Route Buissonnière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Route Buissonnière
Caractéristiques
Longueur 391 km
Direction nord-ouest/sud-est
Extrémité nord-ouest Fontainebleau
Extrémité sud-est Lyon
Réseau Route départementale
Territoire traversé
4 régions Île-de-France, Centre-Val de Loire, Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes
7 départements Seine-et-Marne, Loiret, Yonne, Nièvre, Saône-et-Loire, Loire, métropole de Lyon, Rhône

La Route Buissonnière est une route touristique de près de 400 kilomètres joignant Fontainebleau à Lyon en sillonnant la région naturelle de la Puisaye, les alentours du massif montagneux du Morvan et les monts du Beaujolais. Elle est aussi une alternative pour atteindre Lyon depuis Paris par des routes secondaires sans traverser aucune agglomération. Elle est matérialisée à certains endroits (notamment à l'entrée et à la sortie de localités) par un panneau où figure un lapin noir.

Présentation[modifier | modifier le code]

La route commence ses 30 premiers kilomètres en Île-de-France (Seine-et-Marne), puis réalise 50 kilomètres dans la région Centre-Val de Loire (Loiret), traverse la Bourgogne-Franche-Comté sur 270 kilomètres (Yonne, Nièvre et Saône-et-Loire), enfin termine ses 50 derniers kilomètres en Auvergne-Rhône-Alpes (Loire, métropole de Lyon et Rhône).

Entre Fontainebleau et Dornecy, l'itinéraire emprunte un ensemble de routes départementales passant par l'est de Nemours, Le Bignon-Mirabeau, Courtenay, Charny, Toucy, Courson-les-Carrières, Coulanges-sur-Yonne et Clamecy.

Puis entre Dornecy et Lyon, la route reprend la totalité de l'ex-RN 485 devenue RD 985 et RD 385 passant par Corbigny, Moulins-Engilbert, Saint-Honoré-les-Bains, Luzy, Toulon-sur-Arroux, Charolles, La Clayette, Chauffailles, Lamure-sur-Azergues, Le Bois-d'Oingt et Limonest.

Histoire[modifier | modifier le code]

A l'origine, la Route Buissonnière fut créée en 1933 par des commerçants de Corbigny, dont M. Faussillon.[réf. souhaitée]

Le lapin noir présent sur les panneaux fut dessiné en 1958 par l'affichiste Charles Loupot, qui habitait à Chevroches, près de Clamecy, ville traversée par la route. De ce fait, la Route Buissonnière est également appelée familièrement, la "Route du Lapin", nom qui a inspiré en 1999 un magazine sur la découverte, créé par Sophie Jovillard et diffusé par France 3 Bourgogne Franche-Comté.

Régions touristiques[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Événements[modifier | modifier le code]

À Luzy, un rallye de voitures anciennes a lieu tous les ans. En 2012, la 9e édition a eu lieu[1].

Itinéraire[modifier | modifier le code]

De Fontainebleau à Dornecy[modifier | modifier le code]

RD 148, RD 58 et RD 225[modifier | modifier le code]

RD 30, RD 32 et RD 34[modifier | modifier le code]

La route passe devant l'église Saint-Martin d'Égreville.

RD 950 (ex-RN 450)[modifier | modifier le code]

Venant de Charny, la Route Buissonnière traverse le village de Dracy.
Remparts
La route passe devant les Remparts de Toucy.

RN 151 et RD 951[modifier | modifier le code]

De Dornecy à Lyon[modifier | modifier le code]

RD 985 (ex-RN 485)[modifier | modifier le code]

La Route Buissonnière traversant Tamnay-en-Bazois.
La RD985 traversant le centre de Luzy.
La route traversant le centre de Chauffailles.

RD 385 (ex-RN 485)[modifier | modifier le code]

Lozanne traversée par la RD 385.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]