Wonder Man

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wonder.

Wonder Man
Personnage de fiction apparaissant dans
Les Vengeurs.

Alias Simon Williams (véritable identité)
l’Homme des Merveilles, « Wondy », Monsieur Muscle, John Porter, Dethblo, le Diabolique, Hal Canutt, le Caporal Mitchell, Black Bart, l’Homme monstrueux[1]
Naissance Paterson, New Jersey, États-Unis[1]
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sexe Homme
Espèce Humain altéré
Cheveux Teints en noir (gris à l’origine)[1]
Yeux Rouges (bleus à l’origine)[1]
Activité Aventurier, ancien acteur de cinéma, responsable de la sécurité, cascadeur, industriel, ingénieur électricien, inventeur[1]
Caractéristique Corps composé d'énergie ionique solidifiée
Pouvoirs spéciaux
  • Force, vitesse, agilité, endurance et réflexes surhumains
  • Invulnérabilité virtuelle, facteur guérisseur et longévité augmentée
  • Vision et audition améliorées et vision ionique
  • Rafales d’énergie
  • Vol dans les airs
  • Recyclage d’énergie
  • Manipulation électromagnétique
  • Téléportation
Adresse New York, États-Unis
Taille et poids 1,87 m pour 170 kg[1]
Famille Sanford Williams (père, décédé), Martha Williams (mère), Eric Williams (alias le Moissonneur, frère), la Vision (« frère adoptif »), Wanda Maximoff (alias la Sorcière rouge, ex-belle-sœur « adoptive »), Thomas (neveu « adoptif », décédé), William (neveu « adoptif », décédé), famille élargie par le biais de sa belle-famille[1]
Affiliation Ancien membre de la Légion fatale, de l’Initiative, des Vengeurs (Côte est et Côte ouest), de l’Opération Foudre, des Maîtres du Mal du Baron Zemo (non officiel), de Force Works, de la Légion des Morts-vivants (première et cinquième versions)[1]

Créé par Stan Lee, Jack Kirby et Don Heck
Première apparition (en) Avengers (vol. 1) #9 (octobre 1964)

(fr) Eclipso no 31
(juillet 1973)[1]

Éditeurs Marvel Comics

Simon Williams, alias Wonder Man, est un super-héros appartenant à l'univers Marvel de la maison d'édition Marvel Comics. Créé par le scénariste Stan Lee et les dessinateurs Jack Kirby et Don Heck, le personnage de fiction apparaît pour la première fois dans le comic book Avengers (vol. 1) #9 en octobre 1964.

Le personnage a d'abord été présenté comme un rival de Tony Stark et, après avoir été imprégné de l'énergie « ionique » par le Baron Zemo, est devenu un super-villain qui a combattu les Vengeurs. Après une série d'événements, Simon Williams renaît en tant que super-héros, rejoignant l'équipe qu'il avait auparavant combattu.

En 2012, le site IGN a classé Wonder Man à la 38e place de leur liste des « 50 meilleurs Vengeurs »[2].

Historique de la publication[modifier | modifier le code]

En plus de son apparition dans la revue Avengers, Wonder Man aura sa propre série début des années 1990, qui durera deux ans. Dans cette série, entre autres, Simon Williams fera la paix avec lui-même concernant les fraudes qui ont marqué ses années d'homme d'affaires.

En 1994, pour pousser les ventes du premier numéro d'une nouvelle série, Force Works (dérivée des West Coast Avengers), Marvel Comics décidera de faire mourir de nouveau Wonder Man. Cette mort, que les fans ont qualifiée de gratuite et d'inutile pour l'histoire, contribuera beaucoup au « non-succès » du titre nouvellement lancé.[réf. nécessaire]

En 1998, un des premiers gestes de l'auteur Kurt Busiek, artisan de la reprise en main du titre (à la suite de Heroes Return, fin de la période Heroes Reborn), sera de ramener à la vie Wonder Man[3]. Sous la plume de Busiek (qui aime vraisemblablement le personnage), Wonder Man trouve enfin l'amour dans les bras de Wanda, la Sorcière Rouge. Cet amour se poursuivra longtemps, pour se terminer par une belle amitié[4].

Biographie du personnage[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Homme d'affaires ayant commis une fraude, Simon Williams est recruté par des vilains, le Baron Zémo et l'Enchanteresse, pour être transformé en surhomme dans un but précis : détruire les Vengeurs. Pour le maîtriser, les criminels l'empoisonnent. Williams a besoin par la suite d'un antidote pour survivre. Il rejoint les Vengeurs[5], mais refuse finalement de les trahir et meurt en héros, à la fin de l'histoire.

Durant cette « première mort », un autre ennemis des Vengeurs, Ultron, se sert du cerveau de Williams pour programmer un androïde qui sera central dans toute l'histoire du groupe de super-héros : la Vision. Ceci fera de Wonder Man et la Vision des « jumeaux » ou des « frères », pour bien des gens et à bien des égards.

Longtemps après[6], Wonder Man est ressuscité par la magie vaudou par Griffe noire[1]. Son histoire sera alors bien particulière : un héros qui cherche sa place du côté de la vie après avoir connu la mort, qui aime la même femme que la Vision, la Sorcière Rouge et qui cherche à vivre le plaisir. Son amitié avec Le Fauve sera légendaire, ces deux bons vivants aimant sortir et s'amuser ensemble.

Il se dirigera vers une carrière d'acteur — un fait assez rare chez les super-héros — avec plus ou moins de succès. Il fera ensuite partie des Vengeurs de façon régulière, et des Vengeurs de la Côte Ouest pendant à peu près toute son existence.

Civil War[modifier | modifier le code]

Durant ce crossover Civil War, Wonder Man fut contraint de travailler pour le SHIELD à cause de malversations concernant son association. Il captura plusieurs criminels et héros rebelles, et participa à une campagne publicitaire pro-Registration Act.

Il retrouva aussi ses partenaires des Mighty Avengers et débuta une liaison avec Carol Danvers, sa supérieure.

Dark Reign[modifier | modifier le code]

À la suite de l'Invasion Skrull, Norman Osborn démantela le SHIELD et forma sa propre équipe de Vengeurs. Il n'inclua pas Simon Williams, qui se retrouva donc sans poste.

Il fut contacté par son frère Eric Willians (le Moissonneur), qui comptait former une nouvelle Lethal Legion, dissidente du règne de Norman Osborn. Mais il s'agissait en fait d'un complot, et Wonder Man échoua en prison, tandis que le Moissonneur, se faisant passer pour mort, partait se réfugier en Europe[7]

Siège[modifier | modifier le code]

Au retour de Captain America, Wonder Man fut amnistié, mais il refusa de faire partie de la nouvelle incarnation des Vengeurs, allant même jusqu'à attaquer ses anciens coéquipiers.

Pouvoirs, capacités et équipement[modifier | modifier le code]

Pouvoirs et capacités[modifier | modifier le code]

Simon Williams a acquis ses pouvoirs surhumains grâce aux traitements chimiques et radiologiques à l'énergie « ionique » du Baron Zemo. Cela lui conféra une force, une vitesse, une endurance, une durabilité, une agilité et des réflexes surhumains. Alors que le but initial de Zemo était d'utiliser des traitements énergétiques ioniques pour faire de Wonder Man au moins « l'égal d'un Avenger », ses traitements dépassent ses attentes et dotèrent Wonder Man d'une force comparable à celle de Thor[8]. Dans un épisode, Captain America décrit Wonder Man comme ayant une force de « niveau Sentry »[9]. Les traitements de Zemo conférèrent également à Williams une invulnérabilité virtuelle et l'immortalité. Zemo équipa également Wonder Man d'un pack de réacteurs fixés à sa ceinture pour voler dans les airs.

Wonder Man est un être composé d'énergie ionique solidifiée[1]. Ses yeux ne possèdent plus de pupilles ou d’iris et, comme le reste de son corps, sont imprégnés de particules d’énergie ionique, qui les fait luire d’une couleur rouge[1]. En se concentrant, Simon Williams est capable de bloquer le flot d’énergie ionique de ses yeux, leur redonnant leur ancienne apparence ; cependant, le fait de maintenir ses yeux dans cet état durant une période prolongée lui provoque de violents maux de tête[1]. Depuis sa plus récente résurrection provoquée par la Sorcière rouge, son corps est enveloppé d’un halo d’énergie ionique rougeâtre dès lors qu’il emploie ses pouvoirs au cours d’un combat, montant ainsi sa nature énergétique[1].

Simon Williams a été entraîné au combat au corps à corps par Captain America et est devenu un excellent lutteur à mains nues[1]. Ancien cascadeur pour le cinéma, c'est aussi un athlète et un combattant remarquable.

  • La force et l'endurance de Wonder Man atteignent un niveau surhumain. Il a déjà tenu tête à Thor, Hulk et Namor. Il est capable de soulever ou d'exercer une pression d'au moins 95 tonnes dans des conditions optimales. Pendant une période, sa force augmentait avec sa colère, ce qui lui permettait de soulever jusqu’à 100 tonnes[1]. En puisant dans son énergie, il peut améliorer sa vitesse de ses actions physiques, ce qui lui donne des réflexes environ cent fois plus rapides qu'un être humain normal[1].
  • Il est capable de soutenir des efforts intensifs pendant environ une heure et demie avant de commencer à éprouver de la fatigue[1]. Il peut courir à une vitesse supérieure à 80 km/h[1]. Selon certaines études de son corps ionique, il est possible qu’il puisse atteindre la vitesse de 800 km/h en ligne droite pendant 30 minutes avant de se fatiguer[1]. Il est aussi capable de couvrir de vastes distances en sautant, et on a estimé qu’il pouvait parcourir ainsi à peu près 5 km en un seul saut[1].
  • Sa peau et ses tissus sont assez résistants pour supporter des températures extrêmes, celles-ci allant du froid glacial existant dans le vide de l’espace à la chaleur dégagée par une explosion atomique[1].
  • Il n'a pas besoin de dormir, de respirer, ni de se nourrir. L’énergie qui l’imprègne le maintient en vie et assure le bon fonctionnement de ses fonctions vitales sans apport extérieur, et d’une manière plus efficace que les procédés biochimiques standards d’un organisme humain normal[1]. Il peut d'ailleurs survivre sans protection dans le vide spatial.
  • Sa vision s’étend légèrement dans le spectre infrarouge, ce qui lui permet de voir dans le noir le plus complet sans l’aide d'une source de lumière[1].
  • Il semble immortel car, même dispersée, son énergie peut se reconstituer. En effet, l’énergie ionique qui irrigue son corps renouvelle constamment ses tissus organiques. De fait, il ne vieillit plus, ce qui fait de lui un être virtuellement immortel[1].
  • Il peut aussi utiliser son énergie ionique pour voler dans les airs à une vitesse modérée, libérant dans une seule direction le produit des réactions entre l’énergie ionique et son corps[1]. Ce procédé semble similaire au principe d'un réacteur nucléaire[1]. On ignore la vitesse maximale qu'il peut atteindre de cette manière, mais il peut au moins voler à une vitesse suffisante pour s’affranchir de l'attraction terrestre et voyager dans le vide spatial[1].

Malgré ses multiples pouvoirs, Wonder Man peut néanmoins être toujours être blessé ou rendu inconscient, notamment grâce à l'utilisation d'une force suffisante[1]. Il dispose toujours de terminaisons nerveuses, et celles-ci lui font ressentir la douleur au-delà d’un certain seuil[1]. Il reste également sensible aux attaques mentales.

La nature exacte de l’énergie ionique qui constitue son corps n'a pas encore été réellement analysée[1]. Ses tissus et ses os ont été renforcés et, jusqu’à un certain point, remplacés par une substance inconnue (l’énergie ionique)[1]. En dépit de certaines affirmations de Simon Williams et d’autres personnes, son corps n’est pas entièrement composé d’énergie, mais reste composé de matière organique qui est imprégnée par cette énergie ionique[1]. Étant donné que la perméabilité de ses tissus organiques à l’énergie ionique s’est développée au fil des ans, il est possible que sa transformation ne soit pas encore complète et que la composition de son corps puisse évoluer de nouveau dans les années à venir[1]. Par exemple, l’apparition d’un halo rouge lors de l’utilisation de ses pouvoirs peut aussi bien être la simple conséquence de sa résurrection par la Sorcière rouge, ou alors le signe d’une nouvelle évolution corporelle de Williams[1].

Équipement[modifier | modifier le code]

Pendant un temps, Wonder Man utilisa des réacteurs dorsaux fixés sur son uniforme afin de pouvoir voler. Ces réacteurs, conçus par Tony Stark, lui permettaient de voler dans les airs durant environ cinq heures avant que ceux-ci ne doivent être rechargés. Avec ceux-ci, il pouvait atteindre une altitude maximale d’environ 325 km avec une vitesse de pointe de 200 km/h, à vide. En plus de son propre poids, il pouvait prendre une charge maximale de 180 kg. Placés initialement sur sa ceinture, les réacteurs furent déplacés ensuite dans son dos[1]. Par la suite, Stark modifia les réacteurs (qui revinrent à la ceinture) afin de puiser leur puissance directement dans l’énergie ionique de Wonder-Man. Ils ne nécessitaient alors aucune recharge passé les cinq heures d’utilisation[1].

Apparitions dans d'autres médias[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Télévision[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj et ak « Encyclopédie - Wonder-Man », marvel-world.com (consulté le 21 juin 2018).
  2. (en) « The Top 50 Avengers », sur IGN.com,
  3. (en) Avengers (vol. 3) #2, Marvel Comics.
  4. (en) Avengers (vol. 3) #52, (2002), Marvel Comics.
  5. (en) Avengers (vol. 1) #9 (janvier 1964), Marvel Comics.
  6. En septembre 1976, mais seulement deux ou trois ans plus tard selon la « ligne du temps » propre à l'Univers Marvel
  7. (en) Dark Reign (en), « Lethal Legion » #1 à 3 (août-novembre 2009), Marvel Comics.
  8. Comme indiqué par Zemo dans Avengers #9 (octobre 1964) et confirmé par Wonder-Man dans Avengers #176 (octobre 1978).
  9. (en) Avengers: Children's Crusade #3, Marvel Comics.

Liens externes[modifier | modifier le code]