Ričardas Berankis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ričardas Berankis
Ričardas Berankis
Ričardas Berankis à Roland-Garros en 2015.
Carrière professionnelle
2007
Nationalité Drapeau de la Lituanie Lituanie
Naissance (25 ans)
Drapeau : Lituanie Vilnius
Taille / poids 1,75 m (5 9) / 70 kg (154 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Remigijus Balzekas
Gains en tournois 1 607 431 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 1
Meilleur classement 55e (25/04/2016)
En double
Titres 1
Finales perdues 0
Meilleur classement 139e (26/10/2015)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/64 1/32 1/32
Double 1/32 - 1/32 1/32

Ričardas Berankis, né le à Vilnius, est un joueur de tennis professionnel lituanien.

Il fait partie de la génération 1990-1991, dont il est l'un des leaders après son titre en 2007 de champion du monde junior. Ses performances sur le circuit ATP font de lui le meilleur joueur de tennis de l'histoire de la Lituanie.

Membre et leader de l'équipe de Lituanie de Coupe Davis depuis 2007. Il a permis à son équipe d'atteindre le groupe I de la zone Europe en 2015.

Carrière[modifier | modifier le code]

2005-2009 : Débuts prometteurs[modifier | modifier le code]

Il fait ses débuts sur le circuit junior en 2005 et remporte rapidement ses premiers tournois. En 2007, atteint les demi-finales de l'Open d'Australie, puis les quarts à Roland-Garros et encore les demies à Wimbledon. En septembre, il remporte l'US Open en battant Jerzy Janowicz, puis l'Orange Bowl en décembre contre Grigor Dimitrov. Ce titre lui permet de terminer l'année à la première place au classement ITF. C'est aussi en 2007 qu'il remporte son premier tournoi Future à Albufeira.

En 2008, il parvient à se qualifier à plusieurs tournois Challenger. Il participe également à son premier tournoi ATP à Umag, grâce à une wild card. Il s'incline au premier tour contre Fabio Fognini. En août, il échoue au troisième tour de qualifications de l'US Open, battu par Björn Phau.

Il évolue essentiellement sur le circuit Challenger à partir de 2009 et participe à deux demi-finales en étant à chaque fois issu des qualifications : à Karchi et Champaign.

2010 : entrée dans le top 100[modifier | modifier le code]

Ričardas Berankis à l'US Open 2010.

En 2010, il se fait remarquer à l'Open de San José en atteignant les quarts de finale grâce à ses victoires sur Robby Ginepri et Björn Phau. Il est stoppé par Fernando Verdasco. Cette performance lui permet d'entrer dans le top 200. En juin, il remporte son premier Challenger à Nottingham contre Go Soeda, en novembre, il remportera son second à Helsinki. Il enchaîne sur une qualification à Wimbledon, suivie d'une victoire au premier tour sur Carsten Ball (6-2, 6-0, 3-6, 7-65) mais il s'incline ensuite contre Feliciano López (7-5, 4-6, 6-3, 6-4). À l'US Open, il réalise la même performance avant d'être battu par Jürgen Melzer (6-4, 6-74, 6-3, 1-6, 7-5).

2011-2012 : blessures puis première finale[modifier | modifier le code]

Il débute l'année par un troisième tour à l'Open d'Australie où il profite notamment de l'abandon de David Nalbandian mais il est battu par David Ferrer (6-2, 6-2, 6-1). Il est aussi quart de finaliste à San José. Malheureusement, il se blesse au dos lors du tournoi d'Indian Wells, ce qui l'oblige à interrompre sa saison pendant quatre mois. Il revient en juillet pour la tournée américaine et participe également à plusieurs tournois Challenger où il atteint quatre demi-finales et une finale.

Il contracte un nouvelle blessure début 2012, cette fois-ci à l'abdomen lors des qualifications du tournoi de San José, ce qui l'empêche de jouer jusqu'en juin. Après la saison sur gazon, il accède à la finale du tournoi de Winnetka, puis passe un tour à Atlanta. Il se révèle ensuite à Los Angeles, sorti des qualifications, il atteint la finale du tournoi après avoir éliminé trois têtes de série : Björn Phau (7-68, 6-4), Nicolas Mahut (6-4, 6-4) et Marinko Matosevic (7-5, 6-1). Il est finalement battu de manière expéditive par Sam Querrey (6-0, 6-2) en seulement 52 minutes, soit le match le plus rapide du tournoi. En fin d'année, il est quart de finaliste à Saint-Pétersbourg et Stockholm.

Depuis 2013[modifier | modifier le code]

Comme en 2011, il accède au troisième tour à Melbourne en 2013 mais échoue face à Andy Murray (6-3, 6-4, 7-5). Il est également trois fois quart de finaliste dans des tournois ATP aux États-Unis, notamment à Winston-Salem où il écarte Roberto Bautista Agut. En novembre, il est finaliste à Helsinki.

En 2014, il se distingue en éliminant Jürgen Melzer à Munich et Milos Raonic à Moscou, victoires qui lui permettent d'accéder aux quarts de finale de ces tournois. Sur le circuit Challenger, il s'adjuge deux nouveaux titres à Astana et Andria.

En 2015, il totalise notamment une victoire sur Gilles Muller à Zagreb, une finale à Recanati et deux autres quarts de finale à Atlanta et Winston-Salem, avec au passage une victoire sur Pablo Cuevas.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titre en simple[modifier | modifier le code]

Aucun

Finale en simple (1)[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueur Score
1 29/07/2012 Drapeau : États-Unis Farmers ClassicLos Angeles ATP 250 Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Sam Querrey 6-0, 6-2 Parcours

Titre en double (1)[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Partenaire Finalistes Score
1 06/04/2015 Drapeau : États-Unis Fayez Sarofim & Co. U.S. Men's Clay Court Championship
 Houston
ATP 250 Terre (ext.) Drapeau : Russie Teymuraz Gabashvili Drapeau : Philippines Treat Conrad Huey
Drapeau : États-Unis Scott Lipsky
6-4, 6-4 Parcours

Finale en double[modifier | modifier le code]

Aucune

Tournois Challenger (6/11)[modifier | modifier le code]

# Résultat Date (finale) Tournoi Dotation Adversaire en finale Score
1. Victoire Juin 2010 Drapeau : Royaume-Uni Aegon Trophy, Nottingham 42 500 $ Drapeau : Japon Go Soeda 6-4, 6-4
* Finaliste Août 2010 Drapeau : Canada Odlum Brown Vancouver Open, Vancouver 100 000 $ Drapeau : Israël Dudi Sela 7-5, 6-2
2. Victoire Novembre 2010 Drapeau : Finlande IPP Open, Helsinki 106 500 € Drapeau : Pologne Michał Przysiężny 6-1, 2-0 ab.
* Finaliste Novembre 2011 Drapeau : Slovaquie Slovak Open, Bratislava 85 000 € Drapeau : Slovaquie Lukáš Lacko 7-67, 6-2
* Finaliste Juillet 2012 Drapeau : États-Unis Nielsen Pro Tennis Championships, Winnetka 50 000 $ Drapeau : Australie John-Patrick Smith 3-6, 6-3, 7-63
* Finaliste Novembre 2013 Drapeau : Finlande IPP Open, Helsinki 42 500 € Drapeau : Finlande Jarkko Nieminen 6-3, 6-1
3. Victoire Juillet 2014 Drapeau : Kazakhstan President's Cup, Astana 125 000 $ Drapeau : Turquie Marsel Ilhan 7-5, 5-7, 6-3
4. Victoire Novembre 2014 Drapeau : Italie Internazionali di Tennis Castel del Monte, Andria 35 000 € Drapeau : Géorgie Nikoloz Basilashvili 6-4, 1-0 ab.
* Finaliste Juillet 2015 Drapeau : Italie Guzzini Challenger, Recanati 42 500 € Drapeau : Bosnie-Herzégovine Mirza Bašić 6-4, 3-6, 7-64
5. Victoire Novembre 2015 Drapeau : Italie Sparkassen ATP Challenger, Ortisei 64 000 € Drapeau : États-Unis Rajeev Ram 7-63, 6-4
6. Victoire Avril 2016 Drapeau : Corée du Sud Gwangju Open Challenger, Gwangju 50 000 $ Drapeau : Slovénie Grega Žemlja 6-3, 6-2

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2010 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne F. López 2e tour (1/32) Drapeau : Autriche J. Melzer
2011 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne D. Ferrer
2012
2013 3e tour (1/16) Drapeau : Royaume-Uni A. Murray 1er tour (1/64) Drapeau : France J. Benneteau 1er tour (1/64) Drapeau : France P-H. Mathieu 1er tour (1/64) Drapeau : Serbie N. Djokovic
2014 1er tour (1/64) Drapeau : Ukraine A. Dolgopolov
2015 2e tour (1/32) Drapeau : Afrique du Sud K. Anderson 1er tour (1/64) Drapeau : Ukraine S. Stakhovsky 2e tour (1/32) Drapeau : Croatie Marin Čilić 2e tour (1/32) Drapeau : Belgique David Goffin
2016 1er tour (1/64) Drapeau : Ukraine A. Dolgopolov
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2013 1er tour (1/32)
Drapeau : Taipei chinois Lu Y-h.
Drapeau : Pologne T. Bednarek
Drapeau : Pologne M. Kowalczyk
2015 1er tour (1/32)
Drapeau : Autriche A. Haider-Maurer
Drapeau : Pays-Bas J.J. Rojer
Drapeau : Roumanie Horia Tecău
1er tour (1/32)
Drapeau : Russie T. Gabashvili
Drapeau : Afrique du Sud R. Klaasen
Drapeau : États-Unis Rajeev Ram
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2011 2e tour
Drapeau : Espagne F. Verdasco
1er tour
Drapeau : Espagne F. López
2012
2013 1er tour
Drapeau : Autriche J. Melzer
2015 1er tour
Drapeau : Ukraine A. Dolgopolov
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Classement ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Rang 1540 en augmentation 698 en augmentation 459 en augmentation 324 en augmentation 87 en diminution 125 en augmentation 114 en diminution 131 en augmentation 86 en augmentation 85

Source : (en) Classements de Ričardas Berankis sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]