La Guerre du Péloponnèse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Guerre du Péloponnèse de Thucydide est généralement considérée comme la première œuvre constituant un récit historique fidèle et rigoureux.

L’œuvre, composée entre 431 et 411 avant notre ère, relate en huit livres les vingt premières années de la guerre du Péloponnèse (431-411) et reste inachevée. Cette guerre oppose la ligue du Péloponnèse (dirigée par Sparte) à la ligue de Délos, menée par Athènes. Thucydide est un général athénien qui a servi durant le conflit. Son projet est de transmettre aux générations suivantes un témoignage de ce qu'il pressent être un conflit majeur. Cette œuvre est très largement considérée comme un classique, « un chef d'œuvre de compréhension historique »[1].

Les analystes de l’œuvre se séparent généralement en deux camps. D'un côté, on trouve ceux qui considèrent cette œuvre comme objective et scientifique du point de vue historique. Cette opinion traditionnelle se retrouve par exemple chez J. B. Bury qui considère que l'ouvrage est « sévère dans son détachement, écrit à partir d'un point de vue purement intellectuel, débarrassé des platitudes et des jugements moraux, froid et critique »[2].

Une autre interprétation s'est développée plus récemment. Elle défend l'idée selon laquelle La Guerre du Péloponnèse est mieux comprise si on voit en elle une œuvre littéraire plutôt qu'une retranscription objective du passé. Cette hypothèse est mise en avant par W. R. Connor, qui décrit Thucydide comme « un auteur qui entre en réaction avec son matériau, le sélectionne et l'arrange habilement, qui développe son potentiel symbolique et émotionnel. »[3] Mais ces deux analyses peuvent facilement se rejoindre et permettent de mieux saisir les tensions internes d'un ouvrage qui, comme le remarque Pierre Vidal-Naquet, par son attachement à la raison, met aussi en lumière la force de la déraison dans l'histoire[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Ressources en ligne[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Denis Roussel in Thucydide, La Guerre du Péloponnèse, Folio, Classique, Paris, 2000, p. VIII.
  2. (en) J.B. Bury : "[The book is] severe in its detachment, written from a purely intellectual point of view, unencumbered with platitudes and moral judgements, cold and critical." J.B. Bury, History of Greece, 4th ed., (New York 1975), p. 252.
  3. (en) « [A]n artist who responds to, selects and skillfully arranges his material, and develops its symbolic and emotional potential. » in W.R. Connor, Thucydides, (Princeton 1984), pp. 231-232.
  4. Pierre Vidal-Naquet, "Raison et déraison dans l'histoire", in Thucydide, La Guerre du Péloponnèse, Folio, Classique, Paris, 2000, pp. 5-30.