Joe Johnston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Johnston.
Joe Johnston
Description de cette image, également commentée ci-après

Joe Johnston au Comic-Con en 2010

Nom de naissance Joseph Eggleston Johnston
Naissance (65 ans)
Fort Worth, Drapeau du Texas Texas
Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Américaine
Profession Réalisateur
Producteur de cinéma
Directeur artistique
Films notables Chérie, j'ai rétréci les gosses
Jumanji
Jurassic Park 3
Captain America: First Avenger

Joseph Eggleston "Joe" Johnston est un réalisateur et producteur de cinéma américain, né le à Fort Worth, au Texas.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'artiste conceptuel aux blockbusters pour enfants[modifier | modifier le code]

Joe Johnston est d'abord révélé par son travail d'artiste conceptuel, avec Ralph McQuarrie, sur la trilogie originale Star Wars. Ces années de formation lui permettent de rejoindre ensuite Steven Spielberg, pour qui il assure les mêmes fonctions sur Indiana Jones et le Temple maudit en 1984 et Always en 1989.

Cette même année sort sa première réalisation, la comédie fantastique familiale Chérie, j'ai rétréci les gosses, un énorme succès commercial à travers le monde, qui engendre plusieurs suites, confiées à d'autres metteurs en scène. Le jeune réalisateur poursuit sa collaboration avec les studios Disney, pour qui il réalise l'ambitieux Les Aventures de Rocketeer, qui ne parvient cependant pas à réitérer la prouesse commerciale de son premier essai, et met à mal les projets de trilogie. Cependant, le très bon accueil critique du film se poursuit au fil des années, au point de permettre à l'oeuvre d'accéder au rang de film culte.

Disney lui confie ensuite un projet plus familial : Richard au pays des livres magiques, porté par la jeune star Macaulay Culkin, et le populaire Christopher Lloyd, qui sort en 1994. Cette fois, c'est l'échec critique et commercial, qui marque la fin de sa collaboration avec les studios.

Johnston rebondit rapidement vers un autre projet, produit par un studio plus modeste, mais porté par les effets spéciaux d'ILM : sorti en 1995, Jumanji est une adaptation du roman pour enfants de Chris Van Allsburg, avec Robin Williams dans le rôle principal. Les critiques sont mitigées, mais le public suit massivement, à l'échelle mondiale.

Entre films indépendants et grosses productions[modifier | modifier le code]

Après quelques années d'absence, les studios Universal lui donnent la possibilité de réaliser son premier film adulte : Ciel d'octobre est un biopic crépusculaire à moyen budget adapté du roman de Homer Hickam, et reçoit un excellent accueil critique en 1999.

Le cinéaste décide néanmoins de retourner vers des productions commerciales : il met en scène Jurassic Park 3, qui conclut la trilogie amorcée par son ex-collaborateur Steven Spielberg. Le film remplit ses objectifs commerciaux, mais reçoit des critiques très mitigées en 2001.

En 2004, il poursuit dans le cinéma d'aventure en réalisant Hidalgo, qui renoue avec les fresques orientales des années 1960. Si les critiques sont là encore moyennes, le long-métrage est rentabilisé.

Après quelques années d'absence, il revient en 2010 à la tête du blockbuster fantastique Wolfman, qui lui permet, après la défection de Mark Romanek, de renouer avec un cinéma traditionnel, mais cette fois boosté par des effets spéciaux contemporains. Si l'accueil critique et commercial de ce remake du film éponyme de George Waggner est très mitigé, il est déjà en train de tourner son projet suivant.

En 2011 sort Captain America: First Avenger, premier opus de la trilogie centrée autour du héros éponyme de Marvel Comics : le long-métrage permet au cinéaste de livrer un film à l'ancienne, porté par une narration ancrée durant une deuxième guerre mondiale de carte postale, et au ton ouvertement romancé et optimiste. Le réalisateur a déjà signé pour la suite, mais la direction artistique prise par Marvel Studios l'amène finalement à être remplacé.

En 2013, il sort confidentiellement Témoin gênant, production indépendante, qui marque ses débuts dans le film d'action urbain, avec un casting d'inconnus, et néanmoins très bien reçu par la critique.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Producteur[modifier | modifier le code]

Directeur artistique[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]