Autodesk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

38° 00′ 20″ N 122° 31′ 52″ O / 38.0056, -122.531 ()

Autodesk

Description de l'image  Autodesk 2013 logo.png.
Création 1982
Fondateurs John Walker
Siège social Drapeau des États-Unis San Rafael, Californie (États-Unis)
Activité Développement de logiciel de design et de contenu numérique
Produits 3DS Max, AutoCAD, AutoCAD Architecture, Autodesk Combustion, Inventor, Maya, Revit, etc.
Site web autodesk.com

Autodesk (NASDAQ: ADSK), société d'édition de logiciels de création et de contenu numérique, elle a été fondée par John Walker avec 12 autres personnes en 1982. Au cours de son histoire, elle a été située à plusieurs endroits dans le comté de Marin en Californie. Aujourd'hui, son siège social se trouve à San Rafael, Californie.

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1982 : Création de la société Autodesk et annonce et commercialisation de la 1re version d’AutoCAD
  • 1985 : Autodesk entre en bourse et devient la 1re société de CAO sur PC à ouvrir son capital au public
  • 1990 : Autodesk crée la division Multimédia, et annonce 3D Studio
  • 1995 : Autodesk se réorganise en groupes marché
  • 1996 : Autodesk crée la division Kinetix pour ses produits multimédia
  • 1998 : Autodesk acquiert certains actifs CAO/DAO Mécanique de Genius-CAD Software et dépasse les 2 millions de licences AutoCAD vendues dans le monde
  • 1999 : Autodesk dépasse la barre des 4 000 000 d’utilisateurs dans le monde, acquiert Discreet Logic et Kinetix, créateur de 3D Studio Max qui sont fusionnés dans la division Discreet, fait l’acquisition de Vision* Solutions basée à Ottawa, Canada, livre sa millionième licence de AutoCAD LT et prend le virage Internet
  • 2000 : Autodesk annonce qu'elle met l’accent sur la formation en ligne et lance sa gamme intégrée à Internet iDesign 2001.
  • 2003 : Autodesk lance AutoCAD 2004, la nouvelle version de la plate-forme AutoCAD et Inventor 8. Autodesk fait l’acquisition de trois éditeurs de logiciels : truEInnovations Inc., VIA Development Corporation et Linius Technologies Inc.
  • 2004 : Autodesk lance AutoCAD 2005.
  • 2005 : Autodesk lance AutoCAD 2006. Les résultats financiers d'Autodesk Inc. dépassent la barre du milliard de dollars pour la première fois, avec un chiffre d'affaires de 1,234 milliard de dollars. Autodesk fait l'acquisition de trois éditeurs de logiciel : Compass, c-plan et surtout Alias Systems Corporation (éditeurs du logiciel Maya, concurrent direct de 3D Studio Max, montant du rachat : 182 millions de $). La division Discreet est rebaptisée MED (Media and Entertainment Division).
  • 2006 :
    • Autodesk lance AutoCAD 2007 et la première version de Civil 3D (2006).
    • Carl Bass est nommé Président et CEO.
    • Autodesk acquiert Constructware
  • 2007 : Autodesk acquiert NavisWorks, Opticore, Skymatter (Mudbox), PlassoTech et Robobat.
  • 2008 : Autodesk dépasse pour la première fois de son histoire le seuil des 2 milliards de dollars de chiffre d'affaires avec 2,172 milliards de $. Autodesk achète Softimage pour 35 millions $ US[1]. L'entreprise acquiert également Realviz, Kynogon, Moldflow, ALGOR, et les technologies ECSCAD et iLogic.
  • 2009 : Autodesk licencie 10 % de ses effectifs suite à la crise économique
  • 2013 : Autodesk rachète Delcam pour 277 millions de dollars[2].

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Positionnement[modifier | modifier le code]

Autodesk est le leader mondial du rachat de logiciels 2D/3D auxquels ils adjoignent immédiatement leur patronyme sur une nouvelle version pour faire oublier leur ascendance[non neutre]. Ils ont pris leur assise actuelle en 3D en 2006 avec le rachat d'alias (maya, motionBuilder, FBX, sketchBook) suite à des difficultés financières du groupe Silicon Graphics, puis plus récemment par le rachat de Softimage (XSI, dernier concurrent 3D), se positionnant par ces deux prises de guerre comme un acteur incontournable du Media numérique. Autodesk se démarque de ses concurrents par le fait qu'il a racheté 90 % des logiciels qu'il propose. Ses dernières acquisitions (Moldflow et Algor, Blue Ridge Numerics) le place au coude à coude pour les logiciels PLM (Product Lifecycle Management) avec son concurrent Dassault Systèmes. De même le rachat de Kynapse, HumanIK, illuminatelabs (Turtle, Beast) ainsi que ScaleForm a clairsemé le champ de la concurrence dans le domaine des jeux vidéo.

Au service d’une large communauté allant des architectes aux collectivités locales, en passant par l’industrie manufacturière, les télécommunications et les développeurs de jeux vidéo, Autodesk a une base installée de plus de 4 millions d’utilisateurs répartis sur 160 pays à travers le monde.

Autodesk propose à ses clients de tirer parti du web dans leurs applications de CAO et considère cette évolution comme un avantage concurrentiel. Grâce à l’intégration de technologies internet dans son offre, Autodesk permet aux entreprises de véhiculer leur information CAO au-delà des bureaux d’études, vers tous les autres départements de l’entreprise et à l’extérieur vers les sous-traitants notamment.

Autodesk a structuré son offre de logiciels et de services par segments clients :

  • Industrie manufacturière (biens de consommation, machines industrielles, procédés d’usine)
  • Automobile et transports (constructeurs et équipementiers automobiles, transport commercial et de loisirs)
  • Architecture / ingénierie / construction (architecture, génie civil et ingénierie structure, construction, systèmes mécanique, électrique et plomberie, immobilier)
  • Services publics / télécommunications (électricité et gaz, télécommunications, réseaux d’eaux usées et d’eaux pluviales)
  • Collectivités locales (infrastructures et territoire)
  • Médias / divertissement (animation 3D, effets spéciaux, montage et finition, étalonnage des couleurs)

Liste des logiciels commercialisés par Autodesk[modifier | modifier le code]

Quelques chiffres clés[modifier | modifier le code]

  • Chiffre d'affaires : 2,315 milliards de dollars (clôturé au 31 janvier 2009)
  • Répartition géographique : 37 % Amérique / Amérique Latine, 40 % Europe, 23 % Asie Pacifique
  • Effectif : 5169 personnes dans le monde[3]
  • 5e plus grand éditeur de logiciels dans le monde.
  • Parmi le Top 10 des éditeurs de logiciels, Autodesk est le plus ancien après Microsoft.
  • Logiciels traduits en 18 langues
  • Logiciels commercialisés dans 106 pays
  • Plus de deux millions d’étudiants formés aux produits Autodesk chaque année dans le monde
  • Plus de 9 millions d’utilisateurs
  • Plus de 200 clubs utilisateurs dans le monde
  • 1768 partenaires mondiaux agréés, près de 2800 développeurs agréés (ADN) et plus de 1400 centres de formation certifiés (ATC)

Autodesk en France[modifier | modifier le code]

  • 60 partenaires agréés (VAR)
  • Plus de 40 centres de formations agréés (ATC) sont répartis sur le territoire ainsi qu’environ 80 développeurs référencés (ADN)

Principaux concurrents[modifier | modifier le code]

Présence mondiale[modifier | modifier le code]

Siège

San Rafael en Californie aux États-Unis

Amérique

24 agences ventes et support aux États-Unis, Canada, Brésil, Chili, Mexique, Venezuela

Asie Pacifique

Australie, Chine, Hongkong, Inde, Indonésie, Japon, Corée, Malaisie, Singapour, Taïwan

Europe

Autriche, République Tchèque, France, Allemagne, Hongrie, Italie, Hollande, Pologne, Portugal, Russie, Espagne, Suède, Suisse, Royaume-Uni, Afrique, Israël, Émirats arabes unis).

Recherche & Développement

12 centres de recherche et développement dans le monde : Canada, États-Unis, Russie, Suisse, Afrique du Sud, Japon, Angleterre. 87 Centres de Vente et de Support dans le monde.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]