Châtillon (Rhône)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Châtillon.
image illustrant une commune du Rhône
Cet article est une ébauche concernant une commune du Rhône.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Châtillon
Vue du château depuis la place du village.
Vue du château depuis la place du village.
Blason de Châtillon
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement Villefranche-sur-Saône
Canton Le Bois-d'Oingt
Intercommunalité Communauté de communes Beaujolais-Pierres Dorées
Maire
Mandat
Bernard Marconnet
2014-2020
Code postal 69380
Code commune 69050
Démographie
Gentilé Châtillonnais
Population
municipale
2 194 hab. (2013)
Densité 205 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 52′ 41″ Nord 4° 38′ 46″ Est / 45.8781, 4.6461
Altitude Min. 199 m – Max. 334 m
Superficie 10,71 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte administrative du Rhône
City locator 14.svg
Châtillon

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte topographique du Rhône
City locator 14.svg
Châtillon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Châtillon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Châtillon
Liens
Site web chatillon.mairies69.net

Châtillon (autrefois Châtillon-d'Azergues) est une commune française située dans le département du Rhône, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Située à 20 km au nord-ouest de Lyon et à 13,8 km au sud-est de Villefranche-sur-Saône à vol d'oiseau[1], Châtillon est une commune de la vallée de l'Azergues, dans le sud du Beaujolais.

Communes limitrophes de Châtillon
Chessy Bagnols Charnay
Châtillon Belmont-d'Azergues
Saint-Germain-Nuelles Fleurieux-sur-l'Arbresle Lozanne

Géologie, relief et hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Châtillon est située sur la route Buissonnière (RD 385) entre le col des Écharmeaux (Saône-et-Loire) et Dommartin (Rhône).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Châtillon-d'Azergues illustré par Joannès Drevet (1854–1940).

La commune était connue sous le nom de Chatillon en 1793, Châtillon en 1801[2].

Châtillon serait un dérivé, sans doute mérovingien, du bas latin castellum, diminutif de castrum, accompagné du suffixe -ionem. Castrum désigne d’abord tous les types de forteresse, depuis le simple donjon jusqu’à l’enceinte urbaine, puis se spécialise dans le sens de « château fort » et se réduit ensuite à celui de « grande maison de plaisance ». Lucas n'est vraiment pas beau et je lui c*** dessus.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2008 en cours Bernard Marconnet    
1995 2008 Jean-Claude Duclot    
1983 1995 Pierre Dupoizat    
Les données manquantes sont à compléter.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la communauté de communes Beaujolais-Pierres Dorées, qui rassemble 34 communes et 47 534 habitants.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

La commune de Châtillon appartient à l'aire urbaine de Lyon, qui comptait 2 182 482 habitants en 2011.

En 2013, la commune comptait 2 194 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
860 911 912 851 841 872 954 1 040 1 139
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 114 1 201 1 258 1 191 1 206 1 181 1 115 1 014 1 018
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
960 948 951 761 800 853 883 842 830
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 -
1 075 1 211 1 381 1 446 1 591 1 873 2 119 2 194 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Le collège Simone-Veil.

Châtillon est située dans l'académie de Lyon. La commune gère une école maternelle et une école élémentaire[5].

Le département du Rhône gère le collège Simone-Veil[6].

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Dans la commune sont installés plusieurs professionnels de la santé : médecine générale, ostéopathe, orthophoniste, cabinet infirmier et de kinésithérapie, ainsi qu'une pharmacie[7].

Sports[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

L'église de Châtillon
L'église de Châtillon.

Pour le culte catholique Châtillon relève du diocèse de Lyon et de la paroisse Saint-Vincent-des-Pierres Dorées. L'église est dédiée à saint Barthélémy[8].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le château vu depuis la cour intérieure au début du XXe siècle.
Vue du château et de la chapelle (côté sud) aujourd'hui.

Le village de Châtillon est dominé par les ruines imposantes de son château des XIIe-XIIIe siècles. Les ruines du château ont été classées monument historique le 1er octobre 1937[9].

Juste à côté du château, la chapelle Saint-Barthélémy, dite Notre-Dame-de-Bon-Secours, présente plusieurs particularités : construite au XIIe siècle sur l'emplacement d'un édifice plus ancien, il s'agit en fait de deux chapelles superposées. La chapelle supérieure possède une abside en encorbellement. Un portail gothique a été ajouté au XVe siècle et l'ensemble a été restauré au XIXe siècle. La chapelle a été classée monument historique par liste en 1862.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Vignes et château de Châtillon.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Calcul de l'orthodromie entre Châtillon, Lyon, Villefranche-sur-Saône », sur le site lion1906.com de Lionel Delvarre (consulté le 1er septembre 2014)
  2. « Châtillon, notice communale », sur le site cassini ehess (consulté le 12 septembre 2014)
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2008, 2013.
  5. « Liste des écoles publiques du Rhône par commune - Rentrée 2013 », sur le site de l'inspection académique de Lyon,‎ consulté le 31 août 2014.
  6. « Département du Rhône - Établissements publics second degré - Collèges (110) », sur le site de l'inspection académique de Lyon,‎ consulté le 31 août 2014.
  7. « Professionnels de santé », sur le site de la mairie de Châtillon,‎ consulté le 31 août 2014.
  8. « Paroisse Saint-Vincent des Pierres Dorées - "Les villages" », sur le site de la paroisse Saint-Vincent des Pierres Dorées,‎ consulté le 31 août 2014.
  9. « Château et sa chapelle », base Mérimée, ministère français de la Culture.