Saint-Marcel-l'Éclairé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Marcel.
Saint-Marcel-l'Éclairé
Vue du village en 2017.
Vue du village en 2017.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Rhône
Arrondissement Villefranche-sur-Saône
Canton Tarare
Intercommunalité Communauté d'agglomération de l'Ouest Rhodanien
Maire
Mandat
Hervé Digas
2014-2020
Code postal 69170
Code commune 69225
Démographie
Population
municipale
511 hab. (2014 en diminution de 5,55 % par rapport à 2009)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 52′ 33″ nord, 4° 26′ 06″ est
Altitude Min. 360 m
Max. 843 m
Superficie 11,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte administrative du Rhône
City locator 14.svg
Saint-Marcel-l'Éclairé

Géolocalisation sur la carte : Rhône

Voir sur la carte topographique du Rhône
City locator 14.svg
Saint-Marcel-l'Éclairé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Marcel-l'Éclairé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Marcel-l'Éclairé
Liens
Site web http://www.saintmarcelleclaire.fr/

Saint-Marcel-l'Éclairé est une commune française, située dans le département du Rhône en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Tarare Rose des vents
Joux N Saint-Forgeux
O    Saint-Marcel-l'Éclairé    E
S
Violay (Loire) Affoux

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Aucune trace d'occupation n'est attestée pendant la période romaine, tant au niveau archéologique que bibliographique[1].

Depuis 2013, la commune est traversée par l'autoroute A89 par les tunnels de La Bussière et de Chalosset et le viaduc de la Goutte Vignole.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2008 en cours Hervé Digas    
2001 2008 Jean Delorme DVD  
- - - - -
1944  ? Marius Teraillon MLN Cultivateur
1942 1944 Jacques Perret Droite -
1940 1942 Pierre Garel Droite -
1929 1940 Jules Maire PDP Journaliste
1919 1929 Joanny Giroud FR Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3].

En 2014, la commune comptait 511 habitants[Note 1], en diminution de 5,55 % par rapport à 2009 (Rhône : +5,46 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
530 521 574 727 625 649 670 765 622
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
711 715 753 746 742 714 648 642 619
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
546 549 507 440 414 369 324 307 261
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
224 253 278 387 471 508 527 532 537
2013 2014 - - - - - - -
514 511 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Espaces verts et fleurissement[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune de Saint-Marcel-l'Éclairé bénéficie du label « ville fleurie » avec « 1 fleur » attribuée par le Conseil national des villes et villages fleuris de France au concours des villes et villages fleuris[6].

Bibliographie[7][modifier | modifier le code]

  • Communes et anciennes paroisses du Rhône : 69, Paris, Editions généalogiques de la Voûte, coll. « Noms des communes & anciennes paroisses de France », (ISBN 9782847661101), (ISBN 2-84766-110-0) édité erroné
  • Maurice Garden, Christine Bronnert et Brigitte Chappé, Paroisses et communes de France : Dictionnaire d'histoire administrative et démographique, vol. 5 : Rhône, CNRS, , 384 p. (notice BnF no FRBNF36598217)
  • Guigue Georges, Archives des communes du Rhône antérieures à 1790 : inventaire sommaire, Archives départementales du Rhône ; H. Georg, 1902-1906, 3 volumes (notice BnF no FRBNF34017317)
  • E. de Rolland et Denys Clouzet, Dictionnaire illustré des communes du département du Rhône, Dizain & Storck, 1901-1902, 2 volumes (notice BnF no FRBNF34107275)
  • François-andré Varnet, Département du Rhône, dictionnaire des communes, Res Universis, (réimpr. Reprod. en fac-sim. de "Géographie du département du Rhône") (1re éd. 1897)


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Odile Faure-Brac, Carte archéologique de la Gaule - Le Rhône, 69/1, (ISBN 2-87754-096-0), p. 391
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  6. « Les villes et villages fleuris », sur le site officiel du « Concours des villes et villages fleuris » (consulté le 20 juillet 2014).
  7. Archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon concernant la commune de Saint-Marcel-l'Eclairé (1695-1975)