Patrice Verchère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Patrice Verchère
Illustration.
Fonctions
Président de la communauté d'agglomération de l'Ouest Rhodanien
En fonction depuis le
(10 mois et 25 jours)
Élection
Prédécesseur Michel Mercier
Maire de Cours
En fonction depuis le
(11 mois et 8 jours)
Élection 15 mars 2020
Prédécesseur Michel Lachize
Conseiller régional d'Auvergne-Rhône-Alpes
Président du groupe Les Républicains
En fonction depuis le
(5 ans, 3 mois et 29 jours)
Élection 13 décembre 2015
Président Laurent Wauquiez
Député du Rhône

(12 ans, 11 mois et 29 jours)
Élection 17 juin 2007
Réélection 17 juin 2012
18 juin 2017
Circonscription 8e du Rhône
Législature XIIIe, XIVe et XVe
Prédécesseur Robert Lamy
Successeur Nathalie Serre
Maire de Cours-la-Ville

(7 ans, 9 mois et 11 jours)
Élection 16 mars 2008
Prédécesseur Michel Lachize
Successeur Georges Burnichon (maire délégué)
Biographie
Date de naissance (47 ans)
Lieu de naissance Pont-Trambouze (Rhône, (France)
Nationalité Française
Parti politique Les Républicains
Profession Assistant parlementaire

Patrice Verchère, né le à Pont-Trambouze[1] (Rhône), est un homme politique français, membre des Républicains. Il est député de la huitième circonscription du Rhône de 2007 à 2020.

Biographie[modifier | modifier le code]

Patrice Verchère commence sa carrière politique comme conseiller municipal de sa commune natale, Pont-Trambouze, de 1994 à 2001, date à laquelle il est élu dans la commune voisine de Cours-la-Ville, dont il devient adjoint au maire. Après les élections municipales de , il est élu maire de la commune.

Le , il est élu au premier tour des élections législatives, pour la XIIIe législature (2007-2012), dans la 8e circonscription du Rhône, succédant à Robert Lamy, maire de Tarare, avec 53,43 % des suffrages exprimés, soit 26 879 voix. Il fait partie du groupe UMP et est l'un des membres fondateurs du Collectif parlementaire de la Droite populaire créé en .

Le , au second tour des législatives, il est réélu dans la même circonscription avec 63,48 % des suffrages exprimés, soit 34 221 voix.

À l'occasion du congrès de l'UMP de 2012, il ne se prononce ni pour François Fillon, ni pour Jean-François Copé, estimant que « la différence entre les deux est infime, ils portent les mêmes valeurs »[2].

Il est l'un des députés UMP à voter contre le Pacte budgétaire européen en .

En , il se rend en Crimée avec d'autres parlementaires.

Il est référent départemental de la primaire française de la droite et du centre de 2016, et tenu à la neutralité à ce titre[3].

Le , il est réélu député de la huitième circonscription du Rhône avec 53,62 % des voix[4].

Il parraine Laurent Wauquiez pour le congrès des Républicains de 2017, scrutin lors duquel est élu le président du parti[5].

En il devient Secrétaire générale du mouvement politique Oser la France (OLF) présidé par Julien Aubert.

Élu maire de Cours, il démissionne de son mandat de député le pour cause de cumul des mandats. Nathalie Serre lui succède[6].

Le il devient président de la Communauté d'agglomération de l'Ouest Rhodanien.

Mandats[modifier | modifier le code]

Mandats actuels[modifier | modifier le code]

  • depuis le  : maire de Cours
  • depuis le  : conseiller régional d'Auvergne-Rhône-Alpes, membre de la commission permanente, président du groupe majoritaire LR-DVD-SC
  • depuis le  : Président de la Communauté d'agglomération de l'Ouest Rhodanien

Anciens mandats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Patrice Verchère », sur Le Monde, (consulté le 11 septembre 2015)
  2. « Myard chez Fillon, la Droite populaire plutôt chez Copé », sur lejdd.fr, (consulté le 11 septembre 2015)
  3. « Des élus (Les Républicains) frileux face à la primaire de la droite », sur leprogres.fr, (consulté le 24 décembre 2016).
  4. Ministère de l'Intérieur, « Élections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 19 mai 2018).
  5. Ludovic Vigogne, « La liste des 136 parrains de Laurent Wauquiez », lopinion.fr, 11 octobre 2017.
  6. « Redevenu maire, Patrice Verchère laisse son siège de député du Rhône à Nathalie Serre », sur Lyonmag.com, (consulté le 19 juin 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]