Saint-Romain-de-Popey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Romain-de-Popey
Saint-Romain-de-Popey
Eglise Saint-Romain
Blason de Saint-Romain-de-Popey
Héraldique
Saint-Romain-de-Popey
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement Villefranche-sur-Saône
Intercommunalité Communauté d'agglomération de l'Ouest Rhodanien
Maire
Mandat
Guy Joyet
2020-2026
Code postal 69490
Code commune 69234
Démographie
Gentilé Saint-Rominois, saint-Rominoise
Population
municipale
1 560 hab. (2017 en augmentation de 9,09 % par rapport à 2012)
Densité 92 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 50′ 53″ nord, 4° 31′ 55″ est
Altitude Min. 252 m
Max. 657 m
Superficie 17,02 km2
Élections
Départementales Tarare
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Rhône
Voir sur la carte administrative du Rhône
City locator 14.svg
Saint-Romain-de-Popey
Géolocalisation sur la carte : Rhône
Voir sur la carte topographique du Rhône
City locator 14.svg
Saint-Romain-de-Popey
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Romain-de-Popey
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Romain-de-Popey
Liens
Site web http://www.saintromaindepopey.fr/

Saint-Romain-de-Popey est une commune française, située dans le département du Rhône en région Auvergne-Rhône-Alpes.Elle est la troisième plus grande commune du canton de Tarare en termes d'habitants, après Tarare, Vindry-sur-Turdine et devant Saint-Forgeux. Saint-Romain-de-Popey est une commune du sud du Beaujolais viticole.

Géographie[modifier | modifier le code]

Saint-Romain-de-Popey se trouve sur la R N7 à 38 km au nord-ouest de Lyon. La commune est traversée par la Turdine, son point le plus élevé est le mont Varennes culminant à 637 mètres d'altitude. Saint-Romain-de-Popey est une des communes les plus au sud de la région viticole du Beaujolais.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Pontcharra-sur-Turdine

(Vindry-sur-Turdine)

Les Olmes

(Vindry-sur-Turdine)

Sarcey Rose des vents
Saint-Forgeux N Bully
O    Saint-Romain-de-Popey    E
S
Ancy Savigny

Histoire[modifier | modifier le code]

Les survivants royalistes qui s'échappèrent du Siège de Lyon le 9 octobre 1793 furent exterminés le 11 octobre par les soldats républicains qui les poursuivaient, sur le territoire de la commune.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Romain-de-Popey Blason
Taillé: au 1er d’azur à la montagne cousue de sinople, croisetée d’argent, chargée d’une tour d’or ouverte et maçonnée de sable, au 2e d’or au cep de vigne et à l'arbre fruitier le tout de sinople et rangés en barre.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2014 En cours Guy Joyet SE Technicien Recherche et Développement
2008 2014 Pierre Desbois   Retraité
2001 2008 François Michallet   Agriculteur
1993 2001 André Bazin   Agriculteur
1977 1993 Alain Mayoud UDF Député du Rhône, Vice-président du Conseil régional

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2].

En 2017, la commune comptait 1 560 habitants[Note 1], en augmentation de 9,09 % par rapport à 2012 (Rhône : +5,26 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0358981 2211 3491 4741 5961 5521 6561 602
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 5821 5061 5501 5451 5501 5911 5961 5311 424
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2421 2071 1121 0121 003936871736758
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
7687327078701 0101 2031 3841 4401 558
2017 - - - - - - - -
1 560--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine historique et culturel[modifier | modifier le code]

Saint-Romain-de-Popey est un village du Pays des pierres dorées, comme en atteste la couleur de certaines constructions (ex. : l'église, Viaduc de Solémy, Châteaux, Maisons).

  • Château d'Avauges (XVIIe siècle), qui fait l'objet d'une inscription au titre des Monuments historiques depuis le 22 décembre 1981[5],[6]. Ouvert au public pour les journées du patrimoines.
  • Chapelle Notre-Dame de Clévy, chapelle gothique du XIVe siècle. Elle est l'une des rares chapelles les mieux conservés de France depuis sa construction.
  • Église Saint-Romain , église de style néo-gothique flamboyant de la moitié du xixe siècle. L'église possède 2 cloches: la grosse date de 1816 et a été fondue par Chevalier à Lyon, la petite plus récente, date de 1848 et a été fondue par Burdin à Lyon. la petite pèse 697 kilos et donne la note "La" de l'octave 3. La grosse donne la note "Fa#" de l'octave 3. Le portail est celui de l'ancienne église, il porte la date de 1498.
  • Deux tours en ruine se trouve dans la commune: une dans la foret au hameau du Colombier d'Avauges, une autre dans la forêt au hameau de Varennes.
  • De nombreux calvaires en pierres dorées.
  • Viaduc de Solemy, situé à l'est de la commune. Il est construit en pierres dorées. Il est utilisé par la SNCF ( chemin de fer ).
  • Mairie-École-Poste, construite en 1904 et restaurée en 2013. Depuis 2010, elle n'abrite plus l'école communale mais de nos jours elle abrite toujours l’hôtel de ville, la Poste et depuis quelques années la micro-crèche.
  • De nombreux châteaux:

-Château des Arnas, -Château de la Malaudière, -Château de Clévy, -Château du Vavre, -Château du Batailly, -Château de Champs-Longs, et aussi, de nombreuses demeures bourgeoises...

  • Le Moulin à eau (Hors-Service) près de la Turdine, au hameau le Jonchet.
Façade d'entrée du château d'Avauges en pierres dorées.

.

Transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Les lignes de car traversant Saint-Romain-de-Popey sont sous la direction du SYTRAL dans le cadre du réseau Les cars du Rhône :

La commune ne possède pas de lignes de bus fréquentes (non-scolaires).

Barrière de péage de Saint-Romain-de-Popey.

Transports ferroviaires[modifier | modifier le code]

Culte[modifier | modifier le code]

La commune possède 2 lieux de cultes

  • Église Saint-Romain
  • Chapelle Notre-Dame de Clévy.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Poppée, femme de l'empereur romain Néron, qui aurait donné son nom au mont Popey et à la commune.
  • Albert Guignard, né en 1962, fondateur, en 2000, de la maison d'édition associative "Les éditions du mont Popey" et poète de la mouvance des Poètes sauvages.
  • François Perroux (19 décembre 1903, Saint-Romain-en-Gal - 2 juin 1987), économiste français enterré à Saint-Romain-de-Popey.
  • Alain Mayoud, homme politique français né à l'Arbresle le 7 décembre 1942 , mort à Saint-Romain-de-Popey le 23 mai 1993 et habitait à Saint-Romain-de-Popey. Il était : Maire de Saint-Romain-de-Popey, Vice président du conseil régional , Député du Rhône et Membre de l'assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.
  • Néron, empereur romain, Mari de Poppée, qui aurait construit un château pour sa femme Poppée au secteur de Varennes (hameau de la commune), dont il reste aujourd'hui une tour de gué en ruine: La tour de Varennes.
  • Une branche de la famille d'Albon, originaire de la bourgeoise de Lyon et agrégée à la noblesse au XIIIe siècle[7], éteinte en ligne masculine en 2015, fut seigneurs de Saint-Romain-de-Popey sous l'Ancien Régime et y posséda depuis 1555 le château d'Avauges, qui est aujourd'hui la propriété de la descendance en ligne féminine du dernier marquis d'Albon[8]
  • André-Suzanne d'Albon marquis d'Albon (1760-1834), maire de Saint-Romain-de-Popey, conseiller Général du Rhône, sénateur maire de Lyon, baron de l'Empire, maréchal des camps et armées du roi et pair de France.

Vie locale[modifier | modifier le code]

Un marché tous les mardis sur le parking de la salle polyvalente (près de la route), de 16 h à 19 h. Plusieurs commerçants s'installent (fruits-légumes, fromager, boucherie, vêtement et plats cuisinés.)

Sport[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'équipements sportifs :

  • Stades Pierre Nové-Josserand
  • Terrains de tennis
  • Bouloudromes Lucien Proton
  • Boulodrome du Chêne
  • Boulodrome de Buffetières
  • Terrain de Basket
  • Gymnase de la Salle Polyvalente (Salle multisports, basket, tennis, badminton, etc.).
  • Salle du club de la Salle Polyvalente (Salle de multisports calmes, Yoga...).
  • Salle Polyvalente qui contient 4 salles (2 salles de sports, 2 salles de club, des vestiaires, 2 cuisines).
  • Local du chêne (pétanque).
  • Local du Soly (Tennis).

Les clubs sportifs sont :

  • Le club de football de la ville s’appelle le FCSRP.
  • Le club de tennis de la ville s'appelle : Tennis Club Du Popey.
  • Le club de Basket de la ville s'appelle : Basket Loisirs.
  • L'association des familles gère plusieurs sports : Aïkido, Kararté, Yoga, Badminton, Zumba, etc.
  • Amicale Boules du Popey (pétanque).

Associations[modifier | modifier le code]

  • Acibel
  • Aide et fraternité
  • Alliance cycliste Tarare et Popey
  • Amicale boules du Popey
  • Amicale Saint-Rominoise de tarot
  • Association des familles
  • Association solidarité Roumanie
  • Basket Club Saint-Romain
  • Bien vivre en Popey
  • Association Saint-Vincent Saint-Blaise
  • Classes en 0,1,2,3,4,5,6,7,8,9
  • Club de l'âge d'or
  • Club des Jeunes
  • Comités des fêtes
  • Esprima
  • Football club de Saint-Romain-de-Popey (FCSRP)
  • Familles en fêtes
  • La croisée des chemins
  • La paroisse Saint-Jean 23 du pays de Tarare
  • La prières des mères
  • Les amis de la lecture (bibliothèque)
  • Popey's comédie
  • Saint-Romain en fête
  • Société de chasse
  • Syndicat agricole
  • Tennis club du Popey
  • Train miniature sud beaujolais
  • Les jardins de Popey-e
  • Assiociation de l'école communale (ADEC)
  • Les Amis de Clévy (association des familles)
  • AEP OGEC APEL (école Notre-Dame des roches).

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune possède quatre lieux d'enseignement:

  • Le Groupe scolaire Du Popey: maternelle et élémentaire
  • École Notre Dame Des Roches: maternelle et élémentaire
  • Micro Crèche: Les P'tits Minois: bâtiment de la mairie et de la agence postale communale.
  • Une maison familiale rurale (MFR), lycée agricole: Aux Arnas.

Jumelages[modifier | modifier le code]

  • La commune n'est jumelée avec aucune commune mais possède néanmoins une association de solidarité avec la Roumanie.

Santé[modifier | modifier le code]

La commune dispose de praticiens indépendants:

  • deux médecins
  • une psychologue
  • une podologue-pédicure
  • deux orthophonistes
  • Deux infirmières
  • Deux kinésithérapeutes
  • une ostéopathe

Labels[modifier | modifier le code]

La commune dispose de plusieurs labels comme:

  • Objectif zéro phyto,
  • Objectif zéro pesticides,
  • label "participation citoyenne" et "voisins vigilants",
  • label "extinction de l'éclairage public" par le SYDER.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]