Patrice Verchère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Verchère.

Patrice Verchère
Illustration.
Fonctions
Député de la 8e circonscription du Rhône
En fonction depuis le
(12 ans, 5 mois et 18 jours)
Élection 17 juin 2007
Réélection 17 juin 2012
18 juin 2017
Législature XIIIe, XIVe et XVe
Groupe politique UMP (2007-2015)
LR (depuis 2015)
Prédécesseur Robert Lamy
Conseiller régional d'Auvergne-Rhône-Alpes
Président du groupe Les Républicains
En fonction depuis le
(3 ans, 11 mois et 4 jours)
Élection 13 décembre 2015
Président Laurent Wauquiez
Maire de Cours-la-Ville

(7 ans, 9 mois et 11 jours)
Élection 16 mars 2008
Prédécesseur Michel Lachize
Successeur Georges Burnichon (maire délégué)
Biographie
Date de naissance (45 ans)
Lieu de naissance Pont-Trambouze (Rhône, (France)
Nationalité Française
Parti politique Les Républicains
Profession Assistant parlementaire

Patrice Verchère, né le à Pont-Trambouze[1] (Rhône), est un homme politique français, membre des Républicains. Il est député de la huitième circonscription du Rhône depuis 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Patrice Verchère commence sa carrière politique comme conseiller municipal de sa commune natale, Pont-Trambouze, de 1994 à 2001, date à laquelle il est élu dans la commune voisine de Cours-la-Ville, dont il devient adjoint au maire. Après les élections municipales de mars 2008, il est élu maire de la commune.

Le , il est élu au premier tour des élections législatives, pour la XIIIe législature (2007-2012), dans la 8e circonscription du Rhône, succédant à Robert Lamy, maire de Tarare, avec 53,43 % des suffrages exprimés, soit 26 879 voix. Il fait partie du groupe UMP et est l'un des membres fondateurs du Collectif parlementaire de la Droite populaire créé en juillet 2010.

Le 17 juin 2012, au second tour des législatives, il est réélu dans la même circonscription avec 63,48 % des suffrages exprimés, soit 34 221 voix.

À l'occasion du congrès de l'UMP de 2012, il ne se prononce ni pour François Fillon, ni pour Jean-François Copé, estimant que « la différence entre les deux est infime, ils portent les mêmes valeurs »[2].

Il est l'un des députés UMP à voter contre le Pacte budgétaire européen en octobre 2012.

En juillet 2015, il se rend en Crimée avec d'autres parlementaires.

Il est référent départemental de la primaire française de la droite et du centre de 2016, et tenu à la neutralité à ce titre[3].

Le 18 juin 2017, il est réélu député de la huitième circonscription du Rhône avec 53,62 % des voix[4].

Il parraine Laurent Wauquiez pour le congrès des Républicains de 2017, scrutin lors duquel est élu le président du parti[5].

Travaux parlementaires[modifier | modifier le code]

Patrice Verchère est membre de la Commission de la Défense nationale et des Forces armées depuis 2017 après avoir fait partie de la Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la République lors de ses précédents mandats.

Il a été nommé à la Délégation Parlementaire au Renseignement en juillet 2017 et a été désigné membre de la Commission de Vérification des Fonds Spéciaux.

Le 21 octobre 2009, Patrice Verchère et Cécile Dumoulin, députée des Yvelines, remettent un rapport sur les jeux dangereux à l'école[6]. Les deux rapporteurs préconisent la mise en place de « codes de la cour » dans les établissements scolaires et la création d'une infraction pénale qui sanctionnerait la mise en ligne de vidéos mettant en scène des jeux dangereux.

Le 22 juin 2011, Patrice Verchère et Patrick Bloche, député de Paris, rendent un rapport d'information sur les droits de l'individu dans la révolution numérique[7].

Le 14 mai 2013, Patrice Verchère et Jean-Jacques Urvoas, député du Finistère, présentent un rapport d'information sur l'évaluation du cadre juridique applicable aux services de renseignement[8]. Intitulé « pour un État secret au service de notre démocratie », ce rapport émet une série de préconisations pour étendre les moyens et encadrer l'activité des services de renseignement. Il propose également un contrôle accru des agences de renseignement par la création d'une haute autorité.

Patrice Verchère a été vice-président de la commission d'enquête sur le fonctionnement des services de renseignement français dans le suivi et la surveillance des mouvements radicaux armés qui a fait l'objet d'un rapport enregistré à l'Assemblée Nationale le 24 mai 2013[9]. Cette commission d'enquête fait explicitement référence à l'affaire Merah du printemps 2012.

Membre de la Commission d’enquête relative aux moyens mis en œuvre par l’État pour lutter contre le terrorisme depuis le 07 janvier 2015, rapport du 05 juillet 2016.

Membre de la Commission d'enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes, rapport du 02 juin 2015.

Rapporteur pour avis sur le projet de loi relatif à la programmation militaire pour les années 2014 à 2019 et portant diverses dispositions concernant la défense et la sécurité nationale, avis du 06 novembre 2013.

Candidat aux élections régionales dans la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes, il est élu le 13 décembre 2015 sur la liste menée par Laurent Wauquiez. Son mandat prend effet le , il démissionne le même jour de ses fonctions de maire de Cours-la-Ville.

Mandats[modifier | modifier le code]

Mandats actuels[modifier | modifier le code]

  • depuis le 18 juin 2017 : député du Rhône (suppléante : Nathalie Serre)
  • depuis le  : conseiller régional d'Auvergne-Rhône-Alpes, membre de la commission permanente, président du groupe majoritaire LR-DVD-SC

Anciens mandats[modifier | modifier le code]

  • 2007-2012 : député du Rhône, XIVe législature (suppléant : Eric Poncet)
  • 2008-2016 : maire de Cours-la-Ville (Rhône)
  • 2007-2012 : député du Rhône, XIIIème. législature (suppléante : Nicole Vagnier)
  • 2001-2008 : adjoint au maire de Cours-la-Ville (Rhône)
  • 1994-2001 : conseiller municipal de Pont-Trambouze (Rhône)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]