National Semiconductor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
National Semiconductor
logo de National Semiconductor

Création 1959
Dates clés 2011(rachat par TI)
Disparition Voir et modifier les données sur Wikidata
Personnages clés Brian L. Halla (PDG)
Forme juridique Société anonyme avec appel public à l'épargne
Siège social Santa Clara, Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Actionnaires Texas InstrumentsVoir et modifier les données sur Wikidata
Produits Semi-conducteur
Société mère Texas Instruments
Effectif 6 500 (en 2009)
Site web http://www.national.com

National Semiconductor est une société internationale qui développe, fabrique et commercialise des puces électroniques (semi-conducteurs). Elle est rachetée par Texas Instruments le pour un montant de 6,5 milliards de dollars américains[1].

Basé à Santa Clara, en Californie (États-Unis), National Semiconductor (généralement désigné sous le nom de « National »), est spécialisé dans les composants et sous-ensembles haute performance, à rendement énergétique optimisé.

Historique de l'entreprise[modifier | modifier le code]

National a été fondé le 27 mai 1959, à Danbury, dans le Connecticut, par plusieurs ingénieurs venus de Sperry Rand Corporation. National a déplacé son siège social à Santa Clara, en Californie, en 1967.

Dans les années 1980, lorsque les entreprises d'électronique américaines, choisissent de recourir presque exclusivement aux composants japonais alors plus compétitifs, la National Security Agency, consciente du danger que représentait cette politique pour la souveraineté nationale, décide de fabriquer elle-même, avec l'aide de National Semiconductor, les composants nécessaires à ses propres ordinateurs[2].

Au cours des années, National a acquis plusieurs entreprises, comme Fairchild Semiconductor (en 1987), et Cyrix (en 1997).

Néanmoins, actuellement, National s'est séparé de ces entreprises pour se concentrer sur la technologie analogique. Fairchild Semiconductor est redevenue une société indépendante en 1997, et la division des microprocesseurs Cyrix a été cédée à la société taïwanaise VIA Technologies, en 1999. La division systèmes d'information (Information Appliance Division) de National a été vendue à AMD en 2002. D'autres activités (principalement numériques) comme les chipsets sans-fil, les capteurs d'images ou les chipsets E/S pour PC, ont été fermées ou cédées, alors que National se positionnait comme une entreprise de semi-conducteurs analogiques.

Implantations dans le monde[modifier | modifier le code]

Les sites de production National sont situés aux États-Unis (à Arlington, au Texas et à South Portland, dans le Maine), en Europe (Greenock, en Écosse) et en Asie (Melaka, en Malaisie et Suzhou, en Chine).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [Annonce du rachat de national par TI (page consultée le 15 juillet 2015)]
  2. James Bamford, Body of Secrets - Anatomy of the ultra secret National Security Agency, from the cold war through the dawn of a new century, First Anchor Books Edition, 2001, (ISBN 0-385-49907-8)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]