Capcom

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'entreprise de jeux vidéo. Pour le métier de l'aéronautique, voir Capsule Communicator.

Capcom Co., Ltd.
logo de Capcom
illustration de Capcom

Création 1983
Dates clés 1979 (fabricant et distributeur de machines de jeux électroniques)
1983 (studio de développement de jeux vidéo)
Fondateurs Kenzo Tsujimoto
Personnages clés Hiroshi Tobisawa
Yoshiki Okamoto
Forme juridique Société anonyme
Siège social Osaka
Drapeau du Japon Japon
Direction Kenzo Tsujimoto (CEO), Haruhiro Tsujimoto, Sumitaka Hatsuno, Hiroshi Tobisawa, Kazuhiko Abe, Tamio Oda
Activité Industrie vidéoludique
Produits Voir la liste des jeux Capcom
Filiales cf. Studios internes
Effectif 2 832 ()[1]
Site web Site officiel

Chiffre d'affaires en diminution 47,7 milliards de ¥ (352 millions d') (2017)[2]
Résultat net en augmentation 4,4 milliards de ¥ (32,5 millions d') (2017)[2]

Capcom Co., Ltd. (株式会社カプコン, Kabushiki-gaisha Kapukon?) est une société japonaise, fondée en 1983, qui développe et édite des jeux vidéo[1],[3] dans le monde entier, par le biais de filiales et succursales situées en Amérique du Nord, en Europe, ainsi qu'en Asie orientale.

L'entreprise est connue pour être à l'origine de plusieurs franchises de jeux vidéo célèbres dont les épisodes se sont vendus à plusieurs millions d'exemplaires, notamment pour les séries Monster Hunter, Resident Evil, Street Fighter, ou encore Megaman.

Description[modifier | modifier le code]

À l'origine de la branche japonaise de Capcom, la société I.R.M Corporation, fondée le 30 mai 1979, et sa filiale Japan Capsule Computers Co., Ltd, deux entreprises consacrées à la fabrication et à la distribution de machines de jeux électroniques. Les deux sociétés subissent un changement de nom pour devenir Sambi Co., Ltd en septembre 1981, tandis que Capcom Co., Ltd est créé le 11 juin 1983[4] dans le but de prendre en charge le département de vente interne.

En janvier 1989, Capcom Co., Ltd fusionne avec Sambi Co., Ltd, pour devenir l'actuelle branche japonaise de Capcom. Le nom Capcom est un mot-valise formé à partir de l'expression «Capsule Computers», où Computers fait référence aux ordinateurs (dont le marché était en grosse expansion lors de la création de l'entreprise), et Capsule évoque un conteneur à la fois, d'un jeu et d'un divertissement de qualité, mais également permettant de proposer un jeu vidéo plus sécurisé et protégé pour éviter le piratage[5].

La première production de Capcom, Little League est une machine arcade de baseball de table sortie en 1983, il faut attendre l'année suivante pour que la société sorte son premier vrai jeu vidéo Vulgus. Débutant avec le portage sur NES du titre 1942 en décembre 1985, la société commence alors à se lancer dans le marché des jeux vidéo sur console de salon, qui deviendra son principal secteur d'activité quelques années plus tard. Depuis, Capcom a créé 15 séries de jeu qui se sont vendues à plusieurs millions d'exemplaires, dont sa plus emblématique, Resident Evil.

Connu internationalement, notamment à travers les séries Street Fighter et Monster Hunter, Capcom se distingue par la qualité de ses logiciels, que ce soit dans le domaine des jeux de combat, d'action (Megaman, Devil May Cry) ou du survival horror (Resident Evil, Dino Crisis).

La société fait régulièrement l'objet de sollicitations des 3 grands fabricants de consoles (Nintendo, Sony et Microsoft) afin d'obtenir l'exclusivité de son catalogue, Capcom ayant refusé de nombreux ponts d'or afin de conserver son indépendance.

En 2008, Capcom rachète les studios K2, connus pour leur série Tenchu. En juillet 2008, Capcom s'implante en France avec sa filiale Capcom Entertainment France. La responsabilité de cette filiale est confiée à Antoine Seux (auparavant DG de Midway France).

Historique[modifier | modifier le code]

Yashichi[modifier | modifier le code]

Le Yashichi traverse les âges, les jeux et les plates-formes de la société Capcom. C'est un objet que l'on retrouve souvent dans l'univers Capcom, il possède différentes vertus et qualités suivant le jeu dans lequel il se trouve[12].

Studios internes[modifier | modifier le code]

Principales franchises[modifier | modifier le code]

Liste de jeux[modifier | modifier le code]

Systèmes d'arcade[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Corporate Information », sur www.capcom.co.jp (consulté le 15 juin 2019)
  2. a et b Jarod, « Le bénéfice de Capcom remonte en 2017 », sur Gamekult, (consulté le 3 février 2018)
  3. (en) Informations financières sur Capcom
  4. « Capcom : Les secrets d'un géant du jeu vidéo », Génération 4, no 9,‎ , p. 54-61
  5. (en) Origine du nom Capcom
  6. (en) Historique de Capcom
  7. (en) « E3 2001: Interview with Shinji Mikami », IGN,
  8. (fr) « L'instinct de survie par Capcom », Jeuxvideo.com,
  9. (fr) « Resident Evil 5 est l'opus le plus vendu de la série ! », Jeuxvideo.com,
  10. (en) « Resident Evil 7 Producer Explains Switch To First-Person View », sur ubergizmo.com
  11. « Monster Hunter World rentre dans l'histoire de Capcom », Gamekult,‎ (lire en ligne, consulté le 29 août 2018)
  12. (en) The Top 11 Video Game Powerups: Many Capcom Games - Yashichi

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Florent Gorges, Mickaël Guarné, Raphaël Pezet, Guillaume Verdin et al., L'histoire de Capcom : 1983/1993 : Les Origines, Pix'n Love, , 300 p., A4

Liens externes[modifier | modifier le code]