Solaro (Haute-Corse)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne une commune française de Corse. Pour la commune italienne homonyme, voir Solaro (Italie).

Solaro
(co) U Sulaghju
Solaro (Haute-Corse)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Collectivité territoriale unique Corse
Circonscription départementale Haute-Corse
Arrondissement Corte
Canton Fiumorbo-Castello
Intercommunalité communauté de communes de Fium'orbu Castellu
Maire
Mandat
Jean-Baptiste Paoli
2014-2020
Code postal 20240
Code commune 2B283
Démographie
Gentilé Solarais
Population
municipale
706 hab. (2016 en augmentation de 5,06 % par rapport à 2011)
Densité 7,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 54′ 17″ nord, 9° 19′ 37″ est
Altitude 497 m
Min. 0 m
Max. 2 018 m
Superficie 93,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corse

Voir sur la carte administrative de Corse
City locator 14.svg
Solaro
(co) U Sulaghju

Géolocalisation sur la carte : Corse

Voir sur la carte topographique de Corse
City locator 14.svg
Solaro
(co) U Sulaghju

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Solaro
(co) U Sulaghju

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Solaro
(co) U Sulaghju

Solaro est une commune française située dans la circonscription départementale de la Haute-Corse et le territoire de la collectivité de Corse. Elle appartient à l'ancienne piève de Coasina, dans le Fiumorbo.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vue printanière de la Punta di Tintennaja depuis l'étang d'Urbino.

La commune de Solaro est la plus méridionale du département de Haute-Corse. Elle s'étend sur 9 000 ha entre le Travo et la Solenzara, sur les flancs du massif du Monte Incudine. La commune culmine à 2 018 mètres d'altitude à la Punta di Tintennaja.

L'habitat se répartit entre le village, situé à 500 mètres d'altitude, et la plaine en plusieurs lieux-dits : du nord au sud Pielza, Puzzone, Chiola qui regroupe le plus grand lotissement de la commune la marine de Solaro, puis au sud de la rivière homonyme Kamiesch.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

En 2009 et ce en dépit de sa réélection, Paul Rossi est poussé à la démission à la suite d'une affaire de constructions privées sur des terrains communaux[1]. Alors qu'une liste unique s'était présentée aux suffrages des Solarais en mars 2008, cette unité devait prendre fin aux élections de 2014[2].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1989 2001 Paul Luzi    
mars 2001 2009 Paul Rossi DVD  
2009 En cours
(au janvier 2016)
Jean-Baptiste Paoli DVG Professeur des écoles

Regroupements administratifs[modifier | modifier le code]

D'abord rattachée au Sivom du Cavu, puis à la Communauté de communes de la Côte des Nacres, situés l'un et l'autre en Corse-du-Sud, pour cause de tensions politiques avec la commune voisine de Ventiseri, la commune de Solaro appartient depuis le 1er janvier 2017 à la Communauté de communes de Fium'orbu Castellu.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1806. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2016, la commune comptait 706 habitants[Note 1], en augmentation de 5,06 % par rapport à 2011 (France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856 1861
96265364386486562635555609
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
623597553588566611637664851
1911 1921 1926 2006 2007 2012 2016 - -
9229361 003638646682706--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

L'entrée du village.
La stèle sur la plage.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Sur la plage, près de la marine de Solaro, une stèle a été dressée en 1993 en hommage aux résistants corses de la Seconde Guerre mondiale et en souvenir des débarquements qui eurent lieu sur cette plage en 1943, préparant la libération de l'île.
L'église de Solaro.
Une rue de Solaro.
Un banc dans les rues du village.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]