Rheinmetall-Borsig MK 108

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Flag of the German Reich (1935–1945).svg Rheinmetall-Borsig MK 108
image illustrative de l’article Rheinmetall-Borsig MK 108
canon MK 108
Présentation
Pays Troisième Reich
Type Canon automatique
Munitions 30 × 90RB mm
Fabricant Rheinmetall-Borsig
Période d'utilisation 1940
Durée de service 1943-1945
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 58 kg
Longueur(s) 1 057 mm
Longueur du canon 580 mm
Caractéristiques techniques
Portée maximale 1 000 m
Cadence de tir 660 coups par minute
Vitesse initiale 500 à 540 m/s

Le MK 108 (allemand : MaschinenKanone) était un canon de calibre 30 mm fabriqué par l'Allemagne nazie. Conçu en 1940 par Rheinmetall-Borsig pour remplacer le canon MK 103 (ayant une plus faible cadence de tir), il était uniquement développé pour une cellule d'avion.

Il équipa les Focke-Wulf Fw 190, en particulier les séries "Dora", les derniers Messerschmitt Bf-109 (séries "Gustav" et "Kurfürst") ainsi que le premier avion de chasse opérationnel à moteur à réaction de l'histoire, le Messerschmitt Me 262.

La portée utile de ce canon était relativement faible, et sa fiabilité médiocre (il s'enrayait tous les 100 coups environ), mais un coup au but suffisait à détruire un chasseur et 4 ou 5 coups abattaient un bombardier en raison de la quantité importante d'explosifs dans l'obus grâce à la technologie "Minengeschoß".

Aussi, contrairement au MK-103, le MK-108 de longueur moindre ne permettait pas de tirer de munitions perforantes et était donc réduit à un usage strictement anti aérien.