Superpuissance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Les superpuissances américaine (en bleu) et chinoise (en orange) en ce début de XXIe siècle. La Russie (en rouge) est également une superpuissance pour certains spécialistes.

Le terme superpuissance désigne une nation dont le rayonnement économique, culturel, politique et militaire[1] est prééminent à travers le monde. Ainsi, une superpuissance est capable d’influencer des événements à l’échelle mondiale.

Les premières nations ayant été élevées au rang de superpuissance par la majorité des auteurs furent les États-Unis et l’Union des républiques socialistes soviétiques au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Les États-Unis disposèrent même de l'avantage de n'avoir pas subi de destruction d’infrastructures ou de pertes civiles importantes à l'issue du conflit. Cela permit aux États-Unis d’accumuler et de développer leur industrie et de renforcer leur avance technologique, augmentant ainsi considérablement leur puissance militaire.

À la chute de l’Union soviétique en 1991, les États-Unis s'imposent comme la seule superpuissance, devenant pour des spécialistes une hyperpuissance. Avec les États-Unis, la plupart des observateurs considèrent la République populaire de Chine comme étant aujourd'hui une superpuissance (ou à un niveau très proche pour certains)[2],[3],[4]. Enfin, depuis les années 2000, la politique menée par la Fédération de Russie cherche à redonner au pays le statut de superpuissance qu'avait l'Union soviétique. Certains auteurs considèrent que la Russie est redevenue une superpuissance en ce début de XXIe siècle.

Origine[modifier | modifier le code]

Les trois superpuissances selon William T. R. Fox en 1944 : Empire britannique en vert, États-Unis en bleu et URSS en rouge.

Le terme superpuissance apparaît pour la première fois en 1944 dans le livre intitulé Les superpuissances de William Thornton Rickert Fox, professeur de politique étrangère à l’université Columbia, et désigne des nations dont l’influence est très importante. L'auteur estime que trois États peuvent prétendre à ce rang : les États-Unis, l’URSS et l’Empire britannique.

Toutefois, les Britanniques, grandement dépendants des États-Unis lors de la Seconde Guerre mondiale, sortirent affaiblis par le conflit et ne purent suivre le rythme imposé par les deux autres puissances. La perte de leurs colonies et la crise du canal de Suez confirmèrent cette perte d'influence. Depuis lors, le Royaume-Uni, en s'appuyant sur son héritage colonial, est devenu un des plus fidèles alliés des États-Unis afin de pouvoir malgré tout affirmer sa présence sur l’échiquier politique international.

En dépit des tentatives de créer des organisations internationales dotées d’un solide cadre juridique (ex : l’ONU) à la fin de la Seconde Guerre mondiale, il est apparu de plus en plus clairement que les deux grandes puissances allaient tendre vers l’affrontement, donnant ainsi naissance à la guerre froide. Cette opposition se traduisit par la création d’alliances militaires comme l’Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN) pour les États-Unis et le Pacte de Varsovie pour l’URSS. Ces alliances soulignèrent davantage l’apparition d’un monde bipolaire et non plus multipolaire. Quelques pays choisirent toutefois de s’affranchir de cette vision du monde et le Mouvement des non-alignés voit le jour en 1956. En 1960, la France se dote de sa propre force de dissuasion nucléaire puis quitte le commandement intégré de l'OTAN en 1966. Dans le camp communiste, les relations entre la Chine et l'URSS se détériorent à la fin des années 1950.

Après l’effondrement de l’Union soviétique en 1991, le terme d’hyperpuissance a commencé à apparaître pour désigner la seule superpuissance encore debout, les États-Unis. Inventé par le ministre français des affaires étrangères Hubert Védrine, cette définition est sujet à controverse. Samuel P. Huntington rejette cette vision du monde, préférant établir une théorie sur un équilibre des forces multipolaires.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le bombardier B-2 dit furtif est un symbole de la puissance militaire américaine.
Le bombardier supersonique à géométrie variable russe Tu-160.

La définition d’une superpuissance diverge suivant les sources et les experts. Néanmoins, malgré les différentes interprétations, quelques caractéristiques peuvent être associées avec le concept de superpuissance.

Culture : influence culturelle importante pouvant rayonner à l’échelle continentale ou mondiale. C’est le soft power. Cette notion implique une idéologie et une philosophie très développées.

Défense : avoir une capacité militaire de premier plan permettant de décourager tout adversaire potentiel ou de lui infliger des dégâts très importants voire sa destruction totale. C’est le Hard power. C’est également la capacité à projeter des forces armées dans de nombreux points du monde. Le fait de posséder l’arme nucléaire (comme Israël, la Corée du Nord ou le Pakistan) ou être capable de la développer rapidement (comme le Japon ou l’Allemagne) ne donne pas le statut de superpuissance, la combinaison de plusieurs facteurs est déterminante pour cela.

Géographie : domination d’une grande zone terrestre ou maritime. Un grand territoire permet d’avoir à disposition d’importantes ressources naturelles pouvant être exploitées et cultivées. Le facteur géographie est un point clé car un pays vaste permet d'organiser le territoire, notamment d’un point de vue militaire, en positionnant des radars et des silos de missiles à des endroits stratégiques.

Économie et finance : une puissance économique supérieure est caractérisée par un accès important aux matières premières, par un volume et une productivité forte du marché intérieur ainsi que par une présence importante dans le commerce mondial grâce à une innovation constante. L’exploration spatiale peut être considérée comme étant un élément majeur d'innovation majeure. Ainsi, durant la guerre froide, elle sollicitait énormément l’économie des États-Unis et de l’URSS.

Démographie : une superpuissance doit avoir une population importante ayant un taux d’alphabétisation et d’éducation très élevé.

Politique : un système politique fonctionnel capable de mobiliser les ressources du pays et avoir une puissance diplomatique importante afin de maintenir l’influence de la nation partout dans le monde.

Jusqu'au XXe siècle[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

En respectant la définition de superpuissance donnée plus haut, l’Empire romain, l'Empire abbasside, l’Empire mongol ou encore l’empire d’Alexandre le Grand et la Chine impériale pouvaient être considérées comme des superpuissances pour leur époque. Plus récemment, le Royaume-Uni et la France[5] via leurs empires coloniaux (Empire britannique et Empire colonial français) rentraient également dans cette définition.

La Guerre froide[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Guerre froide.

Le terme de superpuissance a réellement pris toute sa dimension dans la rivalité opposant l’Union des républiques socialistes soviétiques aux États-Unis à l'issue de la Seconde Guerre mondiale. L’Union soviétique représentait le communisme et dirigeait le Pacte de Varsovie (Bloc de l'Est). Les États-Unis représentait le capitalisme à la tête de l’OTAN (Bloc de l'Ouest).

Les superpuissances lors de la Guerre froide (1945-1989) :
  •      Union des républiques socialistes soviétiques
  •      États-Unis d'Amérique
  • Flag of the Soviet Union.svg Union soviétique États-Unis d'Amérique États-Unis
    Politique Puissant système gouvernemental. Le communisme s’implante dans de nombreux pays. L’URSS possède également un siège permanent au Conseil de sécurité des Nations unies et a tissé des liens forts avec l’Europe de l'Est et de nombreux pays en voie de développement. Une des plus grandes démocraties libérales au monde, possédant une influence considérable. Elle dispose également d’un siège permanent au Conseil de sécurité de l’ONU. Les États-Unis peuvent également s’appuyer sur de puissantes entreprises afin de maintenir une influence auprès des autres nations capitalistes. Enfin, les États-Unis ont des liens très forts avec l’Europe de l'Ouest et les démocraties d’Asie de l'Est.
    Géographie Couvre 22 millions de km² représentant 11 fuseaux horaires. Pays le plus vaste du monde. Domine une énorme zone maritime, mais difficile d'accès. Ressources naturelles en abondance. Quatrième pays le plus vaste du monde avec une aire d’environ 9,8 millions de km², avec accès aux océans Pacifique et Atlantique. Nombreuses ressources naturelles.
    Culture Grande richesse culturelle et histoire liée à de nombreux pays d’Europe, notamment avec les nations socialistes et communistes. Influence énorme à la fois sur le continent et dans le reste du monde, notamment en Europe de l’Ouest. Fait de la liberté d'expression l’un de ses fondements, ce qui a beaucoup de succès de par le monde.
    Défense L’URSS possède l’armée la plus importante de tous les temps, notamment aérienne et maritime, ainsi que le plus grand stock d’armes nucléaires au monde. Pour faire fonctionner tout cela, a à sa disposition de nombreuses ressources naturelles (pétrole, gaz naturel, etc.). Est aussi capable de développer des technologies militaires spatiales. Les États-Unis possèdent des bases militaires tout autour du monde, ainsi que le second plus grand stock d’armes nucléaires au monde, déployés à la fois sur son sol et en Europe.
    Technologie spatiale Ces deux pays ont participé à l’exploration spatiale humaine et ont construit des stations spatiales au cours du XXe siècle. Les États-Unis et l’URSS sont aussi les deux pays ayant le plus d’avance dans l’exploration robotique et dans la technologie des satellites.
    Économie Économie centralisée la plus forte du monde. Elle a, un moment, représenté près de 20 % de la production industrielle mondiale. Économie capitaliste la plus importante. Possède l’une des monnaies les plus fortes, le dollar US.
    Démographie en 1991 293 millions d’habitants 253 millions d’habitants
    IDH supérieur à 0,75 supérieur à 0,9

    La fin de la guerre froide[modifier | modifier le code]

    La chute du mur de Berlin le 9 novembre 1989 est souvent considérée comme l'évènement marquant la fin de la guerre froide. Le pacte de Varsovie est officiellement dissous le 1er juillet 1991. Le 25 décembre de la même année, Mikhail Gorbatchev démissionne de son poste de Président de l'Union des républiques socialistes soviétiques.

    Dans les années 1990, la Fédération de Russie, qui a succédé à l'URSS, ne peut assumer son rôle de superpuissance. Une crise constitutionnelle éclate en 1993 et la transition vers l'économie de marché s'accompagne d'un effondrement de son économie. Les États-Unis, alors unique superpuissance, sont parfois qualifiés d'hyperpuissance.

    Les anciens pays communistes d'Europe de l'Est adhèrent à l'OTAN et à l'Union européenne à la fin des années 1990 et au début des années 2000.

    Les superpuissances au début du XXIe siècle[modifier | modifier le code]

    Au début du XXIe siècle, seuls les États-Unis ne souffrent d'aucune contestation pour être considérés comme une superpuissance : le pays est la première puissance économique, culturelle et militaire mondiale. Cependant, il reste marqué depuis peu par l'échec des guerres en Afghanistan et en Irak lors des années 2000, puis par la crise des subprimes qui déboucha sur une crise économique mondiale à partir de 2008.

    La plupart des auteurs considèrent également la République populaire de Chine comme une superpuissance, bien que certains théoriciens en géopolitique pensent qu'elle n'a pas encore tout à fait atteint ce statut. La Chine, pays le plus peuplé de la planète, est la première économie en PIB PPA et pourrait devenir la première économie de la planète dès 2020 selon la Banque mondiale. La Chine dispose également de l'arme nucléaire et elle est membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies.

    La Fédération de Russie est considérée par quelques auteurs comme une superpuissance mais pour la plupart d'entre-eux, elle n'a pas encore retrouvé le même niveau d'influence que pouvait avoir son ancêtre l'Union soviétique. Depuis l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine, fin 1999, la Russie cherche en effet a regagner son rang de superpuissance. Malgré l'effondrement de l'Union soviétique, la Russie reste le plus grand pays du monde et dispose de ressources naturelles (gaz naturel, pétrole) inégalées. Du point de vue militaire, elle est toujours la première puissance nucléaire mondiale et la deuxième puissance conventionnelle après les États-Unis. Elle a également hérité du siège de l'URSS en tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies. Au milieu des années 2010, le regain de tension entre les États-Unis et la Russie lié à la crise ukrainienne, au rattachement de la République de Crimée à la Fédération de Russie puis à l'intervention militaire de la Russie en Syrie amènent certains observateurs, ainsi que le Premier ministre russe Dmitri Medvedev, à parler de nouvelle guerre froide entre les deux pays.

    Flag of Russia.svg Russie Flag of the United States.svg États-Unis Flag of the People's Republic of China.svg Chine
    Géographie 17,1 millions de km² 9,8 millions de km² 9,6 millions de km²
    Population 146,5 millions d'habitants (2016)
    IDH : 0,778 (2013)
    324,8 millions d'habitants (2016)
    IDH : 0,915 (2014)
    1,37 milliard d'habitants (2015)
    IDH : 0,719 (2013)
    Défense Première puissance nucléaire mondiale, deuxième puissance conventionnelle, deuxième marine de guerre Deuxième puissance nucléaire mondiale, première puissance conventionnelle, première marine de guerre Quatrième puissance nucléaire mondiale, première armée au monde en terme d'effectifs, troisième marine de guerre
    Technologie spatiale Grande puissance spatiale, opère le système de positionnement GLONASS Première puissance spatiale, opère le système de positionnement GPS Puissance spatiale en devenir, opère le système de positionnement Beidou
    Économie PIB nominal : 1 133 milliards de $ (2016)
    PIB PPA : 3 564,549 milliards de $ (2014)
    PIB nominal : 17 947 milliards de $ (2015)
    PIB PPA : 17 947 milliards de $ (2015)
    PIB nominal : 10 982,829 milliards de $ (2015)
    PIB PPA : 19 392,357 milliards de $ (2015)
    Géopolitique Membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, membre de la CEI, de l'UEEA, de l'OMC, de l'OCS, de l'OSCE, de l'APEC Membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, membre de la OTAN, de l'OMC, de l'OSCE, de l'APEC Membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, membre de l'OMC, de l'OCS, de l'APEC

    Superpuissances émergentes[modifier | modifier le code]

    Article détaillé : Superpuissance émergente.

    Plusieurs analystes prédisent l'émergence de pays ou organisations qui pourraient devenir des superpuissances dans les prochaines années ou décennies. Tous ces pays ou organisations ont actuellement un impact important à l'échelle d'un continent, voire dans certains cas à l'échelle de la planète. On peut citer notamment : le Brésil, le Japon, l'Inde ou encore l'Union européenne.

    Notes et références[modifier | modifier le code]

    1. Dans le domaine militaire, on parle également de suprématie.
    2. With Eye On Domestic Politics, Superpowers Meet
    3. The Stalemate Summit
    4. Yes, China Has Fully Arrived As A Superpower
    5. On considère généralement que la France a perdu son statut de superpuissance suite à son occupation par l'Allemagne lors de la Seconde Guerre mondiale. La fin de son empire colonial par la suite confirmera ce statut.

    Voir aussi[modifier | modifier le code]