Morancé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Morancé
Image illustrative de l'article Morancé
Blason de Morancé
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement Villefranche-sur-Saône
Canton Anse
Intercommunalité Communauté de communes Beaujolais-Pierres Dorées
Maire
Mandat
Claire Peigné
2014-2020
Code postal 69480
Code commune 69140
Démographie
Population
municipale
2 064 hab. (2014)
Densité 223 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 54′ 00″ nord, 4° 42′ 00″ est
Altitude 236 m
Min. 174 m
Max. 401 m
Superficie 9,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte administrative du Rhône
City locator 14.svg
Morancé

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte topographique du Rhône
City locator 14.svg
Morancé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Morancé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Morancé

Morancé est une commune française située dans le département du Rhône et la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Marcy Lucenay Les Chères Rose des vents
Charnay N Marcilly-d'Azergues
O    Morancé    E
S
Saint-Jean-des-Vignes Chazay-d'Azergues

Histoire[modifier | modifier le code]

D'après une légende locale, le village de Morance aurait été créé par une colonie sarrasine qui au début du VIIIe siècle pour échapper à Charles Martel, se réfugie dans les bois.

L'église de Morancé, dont le cœur remonte au VIIIe siècle, pourrait avoir été bâtie par ces Sarrasins, qui en auraient fait leur première mosquée. Dédiée à Notre Dame, cette église fut jusqu'en 1379 celle du prieuré des dames Bénédictines qui relevaient de Saint Pierre à Lyon.

En 815, le roi Lothaire Ier fait don aux religieuses de domaines importants au comté de Maurensis ou Moriensis.

Le bourg est donc à l'époque chef-lieu d'un comté. Une noble famille prit le nom de Morance.

En 1200, les De Morance vendent le village aux De Chiel, puis vendu aux abbés d'Ainay, puis aux Dugue, puis légué à Octance de Chaponnay (1661).

En 1743, Pierre de Chaponnay, chevalier, est seigneur de Morance, Belmon, Merze, Le Pin.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2014 Madeleine Delorme    
2014 en cours Claire Peigné    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 2 064 habitants, en augmentation de 0,58 % par rapport à 2009 (Rhône : 5,17 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
669 515 857 733 787 793 810 852 814
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
800 840 879 864 867 850 827 784 816
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
840 747 718 576 624 604 572 570 653
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
650 690 882 1 365 1 387 1 687 1 991 2 099 2 064
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

L'église date du XIIe siècle et son abside a été inscrite monument historique par arrêté du 19 janvier 1926.

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

  • La maison forte du Pin, du XIIIe siècle pour ses parties les plus anciennes, du XIVe siècle pour sa tour, a été inscrite monument historique, tout comme le manoir daté du début du XVIIe siècle dont les façades et les toitures sont remarquables, mais aussi l'escalier et le décor de la salle basse salle du sud[5].
  • Le donjon de Beaulieu ; remanié au XIXe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]