Sorbo-Ocagnano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sorbo-Ocagnano
Vue du village de Sorbo.
Vue du village de Sorbo.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Corse
Département Haute-Corse
Arrondissement Corte
Canton Casinca-Fumalto
Intercommunalité Communauté de communes de la Castagniccia-Casinca
Maire
Mandat
Dominique Albertini
2014-2020
Code postal 20213
Code commune 2B286
Démographie
Population
municipale
798 hab. (2014)
Densité 75 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 28′ 34″ nord, 9° 27′ 27″ est
Altitude 310 m (min. : 0 m) (max. : 616 m)
Superficie 10,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corse

Voir sur la carte administrative de Corse
City locator 14.svg
Sorbo-Ocagnano

Géolocalisation sur la carte : Corse

Voir sur la carte topographique de Corse
City locator 14.svg
Sorbo-Ocagnano

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sorbo-Ocagnano

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sorbo-Ocagnano

Sorbo-Ocagnano est une commune française située dans le département de la Haute-Corse et la région Corse. Elle est issue de la fusion en 1827 des anciennes communes de Sorbo et d'Ocagnano, qui forment encore aujourd'hui deux ensembles villageois séparés.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les villages de Sorbo et d'Ocagnano se trouvent dans la pieve de Casinca. Ils sont séparés de quelques kilomètres, le village d'Ocagnano se situant dans un combe en hauteur, en face du village de Penta-di-Casinca.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1827, les deux villages fusionnent pour former la commune de Sorbo-Ocagnano, avec le hameau de Querciolo situé sur le littoral.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ? en cours Dominique Albertini UMP-LR Commerçant
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 798 habitants, en augmentation de 5,42 % par rapport à 2009 (Haute-Corse : 5,24 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
264 310 356 580 585 630 658 637 732
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
729 737 804 760 723 731 680 721 711
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
706 708 593 551 521 568 553 527 452
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014 -
546 441 440 492 716 711 787 798 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Sorbu et son église du XVe siècle San Petru. En 1646, l’évêque du diocèse visitant le village évoque alors l’église de San Ghjuvanni (classée site historique à ce jour), déjà en mauvais état.

Ocagnano est le siège de l'autre paroisse communale avec l’actuelle église A Nunziata, construite aux environs de 1680. Elle semble être la troisième église du village après celle de Santa Croce entièrement détruite, mais aussi la chapelle de San Damianu située à environ 1 km d'Ocagnano qui devait être l’église du village de Campo, détruit aux XIIe siècle et XIIIe siècle et dont il ne reste plus aujourd’hui que quelques ruines.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :