Léon Marchand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Léon Marchand
Image illustrative de l’article Léon Marchand
Informations
Nages Dos, nage libre, papillon, brasse
Période active depuis 2019
Nationalité Française
Naissance (20 ans)
Lieu Toulouse (Haute-Garonne)
Taille 1,83 m
Poids 74 kg
Club Dauphins du TOEC
Arizona State pour ses études depuis 2021 mais toujours licencié aux Dauphins du TOEC.
Entraîneur Nicolas Castel
Bob Bowman depuis 2021 aux États-Unis.
Records
Grand bassin 200 m 4n : min 55 s 22 (RF)
400 m 4n : min 4 s 28 (RF - RE)
200 m papillon : min 53 s 37 (RF)
Palmarès
Ch. du monde grand bassin 2 1
Ch. de France 6 2 1

Léon Marchand, né le à Toulouse[1] (Haute-Garonne), est un nageur français spécialiste des épreuves quatre nages et du papillon.

Il détient depuis 2019 le record de France du 400 m quatre nages et depuis 2022 le record de France du 200 mètres quatre nages et du 200 mètres papillon.

En 2022, il devient champion du monde et recordman d'Europe du 400 m 4 nages, champion du monde du 200 m 4 nages et vice-champion du monde du 200 m papillon.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Né à Toulouse, dans une famille de nageurs, il pratique la natation à la piscine Nakache[2]. Il est le fils des nageurs Xavier Marchand et Céline Bonnet, ainsi que le neveu de Christophe Marchand[1] et grand frère d'Oscar Marchand

Il est entrainé par Nicolas Castel au sein du club des Dauphins du TOEC[2].

Titulaire d'un baccalauréat scientifique mention très bien, il suit des études d'informatique à l'université Toulouse-III-Paul-Sabatier[2].

Il mesure 1,83 m, pour 74 kg[3].

2019 : Champion de France et record de France du 400 mètres quatre nages[modifier | modifier le code]

En avril, lors des Championnats de France de natation 2019 à Rennes, Léon Marchand est sacré champion de France du 200 mètres papillon[4]. Il est cependant devancé sur cette course par le suisse Jérémy Desplanches[5]. Il est le premier à être sacré champion de France à moins de 17 ans[6].

Il remporte la médaille de bronze sur le 200 m quatre nages, terminant derrière le suisse Jérémy Desplanches, et les français Samy Helmbacher et Clément Bidard[7].

En juillet, à l'occasion des championnats d'Europe juniors 2019 à Kazan, il remporte une médaille de bronze sur le 400 m quatre nages et sur le 200 m brasse[8].

En août, lors des Championnats du monde juniors 2019 à Budapest, il remporte la médaille de bronze sur le 400 m quatre nages. A cette occasion il s'empare, en min 16 s 37, du record de France détenu depuis 2009 par Anthony Pannier (min 16 s 97)[6].

2020 : Deux nouveaux titres de champion de France[modifier | modifier le code]

En décembre, lors des Championnats de France de natation 2020 à Saint-Raphaël, Léon Marchand est sacré à nouveau champion de France du 200 mètres papillon en remportant la course en min 56 s 63[9].

Il est également sacré champion de France du 200 mètres quatre nages en terminant en min 1 s 29, devancé uniquement par le suisse Jérémy Desplanches[10].

Il remporte la médaille d'argent sur le 100 mètres papillon en terminant derrière le suisse Jérémy Desplanches et le français Mehdy Metella[11], et sur le 400 mètre quatre nages en terminant derrière le français Émilien Mattenet[12].

2021 : Triple champion de France et découverte des Jeux Olympiques[modifier | modifier le code]

En mars 2021, lors du Meeting Open Méditerranée - Golden Tour Camille Muffat à Marseille, il améliore son record de France du 400 m 4 nages (il l'avait battu une première fois lors de la finale des Mondiaux Juniors de 2019) le faisant passer à min 14 s 97[13].

En juin 2021, lors des championnats de France à Chartres, il bat de 5 secondes son record de France du 400 m 4 nages en réalisant un temps de min 9 s 65, soit la deuxième meilleure performance mondiale de l'année. Il s'impose également sur le 200 mètres quatre nages en 1 minute 58 secondes et 03 centièmes[14], et sur le 200 mètres papillon en 1 minute 55 secondes et 40 centièmes[15], conservant ses titres.

Lors des Jeux Olympiques à Tokyo, Léon Marchand prend part au 200 mètres quatre nages (série), 200 mètres papillon (demi-finale) et au 400 mètres quatre nages où il va jusqu'en finale et prend la sixième place[16],[17].

2022 : Départ pour les États-Unis et champion du monde en grand bassin[modifier | modifier le code]

En septembre 2020, il annonce qu'il partira s'entraîner dans la structure d'Arizona State après les Jeux de Tokyo. Poussé par ses parents, tous deux anciens nageurs, Léon Marchand justifie son choix par sa volonté d'être entraîné par Bob Bowman, le mentor de Michael Phelps. « J'ai envoyé un mail à Arizona State et c'est Bob Bowman qui m'a répondu. C'était vraiment cool. Ça m'a fait bizarre mais c'était sympa. On a fait un Skype avec lui, et tout s'est très bien passé. » Il intégrera par ailleurs une université américaine pour poursuivre ses études[18],[2].

Le 24 mars 2022, Léon Marchand remporte en 1 minute 37 secondes et 69 centièmes le 200 yards 4 nages (182 m) aux championnats universitaires américains battant ainsi de près d'une demi-seconde le record de l'épreuve détenu depuis plusieurs années par Caeleb Dressel (1 minute 38 secondes et 13 centièmes)[19],[20].

En , à l'occasion du Grand Prix de San Antonio aux États-Unis, il s'impose lors du 400 mètres quatre nages en min 10 s 38 réalisant la meilleure performance de l'année. D'abord annulée pour une faute en virage, la victoire de Léon Marchand est finalement validée le lendemain après examen vidéo[21]. Lors de cette compétition, il termine 2e du 200 mètres quatre nages en min 56 s 95, battant le record de France détenu depuis 2013 par Jérémy Stravius (min 57 s 89)[22]. Enfin, il remporte le 200m brasse avec un nouveau record personnel en min 9 s 24. Ses performances dans ces trois épreuves lui permettent de réaliser les minimas pour se qualifier aux championnats du monde 2022 à Budapest et aux championnats d'Europe 2022 à Rome[21],[22].

Championnats du monde de Budapest[modifier | modifier le code]

En juin 2022, il devient champion du monde du 400 m 4 nages lors des Mondiaux de Budapest. Il pulvérise à cette occasion son record personnel de près de 5 secondes en nageant en 4 min 4 s 28, ce qui constitue un record de France, un record d'Europe, un record des Championnats du monde ainsi que la deuxième meilleure performance mondiale de tous les temps sur cette discipline, à moins d'une demi-seconde du record établi par Michael Phelps[23],[24].

Il prend ensuite la médaille d'argent du 200 m papillon en s'inclinant en finale face au Hongrois Kristóf Milák, très dominateur devant son public et auteur du record du monde. Avec un temps de min 54 s 32, il s'empare en demi-finale du record de France détenu par Franck Esposito. Il l'améliore ensuite en finale avec un temps de min 53 s 37[25].

Enfin, il est sacré champion du monde du 200 m 4 nages. Durant la compétition, il améliore par deux fois son record de France, avec un temps de min 55 s 75 en demi-finale, puis min 55 s 22 en finale. En cumulant les victoires sur le 200 m et le 400 m quatre nages, il devient le troisième nageur français double médaillé d'or individuel lors d'une même édition des championnats du monde après Laure Manaudou (200 m et 400 m nage libre en 2007) et son frère Florent Manaudou (50 m nage libre et papillon en 2015)[26].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Performances lors des Jeux olympiques
Édition Épreuve
200 m papillon 200 m 4 nages 400 m 4 nages
Tokyo 2020 14e
8e de sa demi-finale
min 55 s 68
18e
6e de sa série
min 58 s 30
6e
min 11 s 16

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Performances lors des Championnats du monde en grand bassin
Édition Épreuve
200 m papillon 200 m 4 nages 400 m 4 nages
Budapest 2022 Argent
1 min 53 s 37
Or
1 min 55 s 22
Or
4 min 4 s 28

Championnats de France[modifier | modifier le code]

Performances lors des Championnats de France en grand bassin
Édition Épreuve
100 m papillon 200 m papillon 200 m 4 nages 400 m 4 nages
Rennes 2019 Or
1 min 58 s 60
Bronze
2 min 1 s 22
Saint-Raphaël 2020 Argent
52 s 89
Or
1 min 56 s 63
Or
2 min 1 s 29
Argent
4 min 19 s 05
Chartres 2021 Or
1 min 55 s 40
Or
1 min 58 s 03
Or
4 min 9 s 65

Championnats du monde Junior[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe Junior[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

Records de France[modifier | modifier le code]

Ce tableau détaille les records de France de Léon Marchand au .

Records de France en grand bassin
Épreuve Temps Compétition Lieu Date
400 m quatre nages min 4 s 28 Championnats du monde de natation 2022 Budapest, Hongrie
200 m quatre nages min 55 s 22 Championnats du monde de natation 2022 Budapest, Hongrie
200 m papillon min 53 s 37 Championnats du monde de natation 2022 Budapest, Hongrie

Records d'Europe[modifier | modifier le code]

Ce tableau détaille les records d'Europe de Léon Marchand au .

Records d'Europe en grand bassin
Épreuve Temps Compétition Lieu Date
400 m quatre nages min 4 s 28 Championnats du monde de natation 2022 Budapest, Hongrie

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Sophie Greuil, « Un dauphin à tire d'aile », Natation Magazine, Fédération française de natation,‎ , p. 20 (lire en ligne, consulté le )
  2. a b c et d « JO 2021 : le prodige Léon Marchand, un destin olympique avant l'Amérique », sur Franceinfo, (consulté le )
  3. Natation. Le phénomène Léon Marchand sur les traces de Michael Phelps ? sur Ouest-France, le 20 juin 2022
  4. Jean-Pierre Bidet, « Championnats de France : Léon Marchand marche sur les traces de sa mère et son père, anciens nageurs », L'Équipe,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « 200m papillon hommes, Championnats de France Rennes 2019, Natation (grand bassin) : calendrier et résultats », sur L'Équipe (consulté le )
  6. a et b « Toulouse. À 17 ans, Léon Marchand décroche le bronze aux championnats du monde juniors de natation », sur actu.fr (consulté le )
  7. « 200m 4 nages hommes, Championnats de France Rennes 2019, Natation (grand bassin) : calendrier et résultats », sur L'Équipe (consulté le )
  8. « Championnats d'Europe juniors : Léon Marchand en bronze sur le 200 m brasse », L'Équipe,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « 200m papillon hommes, Championnats de France Saint-Raphaël 2020, Natation (grand bassin) : calendrier et résultats », sur L'Équipe (consulté le )
  10. « 200m 4 nages hommes, Championnats de France Saint-Raphaël 2020, Natation (grand bassin) : calendrier et résultats », sur L'Équipe (consulté le )
  11. « 100m papillon hommes, Championnats de France Saint-Raphaël 2020, Natation (grand bassin) : calendrier et résultats », sur L'Équipe (consulté le )
  12. « 400m 4 nages hommes, Championnats de France Saint-Raphaël 2020, Natation (grand bassin) : calendrier et résultats », sur L'Équipe (consulté le )
  13. « Natation: Wattel sur 100m et Ndoye Brouard sur 200m dos qualifiés pour les JO », sur RMC SPORT (consulté le )
  14. « 200m 4 nages hommes, Championnats de France Chartres 2021, Natation (grand bassin) : calendrier et résultats », sur L'Équipe (consulté le )
  15. « 200m papillon hommes, Championnats de France Chartres 2021, Natation (grand bassin) : calendrier et résultats », sur L'Équipe (consulté le )
  16. « 400m 4 nages hommes, Jeux Olympiques Tokyo 2020, Natation : calendrier et résultats », sur L'Équipe (consulté le )
  17. « Léon Marchand, 6e du 400 m 4 nages aux JO de Tokyo : « C'était génial » », sur L'Équipe (consulté le )
  18. « Léon Marchand : « J'ai envoyé un mail à Arizona State et c'est Bob Bowman qui m'a répondu » - Natation », sur L'Équipe (consulté le )
  19. « VIDEO. Natation : le Toulousain Léon Marchand remporte le titre universitaire américain sur 200 yards 4 nages en un temps record », sur ladepeche.fr (consulté le )
  20. « Natation : Léon Marchand s'illustre encore », sur LEFIGARO, (consulté le )
  21. a et b « La disqualification de Leon Marchand annulée, sa performance sur 400 m 4 nages validée », sur Eurosport, (consulté le )
  22. a et b « Léon Marchand bat le record de France du 200 m 4 nages », sur Eurosport, (consulté le )
  23. « Léon Marchand, champion du monde du 400m 4 nages : « Je me suis vraiment lâché » », sur L'Équipe (consulté le )
  24. « Championnats du monde de Budapest - Léon Marchand on or sur le 400m 4 nages, premier titre pour les Bleus », sur Eurosport, (consulté le )
  25. « Léon Marchand médaillé d'argent du 200 m papillon des Mondiaux », sur L'Équipe (consulté le )
  26. « Mondiaux - Deuxième titre pour Léon Marchand, champion du monde du 200m quatre nages », sur Eurosport, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]