Knight Ridder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Knight.
Knight Ridder
Fondation
Dissolution
Siège social
Fondateurs
John S. Knight (en), James L. Knight (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Knight Ridder était un groupe de presse américain spécialisé dans les journaux et les publications Internet. La société possède 31 journaux quotidiens à travers les États-Unis, et représente le second plus grand groupe de presse de ce pays. Le siège social de la société est établi à San José en Californie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les sociétés d'origine de Knight Ridder sont Knight Newspapers, Inc. et Ridder Publications, Inc. La première société est fondée par John S. Knight lorsqu'il hérite de son père en 1933 le contrôle du Akron Beacon Journal (acheté en 1903); la seconde société est fondée par Herman Ridder quand celui-ci achète le journal germanophone Staats-Zeitung en 1892. En raison de l'augmentation du sentiment anti-allemand durant l'entre deux guerres, Ridder transforme en 1926 son journal avec succès en un journal anglophone grâce à l'acquisition du Journal of Commerce.

En 1969, Knight Newspapers rachète à Triangle Publications les journaux The Philadelphia Inquirer et Philadelphia Daily News à cause de la réglementation de la Federal Communications Commission (FCC) interdisant les sociétés de média d'avoir un journal et une télévision dans la même zone de marché.

Les deux sociétés deviennent des sociétés anonymes cotées en bourse en 1969 puis fusionnent en 1974. Durant une courte période, l'ensemble est le plus grand groupe de presse des États-Unis. En 1997, la société supprime la mention Incorporated.

Knight Ridder possède une longue histoire d'innovation technologique. Elle est :

  • le premier groupe de presse à expérimenter le videotex, lancé par Viewtron System en 1982,
  • l'un des premiers à proposer du contenu informatif pour America Online en 1993,
  • partie prenante, en 1994, du projet New Century Network, mais qui connaît un destin funeste.

Son journal phare est le San Jose Mercury News, qui est l'un des premiers journaux à publier régulièrement l'intégralité de son contenu sur internet. En 1998, Knight Ridder transfère son siège social de Miami à San José afin de se rapprocher des sociétés internet et de son journal phare. La société préfère toutefois louer un important bâtiment du centre-ville que de construire de nouveaux locaux comme en 1976 à Miami après la fusion.

Le 13 mars 2006, The McClatchy Company acquiert Knight Ridder, pour 4,5 milliards de dollars en plus d'une reprise de dettes de 2 milliards de dollars[1],[2]. Suite à cette opération The McClatchy Company, vend pour 1 milliard de dollars plusieurs journaux acquis, dont le San Jose Mercury News, le Akron Beacon Journal, le Saint Paul Pioneer Press, à MediaNews Group pour réduire le financement nécessaire à l'acquisition[3],[4]. MediaNews Group vend à son tour des actifs à Hearst Corporation pour financer l'opération[3].

Liste partielle des journaux[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. McClatchy Agrees to Acquire Knight Ridder for $4.5 Billion, The Wall Street Journal, 13 mars 2006
  2. Newspaper Chain Agrees to a Sale for $4.5 Billion, Katharine Seelye et Andrew Ross Sorkin, The New York Times, 13 mars 2006
  3. a et b McClatchy to Sell Four Knight Ridder Newspapers for $1 Billion, Hearst, 25 avril 2006
  4. McClatchy Cleared to Sell Newspapers to MediaNews, Los Angeles Times, 1er août 2006

Lien externe[modifier | modifier le code]