Charnay (Rhône)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Charnay
Charnay (Rhône)
Vue générale de Charnay et du vignoble.
Blason de Charnay
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement Villefranche-sur-Saône
Intercommunalité Communauté de communes Beaujolais Pierres Dorées
Maire
Mandat
Laurent Dubuy
2020-2026
Code postal 69380
Code commune 69047
Démographie
Gentilé Charnaysiens, Charnaysiennes[1]
Population
municipale
1 054 hab. (2018 en diminution de 3,66 % par rapport à 2013)
Densité 149 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 53′ 29″ nord, 4° 40′ 09″ est
Altitude 450 m
Min. 206 m
Max. 446 m
Superficie 7,06 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Lyon
(banlieue)
Aire d'attraction Lyon
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Le Bois-d'Oingt
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Rhône
Voir sur la carte administrative du Rhône
City locator 14.svg
Charnay
Géolocalisation sur la carte : Rhône
Voir sur la carte topographique du Rhône
City locator 14.svg
Charnay
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Charnay
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Charnay
Liens
Site web charnay-en-beaujolais.fr

Charnay est une commune française située dans le département du Rhône, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la communauté de communes Beaujolais-Pierres Dorées.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Charnay est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4]. Elle appartient à l'unité urbaine de Lyon, une agglomération inter-départementale regroupant 124 communes[5] et 1 653 951 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue. L'agglomération de Lyon est la deuxième plus importante de la France en termes de population, derrière celle de Paris[6],[7].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Lyon dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 398 communes, est catégorisée dans les aires de 700 000 habitants ou plus (hors Paris)[8],[9].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le eut lieu une bataille entre les troupes du maréchal Augereau, commandées par le général Louis François Félix Musnier de La Converserie, et les troupes autrichiennes du général Frédéric Bianchi (campagne de France).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Laurent Dubuy    
2001 2008 Marc Bersac    
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[11].

En 2018, la commune comptait 1 054 habitants[Note 3], en diminution de 3,66 % par rapport à 2013 (Rhône : +4,48 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
621430644686698712728859832
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
789825870800819794722707731
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
781704665576566540525469578
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
5535155516097759641 0571 0671 072
2017 2018 - - - - - - -
1 0571 054-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Le village accueille chaque année le festival "les vendanges musicales".

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Charnay (limite XIIIe, XIVe siècle) ; remanié aux XVIe ; XVIIIe siècle. Aujourd'hui y est installée la mairie de la commune.
  • L'église Saint-Christophe de Charnay, placée sous le vocable de Saint-Christophe, qui aurait été commencée au XIe siècle pour être chapelle de la maison forte voisine. Son clocher a été surélevé en 1929 d'après des plans de l'architecte Bonnetin. L'une de ses richesses est une statue de saint Christophe, classée MH et datant du XIIIe siècle.

Espaces verts et fleurissement[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune obtient le niveau « une fleur » au concours des villes et villages fleuris[14].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.habitants.fr/habitants_charnay_69047.html
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 3 avril 2021).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  5. « Unité urbaine 2020 de Lyon », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 3 avril 2021).
  6. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  7. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 3 avril 2021).
  8. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Lyon », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le 3 avril 2021).
  9. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 3 avril 2021).
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  14. « Les villes et villages fleuris », sur le site officiel du « Concours des villes et villages fleuris » (consulté le 20 juillet 2014).