Organisation du traité de l'Asie du Sud-Est

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Organisation du traité de l'Asie du Sud-Est
Carte de l'organisation

Création 8 septembre 1954
Dissolution 30 juin 1977
Type Alliance militaire
Siège Bangkok (Thaïlande)

L'Organisation du Traité de l'Asie du Sud-Est (OTASE ou pacte de Manille ; en anglais : Southeast Asia Treaty Organization, SEATO), mise en place en 1954, était un pacte militaire pro-occidental, regroupant des pays de l'Asie du Sud-Est non communistes.

Description[modifier | modifier le code]

Timbre postal américain de 1960 avec l'emblème de l'OTASE.
Avions de patrouille maritime Lockheed SP-2H Neptune australien, P-5B Marlin américain, et Short Sunderland MR.5 (en) néo-zélandais lors d'exercices de l'OTASE en 1963 dans la baie de Manille.
Conférence de l'OTASE à Manille présidée par Ferdinand Marcos.

L'OTASE a été créée le 8 septembre 1954, à l'initiative des États-Unis, dans le contexte de la guerre froide dans le cadre du pacte de défense collective de l'Asie du Sud-Est lors de la conférence de Manille débutant le 6 septembre[1].

L'organisation devient l'une des dimensions de la politique de containment face au développement du communisme en Asie du Sud à la suite de la guerre d'Indochine.

L'organisation, à vocation défensive, s'inspire largement du modèle de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN), mais semble beaucoup moins puissante étant donné la faiblesse militaire de certains pays membres et la dispersion géographique de l'ensemble des éléments de l'Alliance.

Le siège de l'OTASE se trouvait à Bangkok, en Thaïlande.

L'impact géopolitique de l'OTASE fut assez faible. Ainsi, l'alliance se garda d'intervenir dans la deuxième guerre indo-pakistanaise, la troisième guerre indo-pakistanaise et la guerre du Viêt Nam, le poids militaire de cette dernière incombant dans l'immense majorité aux seuls Américains.

L'OTASE fut dissoute le 30 juin 1977, après la fin de la guerre du Viêt Nam et le réchauffement des relations Est-Ouest.

Pays membres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]