Matimekosh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Matimekush)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Matimekosh
Matimekosh
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Côte-Nord
Statut municipal Réserve indienne
Chef Tshani Ambroise
Démographie
Population 613 hab. (2016)
Densité 943 hab./km2
Géographie
Coordonnées 54° 48′ 30″ nord, 66° 49′ 25″ ouest
Superficie 65 ha = 0,65 km2
Divers
Langue(s) Innu-aimun, français
Code géographique 97808
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative de la zone Québec (conique)
City locator 14.svg
Matimekosh

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique de la zone Québec (conique)
City locator 14.svg
Matimekosh

Matimekosh est une réserve indienne de la Nation innue de Matimekush-Lac John située sur la Côte-Nord au Québec (Canada)[1]. Matimekosh est enclavée dans la municipalité de Schefferville.

Matimekosh signifie « Petite Truite » en innu-aimun[2]. La réserve est située près du lac Pearce et elle couvre une superficie de 68 hectares.

Le territoire de Matimekosh fut cédé aux Innus par le gouvernement fédéral canadien en 1968 après celui du Lac-John (1960).

Développement économique[modifier | modifier le code]

Cette communauté vit principalement de l'art, de l'artisanat, elle possède quelques commerces de services tels que dépanneur, pharmacie, machinerie lourde, mécanique automobile, équipement de camping, plomberie, essence, pourvoirie, vidéo. Le Conseil de bande est aussi l'un des grands employeurs de la communauté.

Le magasin principal est le Northern et on y trouve tout ce dont on a besoin pour la maison. Le prix des aliments y étant supérieur de 70 % du reste de la population québécoise, les Innus de Matimekosh-Lac John compte beaucoup sur la chasse et la pêche comme moyen de subsistance.

Il y a quelques années, un autochtone a ouvert un dépanneur sous l'enseigne « Dépanneur Kuei Kuei ».

Une femme innue a hérité de la cantine de son père Pierre-Jacques Mckenzie, qui est maintenant décédé. Elle et son mari terre-neuvien ont ouvert une petit cantine de casse-croûte en 2001, que l'on nomme Rita's. Les deux entreprises innues sont une fierté dans cette communauté.

Langues[modifier | modifier le code]

Les langues parlées sont principalement le Innu-aimun et ensuite le français. La langue innue est toujours bien vivante et tous font de grands efforts pour que cela reste.

En 2011, sur une population de 540 habitants, Matimekosh comptait 4,6 % de francophones et 95,4 % d'allophones (innu-aimun) [3].

Éducation[modifier | modifier le code]

L'école Kanatamat Tshitipenitamunu est une école primaire mais également une école secondaire. De plus, elle dispense des cours aux adultes lorsque c'est nécessaire.

Pour les étudiants du primaire, les étudiants suivent des cours de langue innue et ils font également de l'artisanat pour sauvegarder leurs traditions.

Par contre, il n'y a pas de cours de langue innue au secondaire mais les étudiants font des activités culturelles pour connaître leurs identités, leurs coutumes et ainsi que leurs cultures en général.

Ces activités culturelles peuvent aussi augmenter leurs crédits pour leurs obtention de diplôme d'études secondaires.

Pour finir, cette école est placée sous la gouverne de l'Institution Tshakapesh.

La vie sociale à Matimekosh[modifier | modifier le code]

Le comité des enseignants est à l'origine de la majorité des activités sociales sur la réserve. Autrement l'endroit est parfait pour les amoureux du grand air, les territoires s'étendant à perte de vue. La chasse et la pêche sont des activités toutes indiquées, la faune y étant abondante.

La communauté est propriétaire d'une aréna et d'un grand gymnase. Pour la piscine on doit se rendre au village naskapi de Kawawachikamach qui se situe à 12 kilomètres de Matimekosh.

Le Conseil de bande de la Nation Innu Matimekush/Lac-John

Organismes[modifier | modifier le code]

Les personnalités[modifier | modifier le code]

  • Lieu de naissance de Shanipiap - Geneviève McKenzie-Sioui, artiste et chanteuse innue.
  • Lieu de naissance de Claude Mckenzie, chanteur innu et ancien chanteur du groupe Kashtin.
  • Lieu de naissance d'Ernest Aness Dominique, artiste et peintre innu, il a sa galerie d'art à Sept-Îles[4].

Les communautés innues[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Schefferville et le village Naskapi de Kawawachikamach

Rose des vents Schefferville Rose des vents
Schefferville N Kawawachikamach
O    Matimekosh    E
S
Schefferville