Gare de Berthelming

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Berthelming
Image illustrative de l’article Gare de Berthelming
Le bâtiment voyageurs, entrée de la halte.
Localisation
Pays France
Commune Berthelming
Adresse Rue de la Gare
Coordonnées géographiques 48° 48′ 35″ nord, 7° 00′ 32″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER
Caractéristiques
Ligne(s) Réding à Metz-Ville
Berthelming à Sarreguemines (en partie HS)
Voies 4
Quais 4 (2 inutilisés)
Transit annuel 19 411 voyageurs (2014)
Altitude 239 m
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Berthelming
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
(Voir situation sur carte : Grand Est)
Berthelming
Géolocalisation sur la carte : Moselle
(Voir situation sur carte : Moselle)
Berthelming

La gare de Berthelming est une gare ferroviaire française de la ligne de Réding à Metz-Ville, située sur le territoire de la commune de Berthelming, dans le département de la Moselle, en région Grand Est.

C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains express régionaux.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 239 mètres d'altitude, la gare de Berthelming est située au point kilométrique (PK) 78,067 de la ligne de Réding à Metz-Ville entre les gares ouvertes de Réding (s'intercalent les gares fermées d'Oberstinzel et de Sarraltroff) et de Bénestroff (s'intercalent les gares fermées de Mittersheim, Loudrefing et Nébing)[1].

Gare de bifurcation, elle est l'origine, au PK 0,000, de la ligne de Berthelming à Sarreguemines[1] (inexploitée de Berthelming à Sarralbe).

Histoire[modifier | modifier le code]

La ligne de Sarrebourg à Sarreguemines, qui passe par Berthelming, est mise en service le 1er novembre 1872 par la Direction générale impériale des chemins de fer d'Alsace-Lorraine (EL)[2],[3]. La section de Berthelming à Rémilly de la ligne (Sarrebourg) Réding – Metz est ouverte, par l'EL, le 10 décembre 1877[4].

Le , la gare entre dans le réseau de l'Administration des chemins de fer d'Alsace et de Lorraine (AL), à la suite de la victoire française lors de la Première Guerre mondiale. Puis, le , cette administration d'État forme avec les autres grandes compagnies la SNCF, qui devient concessionnaire des installations ferroviaires de Berthelming. Cependant, après l'annexion allemande de l'Alsace-Lorraine, c'est la Deutsche Reichsbahn qui gère la gare pendant la Seconde Guerre mondiale, du jusqu'à la Libération (en 1944 – 1945).

Berthelming comportait également un dépôt-relais secondaire[5].

En 1962, la gare dispose de plusieurs voies de service et d'un quai militaire[6].

Le trafic voyageurs entre Berthelming et Sarre-Union est abandonné le 1er mars 2000[7], et remplacé par une desserte routière.

Le poste d'aiguillage de Berthelming est fermé en octobre 2006, à la suite de la mise en service du nouveau poste d'aiguillage informatique de Rémilly[8].

En 2014, la SNCF estime la fréquentation annuelle de la gare à 19 411 voyageurs[9].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Halte SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre[10]. Son bâtiment voyageurs est fermé au public.

Un passage de niveau planchéié permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre.

Desserte[modifier | modifier le code]

Berthelming est desservie par des trains régionaux du réseau TER Grand Est de la relation Metz-Ville – Sarrebourg[10].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Le stationnement des véhicules est possible à proximité de l'entrée de la halte.

Patrimoine ferroviaire[modifier | modifier le code]

L'ancien bâtiment voyageurs et un ancien château d'eau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 001 à 600, vol. 1, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), « [140] Reding - Metz », p. 70.
  2. « Sarrebourg - Sarraltroff », sur le site d'Étienne Biellmann.
  3. « Réding - Berthelming », sur le site d'Étienne Biellmann.
  4. « Berthelming - Rémilly », sur le site d'Étienne Biellmann.
  5. « Liste (exhaustive) des dépôts Est et AL », sur le forum LR Presse.
  6. S.N.C.F. RÉGION DE L’EST, « CARNET DE PROFILS ET SCHÉMAS : PL. 30 » [PDF], sur Index of /~bersano, (consulté le 20 avril 2019), p. 23.
  7. Projet de fermeture d'une section de ligne du réseau ferré national [PDF], avis de publication de SNCF Réseau, sur le site ville-rail-transports.com (consulté le ).
  8. « L'AMENAGEMENT DES INFRASTRUCTURES EXISTANTES : L’aménagement des lignes 3 et 1 Baudrecourt – Réding - Strasbourg », sur trains-en-voyage.com (consulté le ).
  9. Fréquentation de la gare de Berthelming, sur SNCF Open Data (consulté le ).
  10. a et b « Services & Gares / Halte ferroviaire Berthelming », sur ter.sncf.com/grand-est (consulté le 22 décembre 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Metz-Ville Bénestroff TER Grand Est Sarrebourg Sarrebourg