rang en termes de trafic passagers commerciaux[1].

Situation géographique et présentation[modifier | modifier le code]

Situation géographique[modifier | modifier le code]

L’aéroport international Rodez-Aveyron, appelé également aéroport Rodez-Monsservin (code AITA : RDZ • code OACI : LFCR) est un aéroport français situé dans la région Midi-Pyrénées à 12 kilomètres au nord-ouest de Rodez sur l'axe routier en direction de Decazeville et de l'autoroute A20, dans le département de l’Aveyron. Il est la propriété du syndicat mixte pour l’aménagement du territoire et de l’exploitation et la chambre du commerce et de l'industrie de l'Aveyron[2] et est géré par la SAEML AIR 12.

Présentation[modifier | modifier le code]

La plate-forme aéroportuaire de Rodez dispose d'un parc de stationnement payant de 650 places ainsi que d'un vaste hall permettant de faciliter l'accès aux comptoirs des compagnies, d'enregistrement et des différentes salles d'embarquements. La surface de l'aéroport compte aujourd'hui près de 3 100 m2 de plancher, après une extension réalisée entre 2009 et 2010. De plus, la piste d’atterrissage principale mesure 2 100 m mètres pouvant accueillir des avions gros-porteurs, (la seconde 800 mètres) et l’installation d’un ILS (Instrument Landing System) de dernière génération permet l'atterrissage des avions lors de mauvaises conditions météorologiques[3]. Il existe un espace pour les vols internationaux dit « Schengen ».

Cet aéroport a connu un développement notable, en particulier depuis son ouverture sur l'espace international en mai 2003.

Disposant de dessertes aériennes variées, l'aéroport rayonne hors des frontières du département : il draine des passagers venant du Cantal, de Corrèze, de Lozère, du Lot et du Tarn, devenant ainsi la plate-forme la plus importante de ces départements après l'aéroport de Toulouse-Blagnac, même si l'Aéroport de Brive-Souillac commence à lui faire concurrence. Les destinations régulières principales desservies directement sont Paris, Lyon, Londres, Dublin et Bruxelles. Par correspondance, de nombreuses autres villes françaises et européennes y sont accessibles rapidement.

Services aux passagers[modifier | modifier le code]

  • Parking de 650 places payant réparti en deux zones de stationnement (P1 et P2).
  • Zone de dépose minute.
  • Écrans d'affichages de l'état des vols en temps direct.
  • Comptoirs d'enregistrement, salles d'embarquement nationales et internationales.
  • Salles d'arrivées et tapis à bagages.
  • Espace et vitrines du tourisme de l'Aveyron avec des produits régionaux.
  • Comptoir de compagnies aériennes présentes dans l'aéroport.
  • Bornes multiservices d'Air France dans le hall de l'aérogare.
  • Service fret aérien avec les hangars d'ASP.
  • Comptoirs pour la location de voitures.
  • Réseau internet haut débit pour ordinateur portable et téléphone mobile.
  • Salles de réunion et de séminaires.
  • Brasserie (de 5:30 à 19:00 7/7 jours)[4].
  • Cafétéria.
  • Restaurant de 50 couverts.
  • Distributeurs automatiques de denrées alimentaires.
  • Distributeur automatique de billets.

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1965 : Décision de construire un aéroport pour la ville de Rodez. Salles-la-Source accueillera cette plate-forme. Initiative prise par Roland Boscary-Monsservin, maire RPR de Rodez de 1965 à 1983, et de plusieurs entreprises aveyronnaises.
  • 1970 : Ouverture de l'aéroport. Création d'une ligne Rodez-Paris, le 1er décembre avec Air Inter suivi d'Air liberté.
  • 1999 : Ouverture de la ligne Rodez-Lyon avec Hex'Air.
  • 2000 : Réfection des pistes et de la tour de contrôle
  • 2003 : Reprise par Air France de la ligne vers Paris avec la création d'un aller-retour quotidien supplémentaire. Ouverture de la ligne régulière vers Londres et de lignes charter vers Palma de Majorque et Bastia
  • 2006 : Ouverture de la ligne vers Dublin
  • 2008 : Agrandissement du parc de stationnement.
  • 2009 et 2010 : Agrandissement de l'aérogare avec la création de nouvelles salles de départ et d'arrivée.
  • 2010 : Ouverture de la ligne vers Porto en novembre. Décembre : Anniversaire pour les 40 ans du premier vol Rodez-Paris[5]
  • 2011 : La liaison vers Palma n'est plus proposée
  • 2012 : Création de la ligne vers Charleroi.
  • 2013 : En février, Ryanair annonce que la liaison avec Porto est supprimée[6]. Le 31 mars, Air France qui assure la ligne Rodez-Paris laisse sa place à la compagnie Hop, filiale du groupe Air France[7],[8]. Cette même compagnie annonce l'ouverture d'une nouvelle ligne saisonnière entre Rodez et Ajaccio de juin à septembre, reconductible chaque année[9].
  • 2014 : La liaison Castres - Rodez - Lyon n'est plus proposée (dernier vol le 22 janvier 2014)

Gérance[modifier | modifier le code]

En 2010, suite à appel d'offres dans le cadre d’une délégation de service public, le syndicat mixte a confié la gestion pour une période de 12 ans à la société anonyme d’économie mixte locale (SAEML) AIR 12. Cette SAEML est constituée par trois partenaires à parts égales : le conseil général de l'Aveyron, la communauté d'agglomération du Grand Rodez et la chambre de commerce et d'industrie de l'Aveyron, ainsi que par trois banques : le Crédit agricole, la Banque populaire Occitane et la SOREPAR (Caisse d'épargne)[10].

En 2007, la chambre régionale des comptes de Midi-Pyrénées a fait un certain nombre de remarques à la SAEML quant aux relations commerciales entre l’aéroport et Ryanair[11].

Accès[modifier | modifier le code]

L'aéroport de Rodez est situé à 15 km du centre-ville de Rodez. Il est possible de rejoindre la plate-forme en voiture particulière (parking de 650 places) ou en taxis. Cependant, il n'existe pas à ce jour de navettes par autobus ; en janvier 2011, deux candidats aux élections cantonales de mars 2011 ont proposé de réaliser une liaison aéroport / centre-ville[12] mais cette proposition n'a pas abouti.

Liaisons directes régulières et saisonnières[modifier | modifier le code]

Compagnies présentes[modifier | modifier le code]

Inaugurée en 1971 par Air Inter puis reprise par TAT, Air Liberté, Air Lib, Air France en 2003 puis par Hop filiale d'Air France, la liaison aérienne Rodez-Paris est la troisième ligne aérienne de Midi-Pyrénées sur quatre liaisons directes assurées au départ de la région Midi-Pyrénées vers Paris avec un total de 61 000 passagers, après Toulouse qui en compte 31 430 000 et Tarbes avec près de 114 000 passagers[13]. Elle est exploitée par un ATR 72-500 de 72 places qui effectue le trajet en 1 heures 25.

Les lignes vers Londres, Dublin et Bruxelles sont assurées par des Boeing 737-800 de 200 places.

Transport de fret[modifier | modifier le code]

De janvier 2008 au 16 novembre 2009, Copernic société de fret, routier et aérien au niveau international, dont le siège social est à Saragosse (Espagne), a stocké ses marchandises dans les hangars d'ASP à l'aéroport Rodez-Marcillac. Il y a eu trois ou quatre rotations hebdomadaires avec les avions de cette société[14].

Autres activités aéronautiques[modifier | modifier le code]

Héli 12 est une compagnie d'aviation d'affaires et de transport à la demande implantée à l'aéroport de Rodez[15]. D'autres compagnies comme Afat Voyages desservent régulièrement l'aéroport, dans le cadre de vols charters[16] Cet aéroport accueille un club ULM : "4A ULM 12"[17] et deux aéroclubs avion : "Les Ailes Ruthénoises"[18] et "Av'AIRon Club"[19]. Enfin, la piste de Marcillac est utilisée assez fréquemment pour des entrainements d'appareils militaires.

Données techniques[modifier | modifier le code]

Données aéronautiques[modifier | modifier le code]

  • Aérodrome civil
  • Ouvert à la CAP
  • Ouvert au trafic local, national et international
  • IFR-VFR nuit
  • Heures d'ouverture : 05:00-23:00
  • Classement : Catégorie C
  • SSLIA : Catégorie 7 (modulation 5 et 1)
  • Emprise : 156

Infrastructures aéroportuaires[modifier | modifier le code]

Les principales caractéristiques des infrastructures de l'aéroport sont les suivantes[20] :

Nombre de pistes : 2

Piste 1 :
Longueur : 2 100 m
Largeur : 45 m
Orientation : 13/31
Revêtement : bitume
Aides à l'atterrissage : ILS Cat. I
Balisage lumineux : HI/BI - PAPI - Rampe d'approche - Feux à éclats

Piste 2 :
Longueur : 800 m
Largeur : 85 m
Orientation : 13/31
Revêtement : herbe
Traitement des passagers

Aérogare
Surface : 3 100 m2
Capacité de traitement : 300 000 passagers par an soit 400 passagers / heure
Aires de stationnement : 1 000 places
1 Terminal comprenant 2 salles d'embarquements et 2 salles d'arrivées

Accessibilité aux personnes à mobilité réduite

Services commerciaux : Espace Tourisme-Aveyron et Bar-restaurant

Aviation générale Aire de stationnement : 19 000 m2
Hangars aéronefs surface totale : 5 000 m2

Trafic et statistiques[modifier | modifier le code]

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Actuellement environ 400 passagers par jour passent ou transitent par l'aéroport de Rodez, qui a enregistré une baisse de sa fréquentation d'environ 10 % entre 2005 et 2013. Cependant, l'aéroport table sur une progression future de la fréquentation.[réf. nécessaire]

Pour les années à venir, grâce à un budget engagé en juillet 2009 de 7,5 millions d'euros sur 12 ans, l'objectif est d'atteindre les 300 000 passagers annuels grâce à la modernisation et l'extension de l'infrastructure, de l'ouverture de nouvelles lignes, selon le Grand Rodez et la CCI de Rodez[21].

La fréquentation de l'aéroport a baissé en 2013 de 8,4 % par rapport à 2012, reste en dessous du résultat de 2005 et n'atteint pas la moitié de l'objectif annoncé de 300 000 passagers.

Évolution du trafic (Source : Site des aéroports français Statistiques annuelles de trafic aérien)
Année Passagers dont
low-cost
Mouvements
commerciaux
Mouvements
non commerciaux
2013 143 392 67 950 3 815 24 702
2012 156 474 88 556 4 153 27 276
2011 141 458 73 630 4 087 28 990
2010 140 848 74 610 3 866 29 035
2009 134 074 64 965 3 845 23 866
2008 147 101 68 884 4 059 20 373
2007 143 253 60 554 4 084 17 432
2006 151 131 66 546 4 191 22 537
2005 160 024 75 700 4 195 19 397
2000 90 899 " " 3 489 26 702
1995 75 000 " " à renseigner à renseigner

Répartition entre trafic intérieur et trafic international[modifier | modifier le code]

Répartition des passagers
(arrondi au millier)
(Source : Site des aéroports français Résultat d'activité des aéroports français)
Année Vols nationaux Vols internationaux
2013 73 000 69 000
2012 64 000 90 000
2011 66 000 74 000
2010 65 000 76 000
2009 66 000 66 000
2008 77 000 67 000
2007 80 000 61 000
2006 82 000 67 000
2005 81 000 76 000
2004 81 000 62 000

Classements des destinations[modifier | modifier le code]

Les dernières données fournies par l'aéroport sont celles de l'année 2013[22].

Par nombre annuel de passagers (arrondi au millier)

  1. Paris-Orly Ouest (69 000)
  2. Londres-Stansted (38 000)
  3. Dublin-Airport (16 000)
  4. Bruxelles-Charleroi (14 000)
  5. Lyon-Saint-Éxupéry (5 000)
  6. Ajaccio (1 000)

Répartition des compagnies desservant l'aéroport[modifier | modifier le code]

Les données de 2013 sont fournies par la CCI de l'Aveyron[22].

En nombre annuel de passagers (arrondi au millier)

Compagnie Passagers
Hop 70 000
Ryanair 68 000
Hex'Air 5 000


Incidents et accidents[modifier | modifier le code]

Crash de l'avion Rodez/Paris[modifier | modifier le code]

Le 28 janvier 1979, à 17 heures 30, alors qu'un équipage composé de mécaniciens effectuait un vol d'essai après être intervenu sur un aileron, l'avion de la compagnie Uni Air Rouergue (UAR) qui assurait d'ordinaire la liaison Rodez-Marcillac / Paris-Le Bourget volant à basse altitude a percuté la pente d'un champ à la Landrerie, près de Sainte-Radegonde. L'appareil s'est abîmé dans ce champ, entre deux arbres. Parmi les décombres de l'appareil, les secours ne retrouveront qu'un seul survivant, un jeune ingénieur. Le Fokker en question, d'une capacité de 50 places, avait été réceptionné par UAR le 1er février 1978 et mis en service le 10 février. Sa garantie courait jusqu'au 10 février 1979. C'est en phase d'approche pour atterrir à l'aéroport que l'avion s'est écrasé. Plusieurs anomalies quant à cette approche de la piste d'atterrissage ont été révélées par l'enquête. En effet, d’après cette dernière, il y aurait eu un échec de l’équipage à se « niveler » à l’altitude demandée pour l’approche de la piste et il semblerait que d’autres facteurs aient participé à ce drame dont un manque de préparation à ce vol et l'absence d'utilisation de l’altimètre. De plus, aucune carte d’approche n’était évidente, à cette époque, dans la cabine pour approcher l'aéroport de Marcillac[23],[24]. Une autre version non officielle de l'accident mais qui a fait rapidement sa place parmi les habitants de la région serait une erreur de l'équipage. En effet l'avion disposait seulement d'une réserve de 15 min de carburant lorsqu'il a décollé.

Insolite[modifier | modifier le code]

Début septembre 2007, trois touristes norvégiens qui souhaitaient se rendre à Rhodes (Grèce) ont confondu cette destination avec Rodez mais ne se sont rendu compte de leur erreur qu'à l'atterrissage. Selon la direction de l'aéroport[25], une dizaine de personnes connaîtraient le même sort chaque année.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.aeroport.fr/fichiers/UAF_DP_stats_2013_aeroports_francais_140218.pdf
  2. http://www.aveyron.cci.fr/la-cci-de-laveyron/les-infrastructures-cogerees/aeroport-rodez-marcillac/
  3. http://www.aveyron-expansion.asso.fr/fr/newsletter/newsletter_n10/newsletter10.htm
  4. http://www.midilibre.fr/2012/06/06/le-nouvel-envol-du-restaurant-de-l-aeroport,512867.php
  5. http://www.midilibre.com/articles/2010/11/28/RODEZ-Il-y-a-40-ans-le-premier-vol-Rodez-Paris-1465531.php5
  6. http://www.ladepeche.fr/article/2013/02/20/1565367-rodez-la-ligne-rodez-porto-definitivement-supprimee.html Article de La Dépêche du Midi du 20 février 2013, consulté le 8 mars 2013
  7. http://www.ladepeche.fr/article/2013/01/31/1548799-rodez-tarifs-en-baisse-et-nouvel-avion-fin-mars.html
  8. http://aveyron.fr/actualites/%C3%A9conomie/avec%20hop%20un%20nouvel%20%C3%A9lan%20pour%20l%E2%80%99a%C3%A9roport%20de%20rodez%20aveyron
  9. http://www.midilibre.fr/2013/01/30/rodez-des-vols-vers-la-corse-durant-l-ete,635603.php
  10. http://www.aeroport-rodez.fr/aeroport/la-saelm-air-12/ Site de l'aéroport.
  11. http://www.ccomptes.fr/fr/CRC17/documents/ROD/MPR200712.pdf rapport de la CRC de Midi-Pyrénées
  12. http://www.ladepeche.fr/article/2011/01/15/990330-rodez-decazeville-via-l-aeroport-en-projet.html
  13. http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Bulletin_Stat_2011-1.pdf Bulletin statistique du trafic aérien commercial pour l'année 2011 édité par la DGAC.
  14. http://www.ladepeche.fr/article/2007/12/19/420786-Aveyron-2008-l-annee-des-grands-chantiers-de-l-aeroport.html
  15. http://www.heli12.com/
  16. http://www.voyagesrubanbleu.com/Les-departs-depuis-l_aeroport-de-Rodez.html
  17. http://4aulm12.blogspot.fr
  18. http://www.ailes-ruthenoises.fr/
  19. http://aero-club-rodez.blogspot.com/
  20. http://www.aeroport.fr/les-aeroports-de-l-uaf/rodez-marcillac.php
  21. Article de la Dépêche du Midi du 4 juillet 2009
  22. a et b http://www.aveyron.cci.fr/wp-content/uploads/2010/12/Bilan-dactivite-2013.pdf bilan d'activité annuel pour 2013 de la CCI de l'Aveyron, page 28
  23. http://www.aveyron.com/accueil/chegut3.html
  24. http://www.bea.aero/docspa/1979/f-ah790128/pdf/f-ah790128.pdf
  25. http://lci.tf1.fr/insolite/2007-09/ils-partaient-pour-rhodes-ils-atterrissent-rodez-4893641.html