American Express

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir American Express (carte de paiement) pour les cartes émises par American Express.
image illustrant une entreprise
Cet article est une ébauche concernant une entreprise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

The American Express Company
Image illustrative de l'article American Express
illustration de American Express

Création 1850
Fondateurs William Fargo, Henry Wells et John Warren Butterfield (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Personnages clés Henry Wells
Forme juridique CorporationVoir et modifier les données sur Wikidata
Action New York Stock Exchange (AXP)Voir et modifier les données sur Wikidata
Slogan « Do more » ; « Ma vie est ici, ma carte est une American Express »,
Siège social Drapeau des États-Unis New York (États-Unis)
Direction Kenneth I. Chenault, PDG
Président Kenneth ChenaultVoir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Berkshire Hathaway (15,13 ) et The Vanguard Group (4,27 )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Finances
Produits Cartes de paiement, Traveler's cheque
Filiales InteliSpend Prepaid Solutions (en)
Effectif 58000 (en 2016)
Site web www.americanexpress.fr

Fonds propres 152,281 milliards USD (2013)[1]
Chiffre d’affaires en augmentation 33,0 milliards USD (2013)[1]
Résultat net en augmentation 5,359 milliards USD (2013)[1]

American Express (aussi abrégé en Amex ou AmEx) est une entreprise financière américaine, spécialisée dans les moyens de paiement, connue pour ses cartes de paiement ainsi que ses chèques de voyage et acteur de premier plan dans l'organisation de voyages d'affaires.

Créée en 1841, elle était à l’origine une entreprise de transport de fonds qui prendra peu après le nom d’American Express.


Histoire[modifier | modifier le code]

En 1841, Henry Wells crée une entreprise de transport de fonds dans l’État de New York. En 1850, cette entreprise prend le nom d’American Express à la suite de la fusion de Wells avec William Fargo (banque Wells Fargo).

American Express lance sa lettre de change en 1882, ses chèques de voyage, appelés aussi « Travelers Cheques » (créés en 1891).

Elle est présente en France à Paris depuis 1895 et avait alors fondée une agence de voyages ainsi qu'une agence bancaire.

American Express est considérée, avec Diner's Club International, comme la première société au monde à avoir créée en 1958 la carte de crédit, d'abord sous la forme d'une carte en carton puis sous la forme de carte en plastique.

Fin 2015, le nombre total de détenteurs de cette carte (particuliers, entreprises , services ) est d'environ 117 millions, au niveau mondial.

Cartes disponibles en France[modifier | modifier le code]

La politique menée par American Express est axée sur des titulaires ayant un minium de revenus par exemple, pour la carte "GREEN" (premier niveau des services rendus aux clients) à 20 000 euros par an.

Il en est de même pour les autres cartes, avec des revenus plus élevés : GOLD, PLATINUM, etc....

Carte de crédit[modifier | modifier le code]

  • American Express distribue la carte Optima associée à une réserve de crédit chez American Express
  • Certains établissements de crédits, comme CREDIPAR, partenaire de Peugeot et Citroën, commercialisent des cartes de crédit utilisables sur le réseau American Express associées à une réserve de crédit de l'organisme.

Carte prépayée[modifier | modifier le code]

En 2014, les cartes prépayées American Express ne sont pas encore disponibles en France, mais seulement aux USA et Canada sous forme de carte cadeau, utilisables uniquement dans ces deux pays.

Codes[modifier | modifier le code]

Toutes les cartes American Express comportent un total de 15 chiffres et possèdent 4 chiffres de sécurité situés au recto. Ces chiffres permettent en principe au vendeur de s'assurer que le client a sa carte en main. Ils sont principalement utilisés pour le commerce électronique.

Puces / EMV[modifier | modifier le code]

En février 2009, American Express rejoint l'organisme EMVco.

Depuis, la société a remplacé en France, sur un délai de trois ans, toutes ses cartes à bandes magnétiques par des cartes équipées de puces électroniques, identiques à celles des cartes des réseaux VISA et Mastercard.

En France[modifier | modifier le code]

Afin de connaître précisément les prix des services liés à la gestion d’un compte bancaire, la loi Murcef prévoit qu’un contrat écrit doit être passé entre le client et l’établissement de crédit. Toute modification de tarif des produits et services prévue par la convention doit être communiquée par écrit au client trois mois avant la date d’application envisagée. L’absence de contestation par le client dans un délai de deux mois après cette communication vaut acceptation du nouveau tarif. Le client qui conteste cette modification ne pourra subir aucuns frais du fait de la clôture ou du transfert du compte concerné.

Les effectifs de la société en France représentent environ 0, 5 % de la totalité des personnels au niveau mondial.

Difficultés économiques[modifier | modifier le code]

Selon l'Agence France-Presse (AFP), American Express, qui souhaite réduire ses coûts, annonce en janvier 2015 la suppression d'environ 4 000 postes dans le monde, soit 6 % de ses effectifs[2].

Cette politique a été effectivement suivie d'effet et American Express n' a plus que 58 000 employés et cadres en 2016.

Une éthique contestée et des coûts élevés[modifier | modifier le code]

Selon le Transnationale.org, American express s'illustre dans le monde par des pratiques peu éthiques et douteuses[3]. Par exemple, le groupe est présent dans 18 paradis fiscaux. Et, en 1994, il a été mêlé à une affaire de blanchiment d'argent et condamné à verser de très lourdes amendes par le tribunal de Houston (Texas)[4].

Par ailleurs, est reproché à American Express des frais de fonctionnement (location des terminaux portables ) et des commissions élevées (environ 4 % à 5 %) à verser par les commerçants à chaque achat fait par leur client.

De telles commissions sont différentes de celles opérées par le réseau VISA (plus de 2,5 milliards de cartes dans le monde en 2016 ) ou par le réseau MASTERCARD ( qui a environ 1, 6 milliards de titulaires au niveau mondial, sans compter les cartes faisant l'objet d'un contrôle à chaque opération Maestro et Cirrhus, soit un total d'environ 700 millions de ce genre de cartes au niveau mondial ) qui pratiquent des commissions négociables, pour chaque réseau, commençant environ à O, 75 % pour les grands opérateurs et culminant à environ 2 % pour les commerçants ayant un chiffre d'affaires jugé comme peu important.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]