Aéroport de Montpellier-Méditerranée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Montpellier Méditerranée
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Ville Montpellier
Coordonnées 43° 35′ 00″ N 3° 57′ 40″ E / 43.583406, 3.96121543° 35′ 00″ Nord 3° 57′ 40″ Est / 43.583406, 3.961215  
Altitude 5 m (17 ft)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Montpellier Méditerranée
Pistes
Direction Longueur Surface
12L/30R 2 600 m (8 530 ft) macadam
12R/30L 1 100 m (3 609 ft) macadam
Informations aéronautiques
Code AITA MPL
Code OACI LFMT
Nom cartographique MONTPELLIER M.
Type d'aéroport civil
Gestionnaire S.A Aéroport de Montpellier Méditerranée
Cartes SIA VAC - IAC - ARR/DEP

L'aéroport de Montpellier Méditerranée (code AITA : MPL • code OACI : LFMT) est un aéroport international français situé non loin de la ville de Montpellier, dans le département de l'Hérault.

Il tient son nom de la mer Méditerranée toute proche et était auparavant nommé Aéroport de Montpellier-Fréjorgues, du nom d'un lieu-dit de la commune de Mauguio où se situe l'aéroport, soit à environ 7 km du centre de Montpellier.

Il est le onzième de France métropolitaine avec 1,313 million de voyageurs en 2011.

Présentation générale et historique[modifier | modifier le code]

  • 1964 : la CCIM obtient la gestion commerciale temporaire de l’aéroport.
  • 1974 : l’autorisation d’exploitation commerciale est accordée pour 30 ans à la CCIM.
  • 1990 : la fréquentation de l’aéroport atteint un million de passagers. Ouverture de la nouvelle aérogare sur 14 000 m2. L’accès aux avions est possible grâce à 2 pré-passerelles et 3 passerelles.
  • 1994 : l’aéroport de Fréjorgues devient l'Aéroport Montpellier-Méditerranée.
  • 1998 : l’aéroport passe le cap des 1,5 million de passagers.
  • 2000 : 9e aéroport français et 1,75 million de passagers : soit +18 % par rapport à 1996.
  • 2002 : ouvertures de lignes Low Cost. Certification ISO 9001.
  • 2003 : l'aéroport est déclaré « aéroport d'intérêt national » par décret. Cette décision gouvernementale, prise dans le cadre de l'évolution des lois de décentralisation, permet ainsi à la plate-forme montpellièraine d'accéder à un statut de société privée à capitaux publics. À ceci, s'ajoute le renouvellement de la concession qui permet à la CCI de Montpellier de continuer à développer l'aéroport jusqu'en 2008 en tant que gestionnaire avec la signature d'un nouveau cahier des charges.
  • 2004 : liquidation judiciaire de la compagnie Air Littoral (fermeture des 14 lignes aériennes opérées par la compagnie) .
  • 2008 : les nuisances sonores sont contestées par les riverains touchés. Par conséquent, à partir d'octobre 2008, les compagnies aériennes, les aéro-clubs, l'ESMA et la Direction générale de l'Aviation civile s'engagent à respecter une « trajectoire verte » et à privilégier les atterrissages et les décollages par la mer.
  • 2009 : l'aéroport Montpellier Méditerranée, en gestion CCI de Montpellier, se transforme en Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 148 000 euros, le 23 juin 2009. La S.A Aéroport Montpellier Méditerranée est née. L'actionnariat est reparti comme suit : 60 % État, 25 % CCI de Montpellier, 7 % Département de l'Hérault, 6,5 % Région Languedoc Roussillon, 1 % Communauté de Communes du Pays de l'Or, 0,5 % Montpellier Agglomération.

Statistiques d'opérations[modifier | modifier le code]

schéma de l'aéroport

Statistiques du nombre de passagers[modifier | modifier le code]

On a observé une augmentation ininterrompue du nombre de passagers de 1964 à 2000, suivie d'une diminution entre 2001 et 2010. Cette diminution se chiffre au total à une réduction d'un tiers du trafic en 2010, par rapport à l'an 2000. Depuis 2011, cependant, la tendance de fréquentation est de nouveau à la hausse. Après une nouvelle année de baisse en 2012, la fréquentation de l'aéroport passe, après plusieurs années, la barre des 1 400 000 en 2013

1990 1998 2000 2001 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Cap des 1 000 000 Cap des 1 500 000 1 750 029 1 545 000 1 310 913 1 323 433 1 286 875 1 256 291 1 225 204 1 180 448 1 313 276 1 288 215 1 422 793

Compagnies et destinations[modifier | modifier le code]

Objectifs opérationnels[modifier | modifier le code]

Relation commerciale avec Ryanair[modifier | modifier le code]

Ryanair est implantée depuis mars 2002 à l’aéroport de Montpellier.

Comme pour la majorité des contrats passés entre les aéroports régionaux français et Ryanair, les contrats signés entre les deux parties prévoient des aides financières versées par l’aéroport[1]. À 9 € par passager, la subvention atteindrait 4,5M€ de 2002 à 2006[2].

En 2010 comme en 2009, le conseil régional qui finance la Chambre de commerce et d’industrie de Montpellier, a versé environ 2 millions d’euros à Ryanair.

Le rapport de la cour régionale des comptes pointe certains avantages accordés exclusivement à Ryanair : « Au niveau tarifaire, il est observé que les redevances aéronautiques ont été forfaitisées pour Ryanair alors que les autres compagnies qui desservent la plateforme de Montpellier sont soumises aux dispositions des guides tarifaires qui ne prévoient le régime forfaitaire que pour les aéronefs non commerciaux de moins de six tonnes. La redevance « passager » a été fixée en 2002 à un niveau inférieur à celui du guide tarifaire applicable de 2,78 € HT. Elle a été plafonnée alors que le guide tarifaire ne prévoit pas une telle disposition. Enfin, le contrat ne précise pas si les tarifs sont hors taxes ou taxes incluses. »

La chambre souligne également une irrégularité concernant les modalités commerciales, en notifiant qu'« aucun bon de commande n’a été émis par le concessionnaire » pour demander à Leading Verge l’exécution des prestations décrites dans le marché et en déterminer la quantité. Ce qui constitue une irrégularité compte tenu que « cette situation est contraire à l’article 11 du code des marchés publics 2001 (…) les marchés publics sont des contrats écrits. L’acte d’engagement, les cahiers des charges et, le cas échéant, les bons de commande, en sont les pièces constitutives. »

De plus, la chambre régionale des comptes souligne que « Plusieurs éléments conduisent à penser que le soutien multiforme, apporté par la Chambre de commerce et d’industrie de Montpellier et l’aéroport de Montpellier directement ou indirectement au travers des marchés avec Leading Verge, pourrait constituer une aide directe à la compagnie irlandaise Ryanair. L’analyse qui suit résulte tant des décisions de la commission européenne que des jurisprudences administratives nationales. »

Superficie[modifier | modifier le code]

Pistes[modifier | modifier le code]

Piste 1[modifier | modifier le code]

  • Dimensions :2600 x 50 permettant l'atterrissage et le décollage de tous types d'avions.
  • Orientation : 12L/30R
  • Nature du revêtement : Macadam
  • Aides à l'atterrissage : ILS Cat. I
  • Balisage lumineux : HI/BI - PAPI - Rampe d'approche, Feux à éclats
  • Résistance : 58F/C/W/T

Piste 2[modifier | modifier le code]

  • Dimensions :1100 x 30
  • Orientation : 30L / 12R
  • Nature du revêtement : macadam
  • Résistance : 5.7 t / 0.9 MPa

Traitement des passagers[modifier | modifier le code]

  • Surface de l'aérogare :14 000 m2
  • Nombre de terminaux : 2
  • Aire de stationnement : 102 000 m2

Accès à l'Aéroport[modifier | modifier le code]

Une navette bus permet la liaison entre l'aéroport et le centre de ville de Montpellier à la station de tramway "Place de l'Europe" (ligne 1 ). La durée du trajet est d'environ 15 minutes. Le prix du billet navette est de 1,50 euros (aller simple) ou billet navette + tramway/réseau TAM est de 2,40 euros (aller simple).

Par l'autoroute, prendre la sortie no 29 (Montpellier-Est).

Par le train, descendre à la gare de Montpellier-Saint-Roch, prendre le tramway ligne 1 (direction Odysseum) et descendre à la station "Place de l'Europe" et prendre la navette aéroport.

Aéroclubs sur l'aéroport[modifier | modifier le code]

  • Aéro-Club de Montpellier : Baptêmes, Vols d'initiation, Brevets, PPL...
  • Aéro-Club de l'Hérault : Baptêmes, Brevets.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]