Porte des Pierres Dorées

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Porte des Pierres Dorées
Porte des Pierres Dorées
Porte des Pierres Dorées (Pouilly-le-Monial).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement Villefranche-sur-Saône
Canton Le Bois-d'Oingt
Intercommunalité CC Beaujolais Pierres Dorées
Maire
Mandat
Jean-Paul Gasquet
2017-2020
Code postal 69400
Code commune 69159
Démographie
Gentilé Doréens
Population
municipale
2 996 hab. (2015)
Densité 328 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 58′ 01″ nord, 4° 39′ 00″ est
Altitude Min. 201 m
Max. 335 m
Superficie 9,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte administrative du Rhône
City locator 14.svg
Porte des Pierres Dorées

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte topographique du Rhône
City locator 14.svg
Porte des Pierres Dorées

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Porte des Pierres Dorées

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Porte des Pierres Dorées

Porte des Pierres Dorées est une commune nouvelle française située dans le département du Rhône, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle est issue de la fusion des communes de Liergues et de Pouilly-le-Monial ; fusion validée par les élus des deux communes les 28 et , dont la date d'effet est le . Ses habitants sont les Doréens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Comme son nom l'indique, la commune se situe dans le pays des pierres dorées, dans le Beaujolais. Elle fait partie de l'agglomération de Villefranche-sur-Saône, dans l'unité urbaine de Lyon.

Le territoire de la commune est limitrophe de ceux de sept communes :

Rose des vents Jarnioux Lacenas Gleizé Rose des vents
Ville-sur-Jarnioux N Limas
O    Pierre-Dorée    E
S
Theizé Pommiers

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La plus importante rivière de la commune est le Merloup (ou Merloux) qui prend sa source à Theizé et se jette dans le Morgon, affluent de la Saône (et donc sous-affluent du Rhône) à Gleizé. Celle-ci est alimentée par quelques ruisseaux qui sillonnent la commune comme l'Ombre, le Pouilly ou le Vernayet.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Infrastructures routières[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les routes départementales suivantes :

Transports urbains[modifier | modifier le code]

Porte des Pierres Dorées est desservie par les lignes du réseau des Cars du Rhône suivantes[1] :

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune nouvelle est issue de la fusion de Liergues et de Pouilly-le-Monial.

On donne au nom de Liergues une curieuse étymologie. Les habitants ne payaient que très difficilement la dîme aux moines de Cluny, leurs seigneurs, de là le nom de garde-liards, liards-garde[2].

Le toponyme Pouilly fait quant à lui référence à la tribu Pollia, l'une des trente-et-une tribus rustiques de la Rome antique à laquelle les enfants de légionnaires, nés dans les provinces de l'Empire, appartenaient par le droit du sol.

Enfin, le nom Porte des Pierres Dorées fait référence à l'utilisation de pierres dorées dans l'architecture des deux communes, ainsi que dans celle des communes voisines de Jarnioux, Theizé, Ville-sur-Jarnioux et de Frontenas, susceptibles de rejoindre à terme la commune nouvelle[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Aucune trace d'occupation n'est attestée pendant la période romaine, tant au niveau archéologique que bibliographique[4]. Toutefois, quelques monnaies romaines y ont été trouvées au XIXe siècle lors de travaux agricoles dans les vignes[5].

La commune est créée le [6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie de Liergues.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
[7] en cours Jean-Paul Gasquet DVD Chef d'entreprise
Ancien conseiller général du canton d'Anse (1992 → 1998)
Ancien maire de Liergues (2014 → 2016)

Canton[modifier | modifier le code]

En 2015, à l'occasion de la révision de la carte cantonale, Liergues quitte le canton d'Anse pour celui du Bois-d'Oingt, rejoignant ainsi Pouilly-le-Monial.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Avant la fusion, Liergues faisait partie de la communauté d'agglomération Villefranche-Beaujolais-Saône tandis que Pouilly-le-Monial était membre de la communauté de communes Beaujolais Pierres Dorées. Le conseil municipal de la commune nouvelle décide de rejoindre Beaujolais Pierres Dorées[8].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]


Enseignement[modifier | modifier le code]

L'école Claude-François-Thomas comporte quatre classes de maternelle, et six classes de primaire, accueillant 233 enfants.

Pour l'enseignement secondaire, la commune dépend du collège Maurice-Utrillo de Limas, puis des lycées Louis-Armand de Gleizé et Claude-Bernard de Villefranche-sur-Saône[9].

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Les conscrits défilent le dernier dimanche de février et organisent des manifestations tout le long de l'année : bals, brocantes, pétanques, etc.

Santé[modifier | modifier le code]

La commune dispose de deux médecins, d'un dentiste et d'un kinésithérapeute.

Sports[modifier | modifier le code]

La commune dispose d'une équipe de football : l'Étoile sportive lierguoise (ESL)[10] et trois stades : le terrain Pierre-Berger (pelouse naturelle), le terrain synthétique du Château de l'Éclair et le stade Claudius Aujogue.

Il existe également deux clubs de tennis et deux sociétés de boules[10], un club de gymnastique, et un club d'arts martiaux.

Enfin, plusieurs circuits de VTT et de randonnée sillonnent la commune.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

À Liergues[modifier | modifier le code]

À Pouilly-le-Monial[modifier | modifier le code]

  • Le hameau de Graves, typique du Beaujolais
  • La croix gothique en pierre dorée datée du XVe siècle, représentant la Vierge, Saint Jean, un évêque, décors de fleurs et d'animaux, classée Monument historique en 1928
  • L'église Saint-Pierre du XVIIe siècle

Équipements culturels[modifier | modifier le code]

Le village dispose d'une bibliothèque, d'une chorale et d'une troupe de théâtre : la compagnie Kiproko[12].

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Située dans le Beaujolais, la commune fait partie de la zone de production de l'AOC Beaujolais, mais aussi de l'AOC Bourgogne, Crémant de Bourgogne, Coteaux-bourguignons, Bourgogne Grand Ordinaire et Bourgogne ordinaire, ainsi que de l'IGP Comtés rhodaniens. De même, elle fait partie de la zone de production des AOC Fine de Bourgogne et Marc de Bourgogne.

Outre les vins, Porte des Pierres Dorées peut produire des volailles de l'Ain IGP et de l'Emmental français est-central[13].

Le Liergues et également un fromage produit sur la commune, mais qui ne bénéficie pas de label officiel.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Pouilly-le-Monial

La commune de Pouilly-le-Monial se blasonnait d'or à la croix pattée alésée de gueules surmontée d'une divise ondée d'azur.

Liergues, en revanche, ne disposait pas de blason officiel.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Lignes & horaires », sur Les cars du Rhône (consulté le 29 novembre 2016)
  2. Abbé Adolphe Vachet, Les paroisses du diocèse de Lyon : archives et antiquités,
  3. « Commune nouvelle Pierre-Dorée : « Un vote historique » », sur Le Progrès, (consulté le 11 juillet 2016)
  4. Odile Faure-Brac, Carte archéologique de la Gaule - Le Rhône (ISBN 2877540960), p. 259
  5. A. Besançon, « Liergues, notes et documents », Bulletin de La société des sciences et arts du Beaujolais, no 11,‎ , p. 133-158
  6. « Porte des Pierres Dorées : la fusion de communes actée par la préfecture », Le Progrès,‎ (lire en ligne)
  7. « Porte des Pierres Dorées a élu Jean-Paul Gasquet », Le Progrès,‎ (lire en ligne)
  8. « Population de la nouvelle agglo » [archive du ], sur http://www.agglo-villefranche.fr (consulté le 6 février 2017).
  9. « Enfance et jeunesse », sur Commune de Liergues, (consulté le 11 juillet 2016)
  10. a et b « Activités sportives », sur Commune de Liergues (consulté le 11 juillet 2016)
  11. « Château de l'Éclair », sur Site du château de l'Éclair (consulté le 11 juillet 2016)
  12. « Activités culturelles », sur Commune de Liergues (consulté le 11 juillet 2016)
  13. « INAO », sur INAO (consulté le 11 juillet 2016)