Gare de Thionville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Thionville
Image illustrative de l’article Gare de Thionville
Le bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Thionville
Adresse 10 place de la Gare
57100 Thionville
Coordonnées géographiques 49° 21′ 13″ nord, 6° 10′ 11″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV inOui, TER
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Mohon à Thionville
Metz-Ville à Zoufftgen
Thionville à Anzeling
Thionville à Apach
Voies 5 (+ voies de service)
Quais 3 (dont 2 centraux)
Transit annuel 2 786 603 voyageurs (2018)
Altitude 155 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Bus et cars voir Intermodalité
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Thionville
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
(Voir situation sur carte : Grand Est)
Thionville
Géolocalisation sur la carte : Moselle
(Voir situation sur carte : Moselle)
Thionville

La gare de Thionville est une gare ferroviaire française située sur le territoire de la commune de Thionville, dans le département de la Moselle, en région Grand Est.

Elle est mise en service en 1854, par la Compagnie des chemins de fer de l'Est.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des TGV inOui et des trains express régionaux.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Faisceau de voies, et aperçu des quais.

Établie à 155 mètres d'altitude, la gare de Thionville est située au point kilométrique (PK) 188,004 de la ligne de Metz-Ville à Zoufftgen, entre les gares d'Uckange et d'Hettange-Grande. Nœud ferroviaire, elle constitue l'origine des lignes de Thionville à Anzeling (la gare suivante est Yutz) et de Thionville à Apach (la gare suivante est Basse-Ham). Enfin, elle est l'aboutissement de la ligne de Mohon à Thionville (après la gare ouverte d'Hayange).

Histoire[modifier | modifier le code]

La station de Thionville est mise en service sur la rive droite de la Moselle, le 16 septembre 1854, par la Compagnie des chemins de fer de l'Est lorsqu'elle ouvre à l'exploitation pour les voyageurs sa ligne de Metz à Thionville[1]. Terminus provisoire de la nouvelle ligne, elle est établie au point de rencontre de la route de Metz et du chemin de grande communication venant des usines métallurgiques[1].

Le bâtiment voyageurs actuel est construit en 1878, par la Direction générale impériale des chemins de fer d'Alsace-Lorraine (EL)[2].

Le , la gare entre dans le réseau de l'Administration des chemins de fer d'Alsace et de Lorraine (AL), à la suite de la victoire française lors de la Première Guerre mondiale. Puis, le , cette administration d'État forme avec les autres grandes compagnies la SNCF, qui devient concessionnaire des installations ferroviaires de Thionville. Cependant, après l'annexion allemande de l'Alsace-Lorraine, c'est la Deutsche Reichsbahn qui gère la gare pendant la Seconde Guerre mondiale, du jusqu'à la Libération (en 1944 – 1945). La gare a été le théâtre de plusieurs faits de guerre.

Le 25 juin 2006, par anticipation de la mise en service de la LGV Est européenne, le premier TGV Paris – Metz – Luxembourg circule, mais seulement sur la ligne classique. Depuis le , la gare est reliée à Paris en h 50 min, via la LGV précitée. Avec la réalisation du second tronçon de cette ligne à grande vitesse, des TGV Luxembourg – Thionville – Metz – Strasbourg, avec prolongement vers le sud de la France, ont été créés dès le 3 avril 2016.

En décembre 2009, une relation Thionville – Longwy via Belval, au sud du Luxembourg, est mise en service. Le nombre d'aller-retours sur cette ligne augmente à partir du 6 septembre 2010, avec plusieurs trains prolongés vers Metz. Le , le train Lunéa Metz – Portbou, circulant le week-end, est prolongé jusqu'à Luxembourg. Toutes ces dessertes ont par la suite disparu.

La place de la gare est réaménagée entre janvier 2011 et février 2012[3].

Les EuroCity Iris et Vauban, qui reliaient Bâle à Bruxelles via Colmar, Strasbourg, Metz, Thionville et Luxembourg, sont supprimés le (dernier jour de circulation le ) en prévision de la mise en service du second tronçon de la LGV Est.

En 2018, la SNCF estime la fréquentation de la gare à 2 786 603 voyageurs[4].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Quais, voies et bâtiment voyageurs.

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport. C'est une gare « Accès TER » disposant d'aménagements, d'équipements et services pour les personnes à la mobilité réduite[5].

Desserte[modifier | modifier le code]

Thionville est desservie par[5] :

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parking est aménagé aux abords de la gare[5].

Elle est desservie par des autocars TER Grand Est (lignes vers Creutzwald, via Bouzonville, et Perl)[5], et par des bus du réseau urbain Citéline (lignes 1, 2, 3, 4, et 91).

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

La gare est ouverte au trafic en wagon isolé[6].

Le document de référence du réseau (DRR), pour l'horaire de service 2017, indique que la gare dessert cinq installations terminales embranchées[7] (ITE). Cependant, la version 2019 de ce document ne mentionne plus qu'une seule ITE. Par ailleurs, le même document indique que la cour marchandises de Thionville est « accessible après diagnostic et remise en état éventuelle[8] ».

Dépôt de Thionville[modifier | modifier le code]

À proximité de la gare, un important dépôt de locomotives est installé. Le dépôt de Thionville possède, au , 145 locomotives et 40 automotrices ainsi réparties :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b François et Maguy Palau, « 1.25. Metz-Thionville :  », dans Le rail en France : Le second empire, tome I (1852-1857), Fr. et Mag. Palau, Paris, 1998 (ISBN 9-782950-942111), p. 95 ; extrait (consulté le ).
  2. D'après le site d'Étienne Biellmann (consulté le ).
  3. « Thionville : la gare SNCF s'est offert un grand lifting », article du sur le site Loractu.
  4. « Fréquentation en gares », sur ressources.data.sncf.com (consulté le 17 décembre 2019).
  5. a b c et d Site SNCF TER Grand Est, « Gare Thionville » (consulté le ).
  6. Information vérifiée le sur Gares wagon isolé offre MLMC.
  7. DRR - Horaire de service 2017, sur le site de SNCF Réseau.
  8. DRR - Horaire de service 2019, Annexe 8.1 - Liste des terminaux de marchandises et Annexe 8.4 - Localisation des installations terminales embranchées, sur le site de SNCF Réseau (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Paris-Est Metz-Ville TGV inOui Luxembourg Luxembourg
Marseille-Saint-Charles
ou Montpellier-Sud-de-France
ou Montpellier-Saint-Roch
Metz-Ville TGV inOui Luxembourg Luxembourg
Nancy-Ville Uckange TER Grand Est Terminus
ou Hettange-Grande
ou Bettembourg
Terminus
ou Luxembourg
Metz-Ville Hagondange
ou Uckange
TER Grand Est Terminus
ou Hettange-Grande
ou Bettembourg
Terminus
ou Luxembourg
Terminus Terminus TER Grand Est Hettange-Grande
ou Bettembourg
Luxembourg
Charleville-Mézières
ou Longwy
ou Longuyon
Hayange TER Grand Est Terminus Terminus
Metz-Ville Metz-Ville TER Grand Est
(week-ends et fériés)
Basse-Ham Trèves-Hbf