Roy Thomas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thomas.
Roy Thomas
Description de cette image, également commentée ci-après
Big Apple Convention en 2008
Naissance (77 ans)
Jackson, Missouri, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Profession
éditeur, scénariste
Distinctions
Eagle Awards Roll of Honour

Roy Thomas est un scénariste et éditeur américain de bandes dessinées. Il est né le 22 novembre 1940 à Jackson (Missouri).

Biographie[modifier | modifier le code]

Roy Thomas entame sa carrière en écrivant des lettres à Julius Schwartz et Gardner Fox, alors respectivement éditeur et auteur de Justice League of America. Cela amène Thomas à écrire des articles pour Alter Ego (en), fanzine spécialisé dans la bande dessinée des années 1930 et 1940, dont il envoie des exemplaires gratuits aux éditeurs. Il reçoit une offre d'emploi de Mort Weisinger, alors éditeur de la gamme de comics Superman chez DC Comics, qui lui propose de travailler pour lui en tant que stagiaire. Roy Thomas a plus tard fait le récit de ce moment chez DC. Il accepte avec enthousiasme et Weisinger lui envoie une avance sur son salaire pour qu'il puisse se payer un billet d'avion pour New York. Fin juin 1965, Thomas arrive au Standard Brands Building, siège de DC/National et commence à travailler pour Weisinger. Très rapidement, il se rend compte que Weisinger mène la vie dure à ses stagiaires (Roy avait été embauché pour succéder à E. Nelson Bridwell, renvoyé par Weisinger). Arrogant et méprisant, Weisinger attendait la perfection de la part de ses stagiaires et ne supportait pas la moindre erreur. Cette vision de Weisinger a été confirmé par Jim Shooter qui a aussi travaillé pour DC[1]. Thomas cherche une porte de sortie et, le 9 juillet, il déjeune avec Stan Lee, éditeur de Marvel Comics, qui lui propose de venir travailler pour Marvel comme auteur[2] .

Thomas commence à travailler aussitôt pour Marvel (en apprenant qu'il partait pour Marvel, Weisinger traite Thomas d'espion et le fait jeter dehors[réf. nécessaire]) et c'est avec Marvel que Thomas connaît son plus grand succès professionnel. Assimilant rapidement les méthodes de travail originales de Stan Lee, Thomas devient son second et commence à travailler sur les différents comics de Marvel (Daredevil, Iron Man…). Il est surnommé par Stan Lee « Rascally Roy Thomas » (« rascally » signifiant « coquin » en anglais)[3]. Thomas remplace Lee comme auteur du comic Avengers. Connaissant l'histoire de l'univers Marvel sur le bout des doigts, Thomas intègre dans cet univers les héros des années 1930 et 1940 sur lesquels Marvel avait les droits. Il crée ainsi les Envahisseurs, comic narrant les aventures de Captain America, Namor et la Torche Humaine pendant la Seconde Guerre mondiale.

En 1972, Stan Lee obtient une promotion et Thomas le remplace en tant qu'éditeur. Parallèlement, la série Conan, écrite par Thomas et dessinée par Barry Windsor Smith, remporte un succès énorme.

En 1981, Thomas se dispute avec Jim Shooter, l'éditeur de Marvel Comics à l'époque, et retourne travailler pour DC Comics où il relance Justice Society of America et crée Infinity Inc. avec Jerry Ordway. Une fois Shooter parti de Marvel, Thomas recommence à travailler pour ses comics, parfois aidé par sa femme Dann.

En août 1981, Roy Thomas crée le magazine Arak (Arak (comics) (en)).

Roy Thomas a également écrit pour le cinéma et la télévision, principalement dans le domaine de l'heroic fantasy. Il est ainsi le co-auteur du scénario de Tygra : la glace et le feu (1983) et du sujet de Conan le destructeur (1984) pour le grand écran. Il a aussi contribué aux dessins animés Arok le barbare (1981) et Conan l'aventurier (1992) et a co-écrit un épisode de la première saison de la série télévisée Xena, la guerrière (Méfie-toi des Grecs, 1996)[4].

Thomas commence à prendre ses distances avec DC et Marvel pendant les années 1990. Il réside actuellement[Quand ?] en Caroline du Sud, où il est éditeur d'un nouveau Alter Ego, qui est devenue une revue de référence (récompensée en 2007 par un Eisner Award) en ce qui concerne le Golden Age et le Silver Age des comics.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Michael Eury et Jim Shooter, « Jim Shooter interview », dans Michael Eury, The Krypton Companion, TwoMorrows Publishing, (ISBN 9781893905610, lire en ligne), p. 74-75
  2. (en) Roy Thomas, « Two Weeks with Mort Weisinger or four years with an angry mob (take your pick) », dans Michael Eury, The Krypton Companion, TwoMorrows Publishing, (ISBN 9781893905610, lire en ligne), p. 68-70
  3. (en) Dewey Cassell et Aaron Sultan, Marie Severin : The Mirthful Mistress of Comics, TwoMorrows Publishing, , 174 p. (ISBN 9781605490427), p. 129
  4. (en) https://www.imdb.com/name/nm0859471/?ref_=fn_al_nm_1

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]