Cédric Pioline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cédric Pioline
Image illustrative de l’article Cédric Pioline
Cédric Pioline en juin 2015.
Carrière professionnelle
1989 – 2002
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (51 ans)
Neuilly-sur-Seine
Taille 1,89 m (6 2)
Prise de raquette Droitier, revers à une main
Gains en tournois 6 921 029 $
Palmarès
En simple
Titres 5
Finales perdues 12
Meilleur classement 5e (08/05/2000)
En double
Titres 1
Finales perdues 1
Meilleur classement 93e (13/01/2003)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/8 1/2 F(1) F(1)
Double 1/32 1/4 - -
Mixte - 1/32
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 2 (1996, 2001)

Cédric Pioline, né le à Neuilly-sur-Seine, est un joueur de tennis français.

Professionnel de 1989 à 2002, il a remporté 5 titres en simple sur le circuit ATP, dont 1 Masters, le tournoi de Monte-Carlo et deux Coupe Davis avec l'équipe de France.

En Grand Chelem, il atteint les 1/8 de finale à l'Open d'Australie (1998), une demi-finale aux Internationaux de France de tennis (1998) et les finales de l'US Open (1993) et de Wimbledon (1997) où il s'incline à chaque fois devant Pete Sampras.

Numéro un français pendant presque dix ans, il a occupé la 5e place mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cédric Pioline est le fils de Maurice Pioline, ingénieur technico-commercial pour une entreprise de transport et d'Adriana Pioline, professeur d'éducation physique. Son père, Maurice, joue dans l'équipe du Racing de Paris et rencontre à Paris en 1956, lors des championnat du monde de volley-ball, Adriana, membre de l'équipe nationale roumaine qui sera finaliste[1],[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1993, il est le premier joueur à entrer dans le top 10 sans avoir gagné de tournoi dans sa carrière grâce à cinq finales cette année-là, il est médaillé de l'Académie des sports. Il joue la Coupe Hopman en 1994 avec Nathalie Tauziat puis en 1998 avec Mary Pierce où ils perdent en finale.

On peut remarquer que pour seulement cinq titres gagnés, il a perdu 12 finales (2 en Grand Chelem), dont les neuf premières. Autre fait marquant, après avoir mené 2 sets à 0, il s'est fait remonter à six reprises (quatre fois lors de matchs joués en Grand Chelem et deux fois en Coupe Davis), record qu'il détient avec quatre autres joueurs, Cassio Motta, Tommy Haas, Jurgen Melzer et Paul Henri Mathieu[3].

Reconversion[modifier | modifier le code]

De 2003 à 2009, il est co-directeur du tournoi de Paris-Bercy puis devient responsable du haut niveau masculin, de 2007 à 2009[4]. Il est remplacé quand Patrice Dominguez est licencié de la DTN.

Il a été consultant pour France Télévisions, Orange sport et pour L'Équipe 21.

Il assure les interviews des joueurs sur le court pendant le tournoi de Roland Garros depuis 2011.

En octobre 2015, il devient capitaine adjoint de l'équipe de France de Coupe Davis, secondant ainsi Yannick Noah[5].

À compter de 2019, on le retrouve assez régulièrement sur le banc des commentateurs sur Eurosport[6].

Depuis l'édition de 2019, il est également le consultant de la radio officielle des Internationaux de France de tennis, à savoir Europe 1.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il a trois enfants avec Mireille Bercot, Andrea (1993), Liam (2006) et Joia (2007). Il est divorcé de cette dernière et sa nouvelle compagne se nomme Oxana. Il est par ailleurs cousin du trampoliniste Lionel Pioline.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Finaliste Score
1 11-03-1996 Drapeau : Danemark Copenhagen OpenCopenhague World Series 203 000 $ Moquette (int.) Drapeau : Danemark Kenneth Carlsen 6-2, 7-67
2 28-04-1997 Drapeau : Tchéquie Paegas Czech OpenPrague World Series 340 000 $ Terre (ext.) Drapeau : Tchéquie Bohdan Ulihrach 6-2, 5-7, 7-64
3 14-06-1999 Drapeau : Royaume-Uni Tournoi de tennis de NottinghamNottingham Int' Series 325 000 $ Gazon (ext.) Drapeau : Zimbabwe Kevin Ullyett 7-64, 7-67
4 14-02-2000 Drapeau : Pays-Bas ABN AMRO World Tennis TournamentRotterdam Series Gold 750 000 $ Dur (int.) Drapeau : Royaume-Uni Tim Henman 63-7, 6-4, 7-64 Parcours
5 17-04-2000 Drapeau : Monaco Tennis Masters Series - Monte-CarloMonte-Carlo Masters Series 2 450 000 $ Terre (ext.) Drapeau : Slovaquie Dominik Hrbatý 6-4, 7-63, 7-66 Parcours

Finales en simple messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 19-10-1992 Drapeau : France Grand Prix de tennis de LyonLyon World Series 550 000 $ Moquette (int.) Drapeau : États-Unis Pete Sampras 6-4, 6-2
2 19-04-1993 Drapeau : Monaco Monte-Carlo OpenMonte-Carlo Super 9 1 400 000 $ Terre (ext.) Drapeau : Espagne Sergi Bruguera 7-6, 6-0 Parcours
3 30-08-1993 Drapeau : États-Unis US OpenFlushing Meadows G. Chelem 4 000 000 $ Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Pete Sampras 6-4, 6-4, 6-3 Parcours
4 04-10-1993 Drapeau : France Grand Prix de ToulouseToulouse World Series 375 000 $ Dur (int.) Drapeau : France Arnaud Boetsch 7-65, 3-6, 6-3
5 11-10-1993 Drapeau : Italie Bolzano IndoorBolzano World Series 290 000 $ Moquette (int.) Drapeau : États-Unis Jonathan Stark 6-3, 6-2
6 18-10-1993 Drapeau : France Grand Prix de tennis de Lyon, Lyon World Series 575 000 $ Moquette (int.) Drapeau : États-Unis Pete Sampras 7-65, 1-6, 7-5
7 22-08-1994 Drapeau : États-Unis Waldbaum’s Hamlet CupLong Island World Series 288 750 $ Dur (ext.) Drapeau : Russie Ievgueni Kafelnikov 5-7, 6-1, 6-2
8 29-01-1996 Drapeau : Croatie Croatian IndoorsZagreb World Series 375 000 $ Moquette (int.) Drapeau : Croatie Goran Ivanišević 3-6, 6-3, 6-2
9 12-02-1996 Drapeau : France Marseille OpenMarseille World Series 514 250 $ Dur (int.) Drapeau : France Guy Forget 7-5, 6-4 Parcours
10 23-06-1997 Drapeau : Royaume-Uni The ChampionshipsWimbledon G. Chelem NC $ Gazon (ext.) Drapeau : États-Unis Pete Sampras 6-4, 6-2, 6-4 Parcours
11 23-02-1998 Drapeau : Royaume-Uni Guardian Direct CupLondres Series Gold 689 250 $ Moquette (int.) Drapeau : Russie Ievgueni Kafelnikov 7-5, 6-4
12 20-04-1998 Drapeau : Monaco Monte-Carlo Open, Monte-Carlo Super 9 2 200 000 $ Terre (ext.) Drapeau : Espagne Carlos Moyà 6-3, 6-0, 7-5 Parcours

Titre en double messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Partenaire Finalistes Score
1 05-07-1993 Drapeau : Suisse Suisse Open
 Gstaad
World Series 375 000 $ Terre (ext.) Drapeau : Suisse Marc Rosset Drapeau : Pays-Bas Hendrik Jan Davids
Drapeau : Afrique du Sud Piet Norval
6-3, 3-6, 7-6

Finale en double messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 28-10-2002 Drapeau : France BNP Paribas Masters
 Paris
Masters Series 2 328 000 $ Moquette (int.) Drapeau : France Nicolas Escudé
Drapeau : France Fabrice Santoro
Drapeau : Brésil Gustavo Kuerten 6-3, 6-3 Parcours

Finale en double mixte[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 04-01-1998 Drapeau : Australie Hyundai Hopman Cup X[7]
 Perth
compétition par équipe
ITF
900 000 AU$ Dur (int.) Drapeau : Slovaquie Karina Habšudová
Drapeau : Slovaquie Karol Kučera
Drapeau : France Mary Pierce 2 matchs à 1

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1989 1er tour (1/64) Drapeau : République fédérale d'Allemagne E. Jelen
1990 1er tour (1/64) Drapeau : Australie B. Drewett 1er tour (1/64) Drapeau : Canada A. Sznajder
1991 1er tour (1/64) Drapeau : Suède C. Bergström 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne F. Clavet 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis D. Wheaton 1er tour (1/64) Drapeau : Afrique du Sud W. Ferreira
1992 2e tour (1/32) Drapeau : Allemagne M. Zoecke 1/8 de finale Drapeau : Russie A. Cherkasov 2e tour (1/32) Drapeau : Allemagne C. Saceanu 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis J. Courier
1993 2e tour (1/32) Drapeau : Russie A. Volkov 2e tour (1/32) Drapeau : Autriche T. Muster 1/4 de finale Drapeau : Suède S. Edberg Finale Drapeau : États-Unis P. Sampras
1994 1er tour (1/64) Drapeau : Tchéquie M. Damm 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne A. Berasategui 1er tour (1/64) Drapeau : Nouvelle-Zélande B. Steven 3e tour (1/16) Drapeau : Pérou J. Yzaga
1995 1er tour (1/64) Drapeau : Suède J. Apell 2e tour (1/32) Drapeau : Autriche T. Muster 1/4 de finale Drapeau : Allemagne Bo. Becker 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne F. Clavet
1996 1/4 de finale Drapeau : Allemagne M. Stich 1/8 de finale Drapeau : États-Unis P. Sampras 3e tour (1/16) Drapeau : Australie M. Philippoussis
1997 3e tour (1/16) Drapeau : Russie I. Kafelnikov Finale Drapeau : États-Unis P. Sampras 1/8 de finale Drapeau : États-Unis M. Chang
1998 1/8 de finale Drapeau : Tchéquie P. Korda 1/2 finale Drapeau : Espagne À. Corretja 1er tour (1/64) Drapeau : Suisse M. Rosset 1er tour (1/64) Drapeau : Suède J. Björkman
1999 1er tour (1/64) Drapeau : Australie L. Hewitt 1er tour (1/64) Drapeau : France A. Clément 1/4 de finale Drapeau : Royaume-Uni T. Henman 1/2 finale Drapeau : États-Unis T. Martin
2000 1er tour (1/64) Drapeau : Croatie G. Ivanišević 1/8 de finale Drapeau : Russie M. Safin 2e tour (1/32) Drapeau : Biélorussie V. Voltchkov 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis T. Martin
2001 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis T. Martin 2e tour (1/32) Drapeau : Tchéquie J. Novák 2e tour (1/32) Drapeau : Russie A. Stoliarov 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis J.-M. Gambill
2002 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis V. Spadea 1er tour (1/64) Drapeau : Russie M. Safin

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1989 1/4 de finale
Drapeau : France G. Raoux
Drapeau : Suède R. Båthman
Drapeau : Pérou C. Di Laura
1990 1er tour (1/32)
Drapeau : France T. Benhabiles
Drapeau : Suisse J. Hlasek
Drapeau : France É. Winogradsky
1er tour (1/32)
Drapeau : France F. Santoro
Drapeau : Argentine G. Luza
Drapeau : Brésil C. Motta
1991 1er tour (1/32)
Drapeau : France T. Benhabiles
Drapeau : Suède D. Engel
Drapeau : Suède O. Jonsson
1992 1er tour (1/32)
Drapeau : France G. Raoux
Drapeau : États-Unis K. Flach
Drapeau : États-Unis T. Witsken
1993 2e tour (1/16)
Drapeau : France J.-P. Fleurian
Drapeau : Suède S. Edberg
Drapeau : Tchéquie P. Korda

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg[8] Canada Cincinnati Stockholm puis Essen puis Stuttgart puis Madrid[9] Paris
1990 2e tour
Drapeau : République fédérale d'Allemagne Bo. Becker
1991 2e tour
Drapeau : Italie C. Caratti
1er tour
Drapeau : Suède N. Kulti
1992 2e tour
Drapeau : Suisse J. Hlasek
1/8 de finale
Drapeau : Russie A. Cherkasov
1er tour
Drapeau : Espagne T. Carbonell
1er tour
Drapeau : Autriche H. Skoff
1er tour
Drapeau : Italie R. Furlan
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis I. Lendl
2e tour
Drapeau : Croatie G. Ivanišević
1993 1er tour
Drapeau : Suisse J. Hlasek
Finale
Drapeau : Espagne S. Bruguera
2e tour
Drapeau : Russie A. Chesnokov
2e tour
Drapeau : Australie M. Woodforde
2e tour
Drapeau : France H. Leconte
1994 1er tour
Drapeau : États-Unis J. Stark
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis A. Agassi
1er tour
Drapeau : Tchéquie D. Rikl
1/8 de finale
Drapeau : Allemagne Bo. Becker
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis M. Chang
1er tour
Drapeau : Suède N. Kulti
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis M. Chang
1995 1er tour
Drapeau : États-Unis D. Wheaton
2e tour
Drapeau : Espagne A. Berasategui
1er tour
Drapeau : Afrique du Sud W. Ferreira
1er tour
Drapeau : États-Unis V. Spadea
2e tour
Drapeau : Pays-Bas R. Krajicek
1996 3e tour
Drapeau : Ukraine A. Medvedev
1/2 finale
Drapeau : Autriche T. Muster
2e tour
Drapeau : Suède S. Edberg
2e tour
Drapeau : Tchéquie S. Doseděl
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis T. Martin
2e tour
Drapeau : États-Unis C. Woodruff
2e tour
Drapeau : Russie I. Kafelnikov
1997 1/4 de finale
Drapeau : États-Unis M. Chang
2e tour
Drapeau : Suède N. Kulti
2e tour
Drapeau : Espagne À. Corretja
2e tour
Drapeau : Allemagne Bo. Becker
1er tour
Drapeau : Suède M. Gustafsson
1er tour
Drapeau : Pays-Bas R. Krajicek
1/8 de finale
Drapeau : Tchéquie P. Korda
2e tour
Drapeau : Australie P. Rafter
1998 2e tour
Drapeau : Autriche T. Muster
3e tour
Drapeau : Espagne A. Costa
Finale
Drapeau : Espagne C. Moyà
2e tour
Drapeau : Italie D. Sanguinetti
2e tour
Drapeau : États-Unis J.-M. Gambill
1er tour
Drapeau : États-Unis V. Spadea
1999 2e tour
Drapeau : Chili M. Ríos
1er tour
Drapeau : Allemagne Bo. Becker
1er tour
Drapeau : Brésil F. Meligeni
1er tour
Drapeau : France F. Santoro
1/8 de finale
Drapeau : États-Unis M. Chang
2e tour
Drapeau : Tchéquie J. Novák
1/4 de finale
Drapeau : États-Unis M. Chang
2000 1er tour
Drapeau : France N. Escudé
3e tour
Drapeau : Australie Philippoussis
Victoire
Drapeau : Slovaquie D. Hrbatý
2e tour
Drapeau : Roumanie A. Pavel
1/4 de finale
Drapeau : Russie M. Safin
2e tour
Drapeau : Suisse M. Rosset
2001 2e tour
Drapeau : Royaume-Uni T. Henman
2e tour
Drapeau : France J. Golmard
1/8 de finale
Drapeau : Maroc H. Arazi
1er tour
Drapeau : Allemagne N. Kiefer
2e tour
Drapeau : France N. Escudé
1er tour
Drapeau : Slovaquie K. Kučera
2002 1er tour
Drapeau : Australie Philippoussis
1er tour
Drapeau : Tchéquie J. Novák

N.B. : sous le résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Coupe Davis[modifier | modifier le code]

Classement ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

Il s'agit ici du classement de fin d'année qui prend en compte l'ensemble des tournois disputés durant celle-ci et qui permet donc d'avoir un aperçu des performances par année du joueur.

En simple[modifier | modifier le code]

Année 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002
Rang 118 en augmentation 51 en augmentation 33 en augmentation 10 en diminution 51 en diminution 56 en augmentation 21 en augmentation 20 en augmentation 18 en augmentation 13 en diminution 16 en diminution 83 en diminution 119

En double[modifier | modifier le code]

Année 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002
Rang 247 en diminution 279 en diminution 393 en augmentation 226 en diminution 622 en augmentation 304 en augmentation 301 en diminution 660 en augmentation 641 en diminution n.c. en augmentation 953 en augmentation 536 en augmentation 95

Victoires sur le top 8[modifier | modifier le code]

# Drapeau : France Lieu Année Surface Adversaire Tour Score
1 no 29 Drapeau : Monaco Monte-Carlo 1993 Terre battue Drapeau : Tchéquie Petr Korda no 5 1/8 6-3 6-0
2 no 29 Drapeau : Monaco Monte-Carlo 1993 Terre battue Drapeau : Suède Stefan Edberg no 3 1/2 6-4, 6-4
3 no 15 Drapeau : États-Unis Long Island 1993 Dur Drapeau : Allemagne Michael Stich no 6 1/8 6-7(5), 6-4, 7-6(6)
4 no 14 Drapeau : États-Unis US Open 1993 Dur Drapeau : États-Unis Jim Courier no 1 1/8 7-5, 6-7(4), 6-4, 6-4
5 no 14 Drapeau : États-Unis US Open 1993 Dur Drapeau : Ukraine Andreï Medvedev no 8 1/4 6-3, 6-1, 3-6, 6-2
6 no 29 Drapeau : Monaco Monte-Carlo 1996 Terre battue Drapeau : Russie Ievgueni Kafelnikov no 8 1/16 6-4, 6-3
7 no 34 Drapeau : Espagne Barcelone 1997 Terre battue Drapeau : Autriche Thomas Muster no 2 1/8 7-6(4), 6-4
8 no 25 Drapeau : Allemagne Stuttgart 1997 Moquette indoor Drapeau : États-Unis Michael Chang no 2 1/16 7-5, 1-6, 6-4
9 no 18 Drapeau : Royaume-Uni Londres 1998 Moquette indoor Drapeau : Tchéquie Petr Korda no 2 1/8 6-3, 6-3
10 no 21 Drapeau : France Nîmes 1999 Terre battue indoor Drapeau : Pays-Bas Richard Krajicek no 4 1/8 6-3, 3-6, 7-5, 7-6(5)
11 no 39 Drapeau : Royaume-Uni Wimbledon 1999 Gazon Drapeau : Russie Ievgueni Kafelnikov no 3 1/16 3-6, 6-4, 1-0 ab.
12 no 25 Drapeau : France Pau 1999 Moquette indoor Drapeau : Brésil Gustavo Kuerten no 5 1/4 6-3, 6-4, 6-4
13 no 26 Drapeau : États-Unis U.S Open 1999 Dur Drapeau : États-Unis Patrick Rafter no 4 1/64 4-6, 4-6, 6-3, 7-5, 1-0 ab.
14 no 26 Drapeau : États-Unis U.S Open 1999 Dur Drapeau : Brésil Gustavo Kuerten no 6 1/4 4-6, 7-6(6), 7-6(14), 7-6(8)
15 no 15 Drapeau : Pays-Bas Rotterdam 2000 Dur indoor Drapeau : Allemagne Nicolas Kiefer no 4 1/4 2-6, 6-3, 7-5
16 no 99 Drapeau : France Marseille 2002 Dur indoor Drapeau : Espagne Juan Carlos Ferrero no 3 1/4 6-7(3), 6-4, 7-5

Selon les règles ATP les abandons sont comptabilisés.

Caractéristiques de son jeu[modifier | modifier le code]

Cédric Pioline est un joueur complet.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • L'année de sa demi-finale à l'US Open en 1993, il quitte le stade de Flushing Meadows. Une voix provenant d'une limousine l'interpelle. À l'intérieur, il aperçoit Liza Minnelli, qui lui propose de le déposer à son hôtel. Surpris mais flatté d'avoir été reconnu, Pioline a accepté la proposition[10]
  • Il a une jambe plus courte que l'autre de deux centimètres après avoir été opéré dans sa jeunesse, ce qui lui donne une démarche chaloupée sur les courts de tennis et sera considéré comme de la nonchalance[10]
  • Mats Wilander a pris sa retraite en 1993 après avoir fait son retour sur le circuit et en étant sèchement battu en trois manches par Cédric Pioline[10]. Wilander déclare à Tennis Magazine en 2020 : "Pioline me bombardait de services kickés qui rebondissaient au-dessus de ma tête. J'ai compris que le tennis avait bien changé durant mes deux ans d'absence. Les joueurs imprimaient beaucoup plus d'effet à la balle et j'étais à la ramasse."
  • Lorsqu'il a affronté pour la première fois Roger Federer alors âgé de 18 ans, le suisse confie qu'il est admiratif du revers de Cédric Pioline[10]
  • De retour en France après l'US Open 1993, il descend de l'avion à Roissy, une foule de journalistes est à l'arrivée. Karl Lagerfeld, qui a voyagé dans le même avion, est convaincu que crépitement des flashes est pour lui. Pioline voit Lagerfeld se retourner vexé d'un tel affront[10]
  • Alors qu'il est usé de son match face à Hicham Arazi en quarts de finale à Roland-Garros en 1998, son entraîneur fait passer à un ramasseur de balles une bouteille d'eau avec quatre Guronsans. Pioline est finalement parvenu à s'imposer en cinq manches. Mais il s'est évanoui dans les vestiaires[10]

Participation et apparition[modifier | modifier le code]

Danse avec les stars[modifier | modifier le code]

À l'automne 2011, il participe à la deuxième saison de l'émission Danse avec les stars sur TF1, aux côtés de la danseuse Katrina Patchett, et termine neuvième et dernier de la compétition[11].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Cédric Pioline apparaît dans les jeux vidéo suivants :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

En mai 2014, son autobiographie Le Tennis m'a sauvé parait, il y revient sur sa jeunesse et sa carrière, révélant, entre autres, sa consommation de créatine en 1995[12].

Article connexe[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Tennis m'a sauvé. (books.google.fr)
  2. « Pioline: Ça ne sent pas très bon pour les Français », sur Sport365.fr, (consulté le 19 juin 2014)
  3. (en) « ATP Records », sur tennisbios.com (consulté le 15 mai 2013)
  4. "Pioline prend en charge le haut niveau à la FFT
  5. "Pioline nommé capitaine adjoint, aux côtés de Yannick Noah"
  6. « Arnaud Clément et Cédric Pioline sur Eurosport - Tennis - Médias », sur L'Équipe (consulté le 23 mars 2020)
  7. Épreuve organisée par l'ITF.
  8. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome et de Hambourg a changé au cours des ans.
  9. Les Masters 1000 de Stockholm (1990-1994), d'Essen (1995), de Stuttgart (1996-2001) et de Madrid (2002-2008) se sont succédé.
  10. a b c d e et f Ce que Cédric Pioline vous a caché durant sa carrière (lefigaro.fr)
  11. "Cédric Pioline est le premier à quitter l'aventure
  12. "J'aurais pu très mal tourner"

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :