Coopération

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sur les autres projets Wikimedia :

Le terme de « coopération », dérivé du latin « co-operare » (signifiant œuvrer, travailler ensemble), recouvre différentes significations.

Sens courant[modifier | modifier le code]

Selon la signification la plus large et la plus courante, la coopération décrit un état d'esprit et un mode de comportement où les individus conduisent leurs relations et leurs échanges d'une manière non conflictuelle ou non concurrentielle, en cherchant les modalités appropriées pour analyser ensemble et de façon partagée les situations et collaborer dans le même esprit pour parvenir à des fins communes ou acceptables par tous. Selon l'anthropologue américaine Margaret Mead, il s’agit du fait d’œuvrer ensemble dans un but commun[1].

Dans la théorie des jeux[modifier | modifier le code]

Dans le cadre d'un dilemme du prisonnier répété, un agent adoptant un comportement de coopération-réciprocité-pardon, confronté à une diversité d'autres comportement, peut obtenir les gains les plus élevés [2].

Termes spécifiques[modifier | modifier le code]

Le terme coopération désigne :

  • l'action elle-même, censée être conduite dans un esprit de collaboration,
  • ou l'institution chargée de promouvoir cette action.

De ce fait, on peut ainsi rencontrer :

En théorie des organisations[modifier | modifier le code]

  • Le travail coopératif est, au sein d'une organisation, la volonté de faire des choses pour l'organisation

Termes connexes[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Margaret Mead, Cooperation and competition among primitive peoples, Transaction Publishers, (ISBN 0765809354 et 9780765809353, OCLC 49671304)
  2. Axelrod, Robert., The evolution of cooperation, Basic Books, (ISBN 0465021220, OCLC 255717093, lire en ligne)
  3. Candau Joel (2018) "Coopération", in Anthropen.org, Paris, Éditions des archives contemporaines.
  4. Jean-François Cerf, « Défis écologiques et système coopératif : défis relevés »,