PayPal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Paypal)
Aller à : navigation, rechercher
PayPal
Image illustrative de l'article PayPal

Création Palo Alto, Californie, USA 1998
Dates clés 1998 : Création
2002 : Rachat par eBay
2015 : Séparation d'eBay
Fondateurs Ken Howery
Max Levchin
Elon Musk
Luke Nosek
Peter Thiel
Jack Selby
Personnages clés Patrick Dupuis
Action NASDAQ (PYPL)Voir et modifier les données sur Wikidata
Slogan Anytime, Anywhere, Anyway
Siège social Drapeau des États-Unis San Jose, Californie Voir et modifier les données sur Wikidata (États-Unis)
Direction Dan Schulman
Président John DonahoeVoir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires EBayVoir et modifier les données sur Wikidata
Filiales Braintree (en), Venmo (en) et Paydiant (en)
Site web www.paypal.com

Chiffre d’affaires 11 milliards USD (2016)

PayPal est un service de paiement en ligne qui permet de payer des achats, de recevoir des paiements, ou d’envoyer et de recevoir de l’argent. Pour bénéficier de ces services, une personne doit créer un compte puis transmettre diverses coordonnées bancaires à PayPal, telles que le numéro de carte de paiement. Par la suite, les transactions sont effectuées sans avoir à recommuniquer ses coordonnées bancaires, une adresse de courrier électronique et un mot de passe étant suffisants.

En utilisant les services de PayPal, vous vous exposez au même risque qu'un webmarchand si un de vos acheteurs fait opposition à sa carte bancaire reliée à PayPal (jusqu'à six mois après votre transaction suivant les règles bancaires du pays d'où provient la carte), le montant vous sera débité automatiquement.

En Europe, « PayPal (Europe) SàRL & Cie, SCA est un établissement de crédit sous licence du Luxembourg, conformément à l’article 2 de la loi du 5 avril 1993 sur le secteur financier et son amendement, et est soumis au contrôle de l’autorité luxembourgeoise en vigueur, la Commission de Surveillance du Secteur Financier, sis L-1150 à Luxembourg. Le service se limitant à la monnaie électronique, ce qui ne le qualifie pas de service de dépôt ou d’investissement aux termes de la loi, les clients de PayPal ne sont pas protégés par les programmes de garantie des dépôts financiers du Luxembourg, assurés par l’Association pour la Garantie des Dépôts Luxembourg (AGDL) »[1].

Historique[modifier | modifier le code]

PayPal a été créé en 1998 par la fusion de deux start-ups nommées Confinity et X.com. Confinity était une société créée en 1998 par Max Levchin, Peter Thiel et Luke Nosek. Elle était spécialisée dans les paiements et la cryptographie via PalmPilot. X.com était une startup Internet cofondée en mars 1999 par Elon Musk proposant des services de banque en ligne.

PayPal a été rachetée en 2002 par la société eBay pour 1,5 milliard de dollars US, notamment parce qu’environ la moitié des transactions du site d’enchères utilisaient PayPal et que le système interne à eBay n’était pas aussi populaire.

En 2015, Ebay se sépare de PayPal[2].

En juillet 2015, PayPal acquiert l'entreprise de transfert financier digital Xoom pour 890 millions d'euros, dans le but de renforcer ses activités au Mexique, en Inde et en Chine. Xoom possède lors de cette offre d'acquisition 1,3 million d'utilisateurs[3]. En août 2015, PayPal annonce le rachat de la firme Modest, une entreprise spécialisée dans le commerce dit « contextuel »[4].

En février 2017, PayPal acquiert pour 233 millions de dollars TIO Networks, entreprise canadienne ayant développé un réseau de distribution physique destiné aux personnes n'ayant pas de compte bancaire[5].

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Activité[modifier | modifier le code]

Le service pour les acheteurs[modifier | modifier le code]

Le service que propose PayPal permet de payer en ligne sans communiquer ses coordonnées bancaires, en s’identifiant simplement avec son adresse électronique et un mot de passe. Il n’est pas nécessaire d’alimenter son compte PayPal à l’avance. La source d’approvisionnement que vous avez choisie (carte de paiement ou compte bancaire) est automatiquement débitée au moment de la transaction.

PayPal peut également permettre de transférer des fonds d’un compte vers un autre internaute à condition que le destinataire ait un compte PayPal. Ce service est gratuit si vous choisissez un compte bancaire comme source d’approvisionnement, ou s’il y a de l’argent disponible sur votre compte PayPal.

Paypal fournit une réglementation sur la protection des achats. Cette réglementation favorise l'acheteur plutôt que le vendeur, il est donc possible pour l'acheteur de faire des revendications selon le type de produit reçu. Dans le cas de mésententes avec le vendeur concernant le produit acheté, l'acheteur peut alors procéder à la création d'un litige via le site Paypal. Une fois cette revendication faite, c'est alors Paypal qui gère le dossier et qui rendra la décision finale en fonction des documents fournis par les deux parties.

En 2016, Paypal se lance dans les solutions de paiement mobile, peu après le lancement d'Apple Pay. Pour cela, PayPal s'associe avec les entreprises Visa et Mastercard[6].

Le service pour les vendeurs[modifier | modifier le code]

Les internautes ne peuvent payer avec leur compte PayPal que sur les sites qui acceptent ce mode de paiement. De plus en plus de sites commerçant ou de sites de paris en ligne optent pour un partenariat avec Paypal comme par exemple le Pari Mutuel Urbain afin de sécuriser le futur client[7].

PayPal peut aussi servir à accepter des paiements par carte (CB, Visa, MasterCard, American Express, Aurore, Cofinoga, 4étoiles, Privilèges). Ces paiements sont envoyés directement aux vendeurs sur leur compte PayPal et peuvent mettre jusqu'à 24 h avant d'être visibles.

L’installation de PayPal est gratuite, et, contrairement à la majorité des solutions de paiement proposées par les banques, ne nécessite pas l’obtention d’un contrat de vente à distance (appelé contrat VAD). PayPal se rémunère exclusivement en prélevant une commission sur chaque transaction, qui peut aller de 1,4 % à 3,4 %, + 0,25 € par transaction[8],[9].

Depuis 2009, Paypal a mis à disposition de sa communauté de développeurs des API pour leur permettre d’innover sur les moyens de paiement de demain[10].

Les vendeurs possèdent une certaine protection concernant la vente de leur produit, mais ceux-ci doivent d'abord et avant tout respecter toutes les conditions d'admission pour lesquels ils ont acceptés lors de la création de leur compte. Cependant, un acheteur peut créer un litige à la suite d'un achat via le site Paypal, et ce même si l'article concerné respecte toutes les conditions d'admission de Paypal. Ainsi, le vendeur peut alors refuser de rembourser l'acheteur s'il respecte toutes les conditions de Paypal, mais alors l'acheteur peut transformer ce litige en réclamation. Dès lors, c'est maintenant Paypal qui tranchera la décision finale concernant qui a tort et qui a raison, cette décision qui sera prise la majeure partie du temps en faveur de l'acheteur, et ce même si les conditions d'admissions sont respectées.

Critiques[modifier | modifier le code]

En , deux procès ont été intentés contre la firme pour violation de l’Acte de transfert de fonds électroniques (EFTA) et des lois californiennes. PayPal a démenti avoir mal agi. Les deux procédures ont été fusionnées et, à la suite des décisions prises, PayPal a modifié ses pratiques commerciales, notamment les mesures de résolutions d’impayés.

Le 4 décembre 2010, à la suite de la publication par WikiLeaks de 250 000 câbles diplomatiques, PayPal décide de bloquer le compte de l’organisation. Plusieurs commentateurs, journalistes et associations reprochent alors à PayPal d’avoir cédé aux pressions gouvernementales, aux dépens de la liberté d’expression.

Le 27 juillet 2011, à la suite des arrestations de membres d’Anonymous et afin de continuer à dénoncer la cessation de paiement arbitraire envers WikiLeaks, alors qu’en plus PayPal continue de payer des groupes comme le « Knights Party » qui sont associés au Ku Klux Klan[11], le groupe Anonymous propose leur première action légale à ses membres : clôturer leur compte PayPal. Anonymous revendique plus de 30 000 comptes fermés dans la journée, PayPal a cependant désactivé sa page en ligne afin d’empêcher les utilisateurs de se désinscrire facilement, PayPal demandant alors d’appeler par téléphone le service client pour désactiver un compte. La clôture de son compte en ligne est actuellement de nouveau possible.

Le 30 août 2016, les Palestiniens protestent contre la discrimination. Les responsables palestiniens ont écrit à l’entreprise américaine PayPal pour réclamer le droit eux de pouvoir eux aussi payer en ligne avec cet outil de transaction financière très utilisé dans le monde. Les Palestiniens en sont privés, ce qui bride l’économie palestinienne. [12]

Données personnelles[modifier | modifier le code]

Depuis le jeudi 12 septembre 2013, un courriel annonçant le changement des conditions générales d'utilisation, est envoyé aux utilisateurs français du service. Ce dernier fait part d'une mise à jour du règlement rédigée sur 15 pages[13], comprenant une « modification du Règlement PayPal sur le respect de la vie privée » dont l'entrée en vigueur est fixée au 18 octobre 2013.

Dans ce nouveau règlement, un paragraphe portant sur la « divulgation d'informations à des tiers autres que des utilisateurs PayPal » stipule que la société travaille en collaboration avec des partenaires pour lesquels des données peuvent être partagées. Tels des organismes de référence de crédit et de lutte contre la fraude, mais aussi des entreprises privées comme Facebook, puisqu'il est question de « permettre à PayPal d'autoriser un utilisateur PayPal à partager les détails de transactions associées à un achat effectué par lui-même avec des utilisateurs de la plateforme Facebook (uniquement lorsque la demande émane de cet utilisateur PayPal) et mettre en œuvre un basculement de la facturation sur l'opérateur et afficher des publicités sur Facebook pour les utilisateurs de Facebook ».

Des entreprises de reciblage publicitaire comme Criteo et Mediaplex sont aussi mentionnées : « mettre en œuvre et évaluer des campagnes de reciblage pour identifier les visiteurs et les rediriger vers des campagnes de publicité personnalisées »[14].

Précautions[modifier | modifier le code]

À l’insu de PayPal, des faussaires envoient régulièrement à de nombreuses adresses de messagerie Internet des invitations à vérifier leur compte PayPal, de même que leurs comptes dans de nombreuses banques. Il est impératif de ne pas tenir compte de tels messages, car PayPal n’en est pas le véritable expéditeur. Ces messages permettent aux faussaires de récupérer des numéros de carte bancaire, avec leur cryptogramme, leur titulaire et leur date d’expiration, ces informations étant saisies sur un faux site « PayPal » par la personne ayant reçu le courriel frauduleux. Ce type de fraude est appelé « hameçonnage » (phishing en anglais), la victime de la fraude étant considérée comme un poisson qui « mord à l’hameçon ». Les faussaires peuvent ensuite utiliser ces données volées à des fins malhonnêtes. PayPal a mis en place une page d’éducation pour aider ses clients à se prémunir contre ces pratiques[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notre société, sur le site de PayPal.
  2. « EBay consent à redonner sa liberté à PayPal », Les Echos,‎ (lire en ligne)
  3. PayPal to buy digital money transfer provider Xoom, Mari Saito, Reuters, 1er juillet 2015
  4. « Une "modeste" acquisition pour Paypal dans le commerce mobile - InformatiqueNews.fr » (consulté le 21 août 2015)
  5. Paypal avale le canadien TIO Networks pour 233 millions de dollars, Juliette Raynal, Usine Digitale, 15 février 2017
  6. « Pourquoi Paypal se lance dans la bataille du paiement in-store » (consulté le 8 septembre 2016)
  7. « Utiliser Paypal sur PMU : Gérez votre compte, dépôts et transactions en ligne en toute sécurité », Bonus-malin.info,‎ (lire en ligne)
  8. Commissions sur les transactions pour les paiements nationaux, sur le site de PayPal.
  9. Calculatrice Paypal.
  10. (en) PayPal X: Prepare for the New PayPal sur x.com.
  11. http://www.lapresse.ca/international/dossiers/fuites-de-wikileaks/201012/14/01-4352130-wikileaks-et-anonymous-vengeance-masquee.php
  12. « PayPal, eBay, Amazon: les Palestiniens protestent contre la discrimination », RFI,‎ (lire en ligne)
  13. Prochaines mises à jour des règlements
  14. PayPal va partager avec Facebook, Criteo, Mediaplex… les données de ses utilisateurs. En opt-out
  15. « Accueil, Espace sécurité, Conseils, Piratage, Phishing », sur paypal.com/fr (consulté le 11 juin 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]