Gave de Gavarnie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

gave de Gavarnie
(gave de Pau)
Illustration
Le gave de Gavarnie, quatre kilomètres en aval du cirque.
Caractéristiques
Bassin 484 km2Soulom)
Bassin collecteur Adour
Débit moyen 19,2 m3/s (Sassis)
Régime nival
Cours
Source cirque de Gavarnie
· Localisation Gavarnie
· Altitude vers 2 600 m
· Coordonnées 42° 41′ 44,5″ N, 0° 02′ 01,3″ O
Confluence gave du Lavedan
· Localisation Soulom
· Altitude 457 m
· Coordonnées 42° 57′ 44,7″ N, 0° 03′ 50″ O
Se jette dans Gave du Lavedan
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche gave d'Ossoue
· Rive droite gave de Héas, Bugarret, Bastan
Pays traversés France
Région Occitanie
Département Hautes-Pyrénées
Principales localités Luz-Saint-Sauveur

Sources : Sandre, Géoportail, Banque Hydro

Le gave de Gavarnie est une rivière torrentielle des Hautes-Pyrénées dans le sud-ouest de la France.

Il forme le cours supérieur du gave de Pau, dont il porte le nom[1] ou, alternativement, celui de « gave de Gavarnie » depuis sa naissance, sur la commune de Gavarnie, jusqu'à Luz-Saint-Sauveur, où il recueille les eaux du Bastan[2]. Le Géoportail indique cependant qu'il perd l'appellation définitive de gave de Gavarnie plus en aval, à sa confluence avec le gave de Cauterets à Soulom, à l'altitude de 457 mètres[3], prenant alors deux appellations possibles : gave de Pau ou gave du Lavedan[4].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le gave de Gavarnie naît dans le Parc national des Pyrénées de la collecte des eaux du cirque de Gavarnie qui fait partie du patrimoine mondial de l'UNESCO[5].

La superficie de son bassin versant jusqu'à Soulom, juste avant sa confluence avec le gave de Cauterets, est de 484 kilomètres carrés[6]. Si on le considère seulement jusqu'à Luz-Saint-Sauveur, juste avant sa confluence avec le Bastan, son bassin versant s'étend alors sur 295 kilomètres carrés[7].

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

(G) Affluent rive gauche ; (D) Affluent rive droite ; (CP) Cours principal, signale le nom donné à une partie du cours d'eau prise en compte dans le calcul de sa longueur.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le débit du gave de Gavarnie a été observé sur une période de 49 ans (1960-2008), à la station hydrologique de Sassis, en aval de sa confluence avec le Bastan. À cet endroit, le bassin versant représente 412 kilomètres carrés[8].

Le module y est de 19,2 m3/s.

Le gave de Gavarnie présente des fluctuations saisonnières de débit, avec une période de hautes eaux caractérisée par un débit mensuel moyen évoluant dans une fourchette de 20,9 à 42,3 m3/s, d'avril à juillet inclus (avec un maximum en juin). La période des basses eaux a lieu d'août à mars, avec une baisse du débit moyen mensuel allant jusqu'à 11 m3/s en janvier et février. Cependant ces chiffres ne sont que des moyennes et les fluctuations de débit peuvent être plus importantes selon les années et sur des périodes plus courtes.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Sassis
Données calculées sur 49 ans
(période 1960-2008)

À l'étiage le VCN3 peut chuter jusque 3,5 m3/s, en cas de période quinquennale sèche.

Les crues peuvent cependant s'avérer redoutables, y compris en période habituelle « de basses eaux ». En effet, le débit journalier maximal enregistré à la station de Sassis durant cette période a été de 274 m3/s le [8].

En amont du confluent avec le Bastan, une autre station hydrologique située à Luz-Saint-Sauveur a fonctionné de 1909 à 1959[9]. Bien que le bassin versant (275 km2) y soit réduit d'un tiers, un débit journalier maximal de 395 m3/s a été relevé le .

Au total, le gave de Gavarnie est un cours d'eau très abondant. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 1 472 millimètres annuellement, ce qui est plus de quatre fois supérieur à la moyenne de la France entière tous bassins confondus (320 millimètres). Le débit spécifique du gave (ou Qsp) atteint ainsi à Sassis le chiffre de 46,6 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Monuments ou sites remarquables à proximité[modifier | modifier le code]

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Gave de Gavarnie ou de Pau » sur Géoportail (consulté le 12 juin 2012)..
  2. Vallées des Gaves - Argelès-Gazost sur le site « Lacs des Pyrénées », consulté le .
  3. « Gave de Gavarnie ou de Pau » sur Géoportail (consulté le 4 juin 2012)..
  4. « Gave de Pau ou du Lavedan » sur Géoportail (consulté le 12 juin 2012)..
  5. Pyrénées - Mont Perdu sur le site du Patrimoine mondial de l'UNESCO, consulté le .
  6. Superficie relevée sur la fiche du ruisseau d'Isaby (Q4420500) sur le site du Sandre, consulté le .
  7. Superficie relevée sur la fiche du ruisseau de l'Yse (Q4230510) sur le site du Sandre, consulté le .
  8. a et b Banque Hydro - Station Q4401010 - Le gave de Pau à Sassis (Pescadères) (Synthèse), consultée le (ne pas cocher la case "Station en service").
  9. Banque Hydro - Station Q4231010 - Le gave de Pau à Luz-Saint-Sauveur (Synthèse), consultée le (ne pas cocher la case "Station en service").
  10. « Église de Gavarnie », notice no PA65000005, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le .
  11. « Église des Templiers », notice no PA00095393, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le .