Université Rockefeller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Université Rockefeller
Université Rockefeller (logo).svg
Rockefeller University.JPG
Histoire
Fondation
Statut
Type
Nom officiel
Rockefeller University
Régime linguistique
Président
Devise
Scientia pro bono humani generis
Membre de
Digital Library Federation (en), Coalition de l'édition savante et des ressources académiques, New York Genome Center (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Chiffres-clés
Étudiants
200Voir et modifier les données sur Wikidata
Effectif
1 466 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Ville
Localisation sur la carte de New York
voir sur la carte de New York
Red pog.svg
Localisation sur la carte de l’État de New York
voir sur la carte de l’État de New York
Red pog.svg
Localisation sur la carte des États-Unis
voir sur la carte des États-Unis
Red pog.svg

L'université Rockefeller (en anglais, Rockefeller University) est une prestigieuse université privée américaine, spécialisée dans la recherche médicale et scientifique. Elle est l’un des plus importants centres de recherche médicale au monde. Elle offre à ses étudiants exclusivement des programmes doctoraux et postdoctoraux.

Les Rockefeller University Press publient le Journal of Experimental Medicine, le Journal of Cell Biology, et le Journal of General Physiology.

Founder's Hall

Localisation[modifier | modifier le code]

Elle se situe dans Manhattan, à New York, dans Upper East Side entre la 63e et la 68e rue sur York Avenue.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Rockefeller Institute for Medical Research a été fondé en juin 1901 par le magnat du pétrole John D. Rockefeller, sur proposition de Frederick T. Gates[1] et à la suite des démarches entreprises en mars 1901 par son fils, John D. Rockefeller[2]. Par son prestige, il s'imposa comme l'analogue américain de l'Institut Pasteur (1888) et de l'Institut Robert Koch[1] (1891). La Fondation Rockefeller, fondée en 1913, forme une entité séparée, bien que son directoire recrute majoritairement parmi celui de l'Institut[3].

Le premier directeur des laboratoires fut Simon Flexner, qui s'occupait du développement de la recherche. Encore étudiant à l'université Johns Hopkins, Flexner avait eu pour professeur le premier directeur de recherche de l'institut Rockfeller, William H. Welch, déjà doyen de la faculté de médecine d'Hopkins et doyen officieux des facultés de médecine américaines[2]. Flexner prit sa retraite en 1935 et eut pour successeurs Herbert Gasser[4]puis Detlev Bronk (1953), qui obtint pour l'Institut Rockefeller le droitde collation du doctorat en médecine en 1954[2]. Depuis 1965, l'Institut Rockefeller est ainsi devenue l'Université Rockefeller[2].

Au long de ses six premières décennies d'existence, l'institut s'est consacré non seulement à la recherche fondamentale mais aussi au génie biomédical et, à partir de 1910 (avec l'ouverture de l'hôpital universitaire Rockefeller) à la science clinique[5].

Membres de la faculté[modifier | modifier le code]

Rockefeller est dans le domaine biomédical, et sans conteste, l'un des plus prestigieux centres de recherche au monde. Ainsi, 24 lauréats d'un prix Nobel de physiologie ou médecine ou de chimie ont été ou sont membres de Rockefeller :

Mais également lauréats d'un prix Lasker :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Ron Chernow, Titan: the life of John D. Rockefeller, Sr., New York, Random House, (ISBN 978-0-679-43808-3, OCLC 37615450, lire en ligne), p. 471–2
  2. a b c et d AM. Swingle, « The Rockefeller chronicle », Hopkins Medical News,‎ (lire en ligne).
  3. C. Hannaway, Biomedicine in the Twentieth Century : Practices, Policies, and Politics, Amsterdam, IOS Press, , p. 230, note 46.
  4. « Herbert S Gasser—biography », sur Nobelprize.org (consulté le ).
  5. « The Rockefeller University Hospital », sur Rockefeller.edu (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]